Fiche Disque
Musique
ALBUM 2007
Brassens en Afrique
Kristo Numpuby
Genre : Album
Date de sortie : 02 Juillet 2007

Français

L’idée est du batteur Denis Tchangou, complice de Kristo Numpuby Sur scène, ce dernier rend souvent hommage à Georges Brassens. Les copains d’abord, interprété avec ses joues pour seul instrument, interpelle le spectateur. Denis est subjugué. II propose à Kristo de faire un album entièrement dédié à Brassens. Les deux musiciens entrent en studio et enregistrent d’une traite les chansons du poète, à la sauce africaine.
Georges Brassens (1921- 1981) est un caméléon. Il swingue. Un swing hors du commun, dépouillé et accrocheur. Les jazzmen ont compris qu’il était un des leurs. Les Africains ne pouvaient pas rester insensibles à ce parolier dont les thèmes sont universels.
Chez Brassens, les paroles ne sont pas écrites pour être chantées à l’africaine. Mais Denis Tchangou ne l’entend absolument pas de cette oreille :  » Le refrain de Brave Margot, cela fait 10 ans que je le chante en biguine « .
 » Mon seul problème en français c’est de chanter la lettre U. Elle n’a pas la même sonorité que le A,I ou O. La langue française est tellement riche et imprévisible avec ses innombrables exceptions. Les textes biens ciselés de Brassens ne laissent pas d’espace. Toute respiration mal placée vous décalle par rapport au tempo. Le Français n’étant pas la langue la plus facile au monde…Ce fut un véritable casse tête chinois « , raconte Kristo.
BRASSENS EN AFRIQUE est le témoignage de la beauté du métissage culturel.  » En ce début de millénaire, l’heure n’est plus au sectarisme culturel. L’homme doit redécouvrir l’univers dans lequel il vit, grâce aux voyages. La musique n’a ni frontière, ni couleur », explique l’interprète. De l’Afrique à l’Europe, de l’Amérique à l’Océanie, Brassens se chante avec ou sans accent.
Faire du Brassens autrement, le pari est réussi. L’originalité ne trahit en rien l’auteur des textes. Au contraire.
A ceux qui identifieraient les fans du chanteur moustachu à d’éternels nostalgiques, qu’ils écoutent bien Kristo Numpuby: rap et slam s’inspirent du maître ! Et oui. »
Le dépaysement est total : Fermez les yeux, imaginez Brassens dans un quartier de Douala, de Kinshasa, de Dakar ou de Pointe à Pitre. Accompagné de musiciens, de danseuses et de danseurs africains, la pipe sur les lèvres, il donne de la voix sous une chaleur moite. La musique et les paroles se chevauchent, les déhanchements s’enchaînent aux rythmes effrénés des percussions. Au fil des plages, la tension monte : La Chasse aux Papillons, Chanson pour l’Auvergnat, Corne d’Aurochs, Brave Margot Les copains d’abord, Le petit cheval blanc, La mauvaise réputation, Le Fossoyeur, Le parapluie et Le Gorille.
BRASSENS EN AFRIQUE, c’est l’ambiance des maquis (bars africains) dans les années 60, période post-coloniale, moment d’euphorie et d’insouciance, moment d’espoir de lendemains meilleurs.


Sur le site www.mosaicmusicdistribution.com

sur i Tunes, Amazon.com, Fnacmusic.com, VirginMega.fr, Mondomixmusic.com