Fiche Disque
Musique
ALBUM 2019
Gece
Silos Nic
Genre : Album
Style : Groove
Date de sortie : 26 Avril 2019

Français

Après leur premier album On paru en 2018, Altin Gün revient avec un second album qui établit le groupe en tant qu’interprètes essentiels de l’héritage rock, folk et funk de la scène psyché anatolienne…



Les apparences sont parfois trompeuses. Difficile de dire à l’écoute d’Altin Gün par exemple, qu’un seul des six membres est né en Turquie. Le nouvel album du groupe établit au Pays-Bas, Gece, est électrique, rempli de grooves funk et de textures psychédéliques explosives, tout en étant, selon leurs propres mots, de la « musique folk ». Le fondateur du groupe et bassiste Jasper Verhulst insiste : « C’est vraiment le cas, les chansons sont issues d’une longue tradition. C’est une musique qui essaie d’être une voix pour beaucoup de personnes ».

La plupart des morceaux présents sur Gece font partie de la vie turque depuis de nombreuses années, tels que ceux associés à l’icône Neşet Ertaş, mais ils n’ont jamais été entendus de la sorte. Verhulst admet : « Nous avons un faible pour la musique de la fin des années 60 et 70. Avec tous les instruments et effets qui sont arrivés à l’époque, c’était une période fascinante. Tout était nouveau et sent encore le frais aujourd’hui. Nous n’essayons pas de copier les morceaux d’origines, mais ce sont les sons que nous aimons et nous essayons de les personnaliser. »

Le groupe réinvente radicalement toute une tradition. Le saz électrique (luth à trois cordes) et la voix d’Erdinç Ecevit (d’origine turque) sont distinctifs, tandis que claviers, guitare, basse, batterie et percussions font vibrer les rythmes enflammés. Le chant de Merve Daşdemir (née et élevée à Istanbul) possède le pouvoir hypnotisant d’une Grace Slick.

Altin Gün – qui peut se traduire par « Golden Day » – n’existe que depuis deux ans et n’a pas joué en public avant novembre 2017. Ils ont maintenant près de 200 concerts à leur actif. Le projet est né de l’obsession de Verhulst pour la musique turque. Une obsession dont il était conscient, mais un voyage à Istanbul, alors qu’il jouait avec un autre groupe, lui a permis d’en découvrir beaucoup plus. Cependant, Verhulst ne voulait pas se contenter d’écouter, il avait aussi une vision de ce que cette musique pourrait être. Et Altin Gün était né…

« Pour moi, découvrir cette musique est affaire de digging » confie-t-il. « Ce n’est pas quelque chose qu’on trouve beaucoup aux Pays-Bas. Bien entendu, nos chanteurs étant turcs, ils connaissent beaucoup de ces morceaux. Cela fait partie du passé musical du pays, c’est leur héritage, de la même façon que ‘House of the Rising Sun’ l’est en Amérique. » Alors qu’il plonge de plus en plus profondément dans l’ancienne musique turque, Verhulst cherche constamment de nouvelles choses à écouter. « J’écoute et je cherche des morceaux que nous pouvons transformer et nous approprier. La plupart de ces chansons ont eu des centaines d’interprétations différentes au fil des ans. Nous avons besoin de l’étincelle en plus, qui pousse les gens à écouter, comme si c’était la première fois qu’ils l’entendaient. »

 

Voilà la vision d’Altin Gün, qui explique pourquoi le son de Gece semble si cohérent. Ils rassemblent différents morceaux anatoliens, le seul original étant la pièce improvisée « Şoför Bey », de sorte qu’ils résistent à la puissance d’un groupe rock, aux nouvelles textures dont ils les imprègnent. C’est le son d’Altin Gün, à la fois incandescent et chaleureux.

La création du son du groupe est un processus collaboratif comme l’explique Verhulst : « Parfois, le chanteur et moi arrivons avec une démo ou une idée. Parfois, une idée vient comme ça, et nous travaillons ensemble lors des répétitions. Quoi qu’il en soit, c’est toujours finalisé avec le groupe au complet. Nous sentons très vite si ça va fonctionner ou non, si nous allons pouvoir en faire notre chanson. »

La vidéo qu’ils ont enregistrée pour KEXP à Seattle montre en 20 minutes comment ils enflamment le rock turc et sont capables d’électrifier le folk. Avec près de 800 000 vues, la vidéo a contribué à les faire connaitre dans le monde entier. Néanmoins, les vagues se sont étendues bien au-delà du Bosphore. Ce qui a commencé comme une passion pour le folklore et le psychédélisme turcs a pris une dimension qui voyage énormément. Le groupe a joué dans toute l’Europe, s’est aventuré en Turquie et en Australie et va bientôt amener sa musique en Amérique du Nord pour la première fois.

ALTIN GÜN comprend :

Ben Rider (guitare) / Daniel Smienk (batterie) / Erdinç Ecevit (synthés, saz, voix) / Gino

Groenveld (percussions) / Jasper Verhulst (basse) / Merve Daşdemir (voix, claviers)

English

Following their hotly tipped 2018 debut album “On”–Altın Günreturns with an exhilarating second album. “Gece” firmlyestablishes the band as essential interpreters of the Anatolian rock and folk legacy and as a leading voicein the emergent global psych-rock scene.Explosive, funky and transcendent.