Fiche Disque
Cinéma/TV
2014
Chat du Rabbin (Le) / Aya de Yopougon
Pays de réalisation : Côte d’Ivoire, Algérie
Date de sortie : 01 Octobre 2014
Format : Couleur, DTS stéréo, PAL Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1), Français (DTS 5.1) Sous-titres pour sourds et malentendants : Français Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l’Europe. Plus d’informations sur les formats DVD/Blu-ray.). Nombre de disques : 2

Français

Le Chat du Rabbin

Le chat d’un rabbin d’Alger se met à parler et demande alors à faire sa Bar-Mitsva.

Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui dévore le perroquet et se met à parler pour ne dire que des mensonges. Le rabbin veut l’éloigner. Mais le chat, fou amoureux de sa petite maîtresse, est prêt à tout pour rester auprès d’elle… même à faire sa bar mitsva ! Le rabbin devra enseigner à son chat les rudiments de loi mosaïque ! Une lettre apprend au rabbin que pour garder son poste, il doit se soumettre à une dictée en français. Pour l’aider, son chat commet le sacrilège d’invoquer l’Eternel. Le rabbin réussit mais le chat ne parle plus. On le traite de nouveau comme un animal ordinaire. Son seul ami sera bientôt un peintre russe en quête d’une Jérusalem imaginaire où vivraient des Juifs noirs. Il parvient à convaincre le rabbin, un ancien soldat du Tsar, un chanteur et le chat de faire avec lui la route coloniale…

Source : UGC Distribution

Aya de Yopougon

Les tribulations de la jeune Aya au rythme de l’Afrique des années 70.
Adapté de la BD aux 500 000 exemplaires par les producteurs du Chat du Rabbin.

Au cœur d’un quartier d’Abidjan, la vie quotidienne d’Aya, 19 ans, une jeune fille de classe moyenne qui veut réussir ses études, et de ses copines Adjoua et Bintou, plus versées dans la chasse au mari. Ici, les évènements sont à échelle familiale plutôt que nationale et teintés d’une douceur de vivre, d’une insouciance propres aux années 70.
La nonchalance des filles qui se promènent aussi lentement qu’elles parlent vite, les mamans l’œil rivés sur les soaps qui laissent brûler la sauce arachide, le scintillement de l’asphalte sous le soleil, le vrombissement de la Toyota Corolla orange de Moussa, voilà la douce ambiance que l’on retrouve dans Aya de Yopougon.