Fiche Disque
Cinéma/TV Histoire/société
2014
Deported
Collectif 2004 Images
Production : Collectif 2004 Images
Pays de réalisation : Canada, États-Unis, Haïti
Date de sortie : 29 Novembre 2014

Français

Depuis 1996 et 2002, les États-Unis et le Canada mènent une politique systématique de rapatriement de tout résident étranger ayant commis un délit sur leur sol. Cela va des crimes de sang à de simples condamnations pour conduite en état d’ébriété ou de petits vols. Deported suit le retour en Haïti de ces hommes, délinquants nord-américains, expulsés vers leur pays d’origine : Haïti, un pays qu’ils ne connaissent pas et qui leur est hostile.



Synopsis

A travers une série de portraits, ce film donne la parole à des  » déportés », mot qui désigne en Haïti les délinquants des États-Unis ou du Canada (condamnés plus ou moins lourdement), expulsés vers leur pays d’origine, Haïti, à la fin de leur peine de prison en Amérique du Nord.
De retour à Port-au-Prince, qu’ils ont quitté enfant, une nouvelle vie commence pour ces  » américains  » abandonnés dans un environnement qui leur est non seulement complètement inconnu, mais totalement hostile.
Haïti, mais plus largement l’ensemble des états des Caraïbes et de l’Amérique Latine, subit fortement le poids de cette ré-immigration forcée d’une population inadaptée à ce retour (ils y sont sans famille et ne maîtrisent pas le créole) et manquent de moyens pour réussir une quelconque intégration.
Le film est construit autour d’allers-retours entre Haïti, où se trouvent ces  » déportés « , suivis pendant trois années, et l’Amérique du Nord où leurs familles n’ayant pas idée de la nouvelle vie de leur proche, sont partagées entre inquiétudes, reproches et regrets.

Après un moratoire d’un an suite au tremblement de terre meurtrier du 12 janvier 2010, les expulsions ont repris en janvier 2011.

Haïti / Documentaire / 2010 / 1h12min / Vidéo / Couleur

Réalisatrices : Rachèle Magloire & Chantal Regnault

Production : Fanal (Rachèle Magloire) et Velvet Films (Raoul Peck et Rémi Grellety), 2012.
avec le soutien du Fonds Francophone de production audiovisuelle du Sud (OIF & CIRTEF, Paris)


Tout le tournage a eu lieu avant le 12 janvier 2010 (date du tremblement de terre).
Une version courte de 25 minutes a été montrée au 33ème Festival de cinéma de Douarnenez (France, 2010