Événements

Carnets de Voyages à Cuba
Festival de musique, conte, rencontre, cinéma, exposition, atelier

Français

Spectacles
Concert & bal
Son Caliente
Mercredi 9 mai 20h30 Salle des fêtes concert
Jeudi 10 mai 14h Salle des fêtes bal
Samedi 12 mai 20h30 Salle des fêtes bal

Originaire de Santiago de Cuba, les membres de Son Caliente se sont rencontrés au milieu des années 90. Rapidement, ils se sont imposés sur la scène cubaine en soulevant l’enthousiasme populaire. A preuve : en 1999, ils ont été choisis pour réaliser la musique d’ouverture du Carnaval de Santiago, un des plus grands rassemblements de l’île. Depuis, ils enchaînent les tubes et les tournées. Leur secret, c’est leur style : inimitable. Ce mélange de sonorités cubaines et de salsa ne cache pas son goût pour des rythmes endiablés. Caliente !
Le bal : après un concert de plus d’une demi-heure, la salle se transforme en piste de danse. Tous en scène !


Concert & Bal
Chicos Latinos
Jeudi 10 mai 20h30 Salle des fêtes_ concert
Vendredi 11 mai 20h30 Cinéma les 39 marches concert
Samedi 12 mai 20h30 Salle des fêtes concert et bal

Chicos Latinos Ils ont entre 20 et 25 ans et font partie de la relève musicale cubaine. Sur l’île, leur raggaeton, reggae influencé par le rap, fait mouche ! Pas étonnant quand on sait que ces jeunes musiciens n’ont pas hésité à tisser ensemble pop des caraïbes et sonorités jamaïquaines. Chaque morceau distille de nouveaux sons sur des rythmes inouïs. Une force qu’ils sont allés puiser dans les différentes richesses musicales latino-américaines.
Quand aux thèmes de leurs chansons, ils sont universels : l’amour et la fête. Tout un programme…


Conte
Muriel Bloch
« Cocozumba »
mercredi 16 mai 14h Bibliothèque Elsa Triolet
Mercredi 16 mai 19h_ Bibliothèque Albert Camus

Ecrit, interprété, conté par Muriel Bloch
L’histoire
Après le Brésil, c’est à Cuba que la conteuse Muriel Bloch est allée chercher l’inspiration.
Dans Cocozumba (l’autre nom de l’île), elle s’inspire librement de la légende de Dingadinga, une jeune princesse dont le funeste mariage avec un taureau va mettre son pays en danger. Va-t-elle pouvoir le sauver ? Réponse dans ce récit baroque sur le thème de la liberté, aux accents de sorcellerie.

Muriel Bloch a plus d’une histoire dans son sac. Depuis vingt ans, elle arpente les couloirs des bibliothèques, soulève la poussière des routes à la rencontre de mille et une femmes, mille et un hommes de paroles… Au bout du conte, dans sa poche, les trésors glanés en chemin qu’elle restitue en les cuisinant à sa façon, bien sûr. Mots dits, mots écrits avec une égale jubilation à l’égard de la langue : « Les oiseaux ne peuvent pas écrire, ils ont trop de plumes sur eux et ne savent pas laquelle choisir. Sauf l’oiseau marabout qui sait exactement qu’elle plume s’arracher au derrière… Voilà pourquoi… » (in La Femme-jardin et autres contes extravagants, de Muriel Bloch, éd. Syros, coll. Paroles de conteurs) Aujourd’hui, alors que deux livres CD consacrés à l’imaginaire du Brésil s’apprêtent à paraître chez Naïve, elle pose un temps ici son carnet de notes pour raconter la naissance d’une histoire et la vie qui va avec.


Conte
Mimi Barthelemy
« Le Fulgurant »
Vendredi 18 mai 14h & 20h30 Espace François

Ecrit, interprété, conté et chanté par Mimi Barthélémy
Mise en scène : Emmanuel Plassard / Mise en musique : Jean Paul Auboux
Durée : 1 heure 15 L’histoire Tout au long de cette épopée mythique afrocaribéenne, Uafi le Fulgurant, envoyé céleste, nourri par le récit de l’héroïque taureau Loraj Kale luttera, sur terre, contre le désordre et l’arbitraire et deviendra Shango, dieu de l’orage, de l’éclair et du tonnerre.
Mimi Barthelemy Née en Haïti (Port-au-Prince, le 3 mai 1939), Mimi Barthélémy fait ses études supérieures en France et vit ensuite à l’étranger : en Amérique Latine, au Sri Lanka et en Afrique du Nord. Ainsi commence son chemin vers le conte lié à une quête personnelle sur son identité de femme haïtienne vivant hors de son pays. Cette recherche l’amène d’une part à se rapprocher de la communauté haïtienne de France et d’autre part à entreprendre un long travail sur la voix, grâce auquel elle trouve accès à l’expression de sa mémoire.
Depuis la fin des années 80, elle écrit ses histoires et conte seule ou avec ses musiciens dans des centres culturels, des bibliothèques, des appartements, des prisons et des hôpitaux. En 2000, elle reçoit le grade de Chevalier de l’Ordre National du Mérite et en 2001 celui d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres.


Concert & Bal
Soirée de clôture avec Fiesta Cubana & Jack el Calvo
Samedi 19 mai 20h 30_ Salle des fêtes

Fiesta Cubana
Avec : Yosvany Quiros (Chant/direction) / Elvis Ponce Ramos (Chant) / Raul Hernandez (Batterie) / Alvaro Lopez (Congas) / Felix Toca (Basse) / Adiel Castillo (Piano) / Eric Lachaud (trompette) / Stephane Rollin (Trompette) / Nicolas Anoyvega (Saxophone) / Pablo Cespedes (Saxophone) Au départ de Fiesta Cubana, une envie. Celle de Yosvany Quiros, chanteur et fondateur du groupe, de former, à Paris, un ensemble de timba cubaine susceptible de rivaliser avec les groupes cubains les plus connus au Monde ! Pari réussi : depuis sa création, Fiesta Cubana s’est imposé comme le groupe le plus branché du moment. Le secret du charismatique Yos ? Un mélange chaleureux de timba et de reaggeton. Cuba, comme si on y était !
www.fiestacubana.net

Jack el Calvo
C’est à Cuba, au hasard d’une rencontre que Jack el Calvo découvre la salsa. Un choc.
Celui du timbre d’Adalberto Alvarez. Depuis, ce communicant le jour, chroniqueur à ses heures, a fait de sa passion un don. Le soir venu, il mixe sur les plus grandes scènes latinos de Paris et l’été court les festivals


Cinéma
Mardi 15 mai 20h30 Projection du prix des lycéens 39 Marches
et concert du groupe féminin Mariposa en avant première

3 classes du lycée Blaise Cendrars visionneront 5 films représentatifs du cinéma cubain.
Ils réaliseront une critique de chaque film. Critiques qu’ils confronteront afin d’établir un palmarès et une remise de prix. Le film sélectionné sera projeté au cinéma les 39 Marches et fera l’objet d’une rencontre avec un historien du cinéma cubain.
Les films en compétition : Soy Cuba, Tres veces dos, montanas de luz, Lucia, Viva Cuba, Memoria del subdesarollo.
En avant première : un concert du groupe féminin Mariposa (Mariposa en français : Papillon / Signification : nom de la fleur nationale cubaine) Exclusivement féminine, cette formation de 4 musiciennes, créée et dirigée par la jeune pianiste et compositrice Jackeline Rodriguez, ambassadrice de charme incontournable de la musique de l’île de Cuba, chante cuba avec sensualité.

Mercredi 16 mai 14h Séance tout public 39 Marches
et concert de la chorale diapason en avant première

Le film
A Cuba, Ruy et Tito sont deux amis d’enfance passionnés de musique. Une passion qu’ils tentent de vivre au jour le jour. Les deux musiciens accumulent les petits boulots pour subvenir à leurs besoins et enregistrer leur maquette. Ils se lancent aussi dans l’organisation de leur premier concert pour se faire connaître. Ils gardent humour et espoir malgré les difficultés. Quand deux producteurs espagnols débarquent à Cuba à la recherche de nouveaux talents, Ruy Tito tentent leur chance…
avec : Osorio Alberto Joel Garcia, Roberto Sanmartín, Yailene Sierra, Zenia Marabal, Roger Pera. 110 mn
Le réalisateur
Après Solas (1999), son premier long métrage, le réalisateur d’origine espagnole revient sur ses douze années passées à Cuba; pays où il a obtenu sa licence de cinéma. « Làbas, j’ai aimé, créé, travaillé, je me suis fait beaucoup d’amis et sûrement quelques ennemis » dit-il.
En avant première : Travail autour des chants révolutionnaires cubains Ce travail sur 3 mois entrepris par la chorale Diapason de Rougemont Solidarité, propose de faire découvrir les 4 à 5 chants révolutionnaires cubains les plus représentatifs.


Rencontres
Karla Suarez
Vendredi 18 mai 18h Bibliothèque Albert
L’auteure
Karla Suarez est née à la Havane en 1969. Plusieurs de ses récits ont été réunis dans des anthologies publiées à Cuba, en Espagne, en Italie et dans des revues littéraires au Mexique, en Argentine et à Cuba. Sa nouvelle Aniversario a été adaptée au théâtre en 1996. Silencios (1999), son premier opus, a obtenu le Prix du Premier Roman en Espagne. Nous proposerons aux lecteurs de la bibliothèque de venir découvrir son oeuvre, et d’échanger avec elle, sur la place de la littérature cubaine à Cuba.

A lire
Tropique des silences
A la Havane, une petite fille aux yeux clairs et aux cheveux crépus, négocie le difficile tournant de l’enfance à l’adolescence dans une famille condamnée à la cohabitation par les conditions sociales du pays : un père, officier de toutes…

La Voyageuse
Deux jeunes cubaines se rencontrent dans l’avion qui les emmène vers le Brésil pour un séjour d’études autorisé. A l’expiration de leurs visas, elle décident de ne pas revenir et de trouver une place ailleurs dans le monde. Lucia se marie.


Expositions
Du 9 au 19 mai 2007

Affiches de Cuba Negra de Bébé Riki
Cet artiste a réalisé l’affiche du festival et il en sera l’invité d’honneur. Son exposition est l’aboutissement d’un long travail de recherche sur l’influence des africains dans la société cubaine et son évolution à travers les âges.
Vernissage le mercredi 9 mai _ 18h _ Bibliothèque Albert Camus
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Regards sur La Havane
Cette exposition réalisée par le photographe sevranais Ivan Kraljevic nous invitera à une promenade dans les rues de La Havane pour aller à la rencontre d’un peuple qui a la conviction sincère et tranquille de sa dignité. Cette exposition accueillera tout au long du festival des établissements scolaires et sera animée par l’atelier d’Arts Plastiques de l’Espace François Mauriac.
Vernissage le jeudi 10 mai _ 18h _ Espace François Mauriac
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Exposition des travaux des sevranais autour des ateliers
« carnets de voyages » d’Antonia Neyrins
Nous proposons de réaliser 6 ateliers de Carnets de voyages : 1 au lycée, 2 aux collèges, 2 à l’école Primaire, 1 dans l’association « Les artistes du Parc Forestier ». Le carnet de voyages est un art métis. C’est à la fois un journal intime, un recueil de souvenirs et un livre d’artiste : un assemblage très libre de mots et d’ images, croquis, photographies, collages. Le carnet de voyages raconte un voyage réel ou imaginaire, lointain ou immobile. Nous proposerons donc aux enseignants et aux associations de créer un carnet de voyages sur notre ville ou sur Cuba. Ces travaux seront exposés en mairie ainsi que le carnet de voyage réalisé sur Cuba par d’Antonia Neyrins.
Vernissage le samedi 12 mai _ 11h _ Mairie centrale
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

René Ernesto Silveira Toledo
Cette exposition est une création cubaine réalisée pour notre festival. Elle proposera à travers 50 photographies originales de traverser les lieux de vie de Santiago de cuba.
René Ernesto Silveira Toledo, qui sera présent sur Sevran, rencontrera les membres de l’atelier photographique de l’ Espace François Mauriac pour échanger autour du thème « Regards croisés entre Sevran et cuba ». De plus, il assurera le reportage photos de l’ensemble de la manifestation. Cette exposition devrait être par la suite présentée à Santiago. Il ira également rencontrer les classes de 3ème de collèges en cours d’ Arts Plastiques.
Vernissage le mardi 15 mai _ 18h _ Bibliothèque Elsa Triolet
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Rencontre autour d’une oeuvre de Orlande Lopez ou Luis El Estudiantes
L’oeuvre sera exposée à l’atelier Poulbot 2 mois avant le début de la manifestation. Les enfants travailleront autour de cette oeuvre et réaliseront à leur tour une exposition qui ornera l’atelier Poulbot durant le festival.
Vernissage le samedi 19 mai _ 18h _ Atelier Poulbot
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Autour du Ché
Cette exposition s’inscrit dans le cadre du 80ème anniversaire de la naissance de Che Guevara. Elle se propose de retracer la vie de ce révolutionnaire cubain et bolivien. Bibliothèque Marguerite Yourcenar
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Affiches du cinéma cubain
Cette exposition se propose d’exposer 40 affiches de films internationaux réalisées à Cuba par des affichistes cubains,. Nous retrouverons des films comme l’Aveu de Costa Gavras, ou des films de Bunuel, en passant par Fraise et Chocolat. L’affiche de cinéma à Cuba est une autre approche du film. Contrairement à ce qui existe ici, l’affiche cubaine ne cherche pas seulement à attirer le public en misant sur les auteurs, les metteurs en scène etc… elle cherche à signifier le film lui-même en quelques traits de couleurs. Sa technique principale est la sérigraphie. Beaucoup d’artistes cubains de renom se sont exercés à cet art.
Cinéma les 39 Marches
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

L’Art de l’affiche au service de la révolution et de la culture
Cette exposition retrace à travers une vingtaine d’affiches l’art d’annoncer les manifestations sportives et culturelles, civiques ou politiques.
Centre Marcel Paul
du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h


Ateliers
Danser salsa, rejoignez-nous !
Lors des deux grands concert-bal du festival, les sevranais sont invités à s’initier à la salsa avec les professionnels du groupe Feeling Danse.
Samedi 12 mai 2007
de 15h à 17h30 : atelier-stage de salsa à la Salle des fêtes
de 20h30 à 21h15 : initiation à la salsa, avant le bal, pour le public
à partir de 22h30 : exhibition de danse salsa
Samedi 19 mai 2007
de 20h30 à 21h15 : initiation à la salsa avant le bal, pour le public
à partir de 22h30 : démonstration de danse salsa

Journées contes avec Mimi Barthelemy
Mimi Barthelemy, conteuse haïtienne, est devenue, au fil des ans, l’artiste incontournable de la tradition orale de la Caraïbe.
Son spectacle composé de 2 contes, l’un haïtien, l’autre cubain propose de nous faire toucher la dimension épique d’un texte nourri de la tradition caribéenne, empreinte de syncrétisme religieux : chrétienne et vaudou, deux composantes toujours en contradiction à Cuba.
Trois ateliers seront développés en amont avec des classes de collèges et du lycée. Ils auront pour but de mettre en lumière la tradition orale populaire de la Caraïbe. Ils aborderont les grands thèmes fondateurs des contes cubains et haïtiens : le respect des ancêtres, des parents et de la famille; le respect de la nature, de la parole donnée, de la spiritualité, de la vaillance, de la dignité, de l’honnêteté et de la solidarité.

Atelier Chant choral
Ce travail sur 3 mois sera entrepris avec la chorale de Rougemont, il propose une découverte des 5 chants révolutionnaires cubains les plus représentatifs. Ces chants seront interprétés le vendredi 11 mai avant la projection du film Habana Blues.

Correspondances
avec : 1 atelier au lycée Blaise Cendras / 2 ateliers au collège la Pleïade / 2 ateliers en école primaire (Voltaire Victor Hugo) / 1 atelier association Les artistes du Parc forestier L’une des idées fondatrices de ce festival est de favoriser les rencontres et les échanges entre populations. Avec l’éducation nationale, ces rencontres s’articuleront autour des axes suivants : Les échanges de correspondances entre classes de même niveau autour du thème de la vie des enfants et des adolescents dans nos sociétés respectives.
Le lancement de défis littéraires. L’idée étant de faire découvrir 3 livres – choisis par les enfants et les jeunes – de la littérature représentative de leur culture et d’échanger « leurs critiques, leurs appréciations, leurs plaisirs ».