Événements

DUTA 2007
2e édition de la biennale des arts visuels de Douala sur le thème : « le monde codifié »

Français

La première édition de DUTA, qui s’est déroulée du 14 au 23 janvier 2005, éveilla les esprits.
Elle fut accueillie avec enthousiasme et scepticisme ; enthousiasme réel de la part des artistes et du public, scepticisme comme celui qui accompagne souvent toute première tentative. L’un comme l’autre ont de toute façon motivé l’organisation d’une 2ème édition avec pour ambition première : Faire de la Biennale DUTA le rendez-vous incontournable de la planète des arts en Afrique Centrale.
Au programme : pendant 10 jours, dans différents lieux de Douala, l’exposition des œuvres visuelles d’artistes d’Afrique et d’ailleurs : photographies, peintures, vidéo d’art, installations, sculptures.
DUTA fait le pari de mettre en avant des œuvres d’artistes africains et de la diaspora avec l’idée de matérialiser l’identité africaine. Chaque année, elle fait un focus sur une région marquée par les influences culturelles d’Afrique. La Guyane, la Guadeloupe et la Martinique sont les invitées de cette édition. Ces artistes d’outre Atlantique viennent à DUTA partager et parler l’Afrique autrement.
Placée sous l’égide de la journée de la femme et sous le parrainage de Nadia Derrar, Directrice du Centre Culturel Français de Douala, cette 2ème édition fait la part belle aux artistes féminines. Elles représenteront près de la moitié des artistes invités.
« Le Monde codifié » est le thème de cette 2ème édition. Tous pareils et tous différents, pareils parce que nous appartenons à la famille des Humains et différents parce que nous portons en nous des codes qui nous rendent uniques. Il existe autant de codes que d’Humains sur terre, sinon plus. L’artiste a sa propre vision du « monde codifié ». Par le geste il tente de tracer des liens dans la société dans laquelle il évolue. L’art fait circuler ces différents codes, qui se transforment, se modifient, peuvent s’effacer, être bouleversés, oubliés ou renforcés par des échanges, nous menant vers une altérité intime et profonde.
DUTA c’est aussi des débats qui proposent une réflexion sur l’art en Afrique aujourd’hui, des ateliers avec les enfants déficients de la Fondation Anaïssa ou de jeunes photographes en formation, ou encore des performances à l’atelier Art Wash.
Amoureux des arts, professionnels ou simples curieux. DUTA s’ouvre à vous !