Événements

Ciné-club objectif-cinema
Programme concocté par l’association Les 3 Lumières, avec les films « Le kiosque et la guerre » de Florent Marcie, « La vitrine » de Mohammed Bensouda et « July Trip » de Wael Noureddine. La séance sera suivie d’un dialogue avec les réalisateurs.

Français

La Séance
Après avoir investi le Studio Galande pour la saison 2005/2006, le ciné-club Objectif Cinéma déménage au Studio des Ursulines.
Une fois par mois, à Paris, vous pourrez découvrir un programme composé d’un court-métrage, un long-métrage et d’une rencontre avec un invité dans la salle mythique du Studio des Ursulines.
La prochaine séance est consacrée à l’association Les Trois lumières. Créée par des jeunes chercheurs en cinéma de la Sorbonne, Les Trois lumières développe et propose de multiples événements tels les Réunions-échanges entre chercheurs, les journées d’études, et des publications comme une revue sur le cinéma intitulée cinéFabrika dont le premier numéro paraîtra en mai. Souhaitant élargir ses actions en dehors de l’université, Les Trois Lumières nous a proposé une programmation autour du cinéma comme instrument d’observation, de documentation et de critique de l’Histoire en cours, et plus précisément, des films critiquant le pouvoir totalitaire des mass média, avec Le kiosque et la guerre de Florent Marcie, La vitrine de Mohammed Bensouda et July Trip de Wael Noureddine.
Ces trois jeunes auteurs d’origines et de cultures différentes, situés aux avant-postes de l’Histoire, agissant en véritables « défricheurs », exploitent toutes les ressources et les puissances d’un même médium : le cinéma. Leurs films dénoncent ce que les médias ignorent, analysent leurs défaillances, interrogent la mémoire et font acte de poésie.
La séance sera suivie d’un débat.

Les Films
La vitrine
Un film de Mohammed BENSOUDA
Durée : 11 min
Un petit enfant de dix ans sillonne les quartiers de la ville en vendant des cigarettes à l’unité. De rue en rue, de café en café, il est constamment exposé à l’agression des images de violence diffusées sur le petit écran à longueur de journée. L’enfant s’identifie inconsciemment aux enfants victimes des tueries. Il se retrouve un jour devant une vitrine, face à une « poupée soldat » qui provoque en lui un dédoublement de la personnalité, une réaction aussi grave qu’inattendue.
Mohammed Bensouda est acteur, directeur de casting, scénariste, réalisateur, et est producteur et administrateur des Films 7. Il a réalisé neuf films, dont deux longs métrages (l’un pour la télévision).

Le kiosque et la guerre
Un film de Florent MARCIE
Durée : 52 min.
Au printemps 2003, pendant les bombardements américains en Irak, une caméra filme les unes de magazines coulissant sur la devanture d’un kiosque parisien. Un étrange ballet de mots et d’images s’engage aussitôt. Au même moment, les manifestations anti-guerre se succèdent dans les rues de Paris… Pamphlet sur l’effondrement du langage et du sens, Le kiosque et la guerre est le quatrième film de Florent Marcie. Il vient de réaliser son premier long métrage, Itchkéri Kenti, un documentaire sur la résistance en Tchétchénie, actuellement en salles et unanimement salué par la critique.

July Trip
Un film de Wael Noureddine
Durée : 35 min
« Lorsque la dernière guerre a débuté, j’étais loin à mon domicile à Paris. Je n’avais qu’une seule idée : rentrer à Beyrouth le plus rapidement possible et commencer à filmer, il s’agissait de moments historiques. Ce film était devenu pour moi le film indispensable : filmer pour que l’histoire cesse de se répéter en boucle et constituer une banque d’images pour les générations futures. Je n’ai jamais compris pourquoi il y avait si peu de films tournés pendant la guerre au Liban. Hormis quelques rares films, il ne nous reste rien de cette époque. La guerre avait pourtant droit à plus d’attentions. » Wael Noureddine est d’abord un écrivain : journaliste professionnel, poète. Les films de l’artiste se consacrent à enregistrer les ravages physiques et psychiques nés des conflits au Proche Orient. Il a réalisé un précédent documentaire très remarqué.