Événements

Peut-on réinventer des rites de passage dans notre société ?
Conférence dans le cadre de Voies d’Afrique, animée par notre rédactrice en chef, Ayoko Mensah

Français

Bien des sociétés africaines dites traditionnelles possèdent encore des rites de passage.
Par delà leur caractère particulier, qui peut prêter à controverse, ils ont notamment pour fonction de structurer le développement de l’individu et de cimenter son sentiment d’appartenance à une collectivité. Dans les sociétés modernes, et notamment en France, les rites de passage semblent progressivement s’effacer. Confrontés à un environnement qui évolue rapidement, nombreux sont les individus en manque de repères. Un malaise croissant semble s’installer : repli sur soi, violences, peur de l’autre…
Mais les rites de passage ont-ils réellement disparus ? Ne se sont-ils pas plutôt transformés? Remplissent-ils leur rôle? Que peuvent alors apporter les cultures africaines, notamment auprès des jeunes, dans la redéfinition de ces  » rites initiatiques  » ?

Intervenants
M. MANY CAMARA sociologue et anthropologue, enseignant aux universités publique et catholique d’Angers.
M. OMAR CAMARA artiste plasticien muriautin, travaillant sur le thême des rites de passage.
M. ISAM IDRISS psychoanthropologue, co-thérapeute à la consultation transculturelle du Pr. Moro, CHU Avicenne, chargé de cours à l’Université de Paris XIII.
M. MOUSSA TRAORÉ président de l’association Mondes des cultures Aubervilliers.

Débat animé par AYOKO MENSAH (rédactrice en chef de la revue AFRICULTURES) et ALASSANE SECK (service culturel ville des Mureaux) avec le soutien de l’association Monde des Cultures