Événements

Soirée cinéma – conte
La parole du conteur nous mène nos propres images : Boubacar Ndiaye. Les images d’un film, nous conduisent à nos récits intimes : Bab Aziz.

Français

Boubacar Ndiaye, fouille, recherche, écrit des textes, des contes et des poésies qui viennent de sa mémoire, de ses lectures, de sa propre inspiration. Transmetteur de mémoire, créateur acteur, il vit dans un monde en perpétuelle mutation pour « dire » en utilisant la parole au sens large : récits, poèmes, contes, chants.

BAB’ AZIZ Le prince qui contemplait son âme de Nacer KHEMIR
Tunisie/Iran/France 2005 1h36 VOSTF avec Parviz Shahinkhou, Maryam Hamid, Nessim Kahloul, Muhammad Grayaa…

Bab’Aziz a la beauté des histoires des Mille et une nuits et la musique, les chants et les danses semblent sortis des mêmes contes. « Mon film est construit en spirale comme les danses des derviches tourneurs, il est fait pour aider le spectateur à oublier son propre ego, pour mieux s’ouvrir à la réalité du monde » dit, en résumé, Nacer Khemir.