Événements

Rencontres Cinéma de Manosque 2006
19e édition

Français

Un rendez-vous complice partagé entre spectateurs et auteurs, fidèles à cet esprit aventurier insufflé par Jean Rouch, parrain du festival, pour entrer en contrebandier au Pays des Merveilles.

Cet enthousiasme, une motivation intacte et sans cesse renouvelée, nous conduisent à dépasser les genres pour rassembler des films inattendus, graves ou drôles, parfois provocants, mais toujours empreints de cette poésie propre au cinéma. Manosque explore toutes les cinéphilies, une curiosité qui déplace notre regard, ouvre notre esprit à d’autres expériences du monde.
A l’heure où la plupart des festivals ouvrent une compétition, ce qui engendre souvent des compromis, économiques et artistiques, Manosque souhaite avant tout une liberté de choix, être un réel lieu de rencontres, sans aucune de ces contraintes, quitte à sortir des sentiers battus! Aussi, par choix, nous ne désirons pas de compétition entre les films qui vous sont proposés, chacun ayant été sélectionné pour sa qualité.
Après chaque projection, nous prenons le temps de parler avec les cinéastes de leur travail et de ce qui les motive. Décortiquer la mécanique du film, échanger émotions et questions, comprendre comment l’art cinématographique nous travaille, un pur plaisir cinéphile.
Plaisir que, nous l’espérons, vous viendrez partager avec nous !
Cette année, nous accueillons Joseph Morder, un cinéaste rare et singulier, qui s’inspire de sa vie pour filmer, la transformant ainsi en vraie fiction. Il présentera en avant-première El Cantor.
Nous sommes honorés de lui consacrer une rétrospective, visiter une oeuvre étonnante qui, entre imaginaire et réel, compte plus 800 films (lui-même ne sait plus très bien où il en est !) et prend souvent comme inspiration les souvenirs d’une enfance passée en Equateur.
Une histoire qui sera aussi évoquée par le film inédit Aqui soy José, que Fernando Miéles a réalisé à l’occasion d’un voyage récent de Joseph Morder à Guayaquil, quarante ans après qu’il ait quitté l’Equateur pour venir à Paris.
Le cinéaste russe Lossif Pasternak sera également présent, avec Hélène Chatelain pour la projection de leur œuvre commune Goulag.
Exposer la façon dont on peut donner voix et figure aux victimes de la terreur érigée en système. Nous vous projetterons également d’autres films suivis de rencontres avec les deux auteurs.
La grande chanteuse brésilienne Maria Bethania sera célébrée par l’avant-première du film de Georges Gachot Maria Bethania, musica e perfume, mais aussi par la projection du film Les doux Barbares réalisé par Tom Job Azulay.
Parmi les cinéastes attendus avec leurs tout récents films, citons Rashid Masharawi pour L’Attente, Philippe Faucon pour La Trahison ou encore Abolfazl Jalili avec Plein ou vide et Nacer Khemir avec Bab Aziz, Le Prince qui contemplait son âme.
Le programme complet est en ligne sur www.oeilzele.net.