Événements

U’Sangu Ndji-Ndji 2007
3e édition

Français

« U’Sangu Ndji-Ndji », où la fête à Pointe-Noire ou encore, la fête de Pointe-Noire, est cette nouvelle plate forme de promotion et de diffusion des musiques s’inspirant des traditions, des cultures et du patrimoine musical africain. C’est une rencontre que nous voulons très ouverte et mobilisante dans une ville de Pointe-Noire historiquement et traditionnelle riche.
Après donc, la 1ère édition essentiellement locale en septembre 2005, la 2ème édition de Juillet 2006 s’est très vite, par la force et l’ambition de cette vision, ouverte sur l’international avec l’exigence de professionnaliser en plus la manifestation.
Cette année, la 3ème édition, du 19 au 22 juillet 2007, passera à une autre suite très logique: la présence des Grands frères et des Grandes soeurs de la démarche « Musique de Recherche ». Un schéma qui nous emmène à affirmer que les Grands viennent pour encadrer et orienter les petits frères car, nos traditions, nos cultures et notre patrimoine une fois promus, restent la fierté de tous, la fierté africaine…..
Ateliers, Conférences, Concerts, Stand-marché d’exposition, Animations,… sont les différentes activités qui sont programmées cette édition bien honorée par la présence de Annie Flore BACTHIELLILYS: la marraine, la Grande soeur qui marche très fort sur diverses scènes musicales du monde et qui vient de monter un Festival à Mighoma (Gabon).La présence aussi de Jacques LOUBELO: le Grand frère, le doyen, qui est rentré définitivement au Congo; profitons donc de son encadrement. Et la présence de tous ces jeunes qui s’expriment déjà mieux sur diverses scènes africaines pour apporter d’autres dynamismes: GBASI-KOLO de la Guinée, DJONIMBO de la RDC, Kareyce FOTSO du Cameroun, Brice MIZINGOU, MAIKANEH et ADJANI MUSICA du Congo-Brazza.
L’Espace Culturel YARO et ses partenaires comme la Direction Départementale de la Culture et des Arts de Pointe-Noire, la Mairie de Pointe-Noire, le Centre Culturel Français, l’Organisation Internationale de la Francophonie, les Nuits Atypiques de Mighoma et bien d’autres encore, restent bien disponibles et ouverts à toutes suggestions, remarques, propositions afin que cette édition garantisse l’implantation de U’SANGU NDJI-NDJI dans les habitudes des uns et des autres.
Le dossier qui accompagne ce Communiqué vous permet de se faire la vitrine même de cette édition.



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications