Événements

La France et l’Afrique: Rupture ou régression?
par Achille Mbembe, essayiste et professeur d’histoire et de science politique à l’université de Witwatersrand à Johannesburg et à l’université de Californie.

Français

Conférence organisée par l’Association des femmes africaines du continent et de la diaspora (AFACOD) et le Club Millénium.

Achille Mbembe est l’auteur de plusieurs ouvrages dont De la postcolonie, publié chez Karthala, deuxième édition en 2005, c’est un essai sur l’imagination politique dans l’Afrique contemporaine.

Depuis les années 90, l’Afrique subit les assauts d’un système capitaliste orchestré par l’Occident à travers les institutions internationales. La persistance de l’autoritarisme locaux, des guerres et conflits sanglants n’a fait que compliquer davantage la position du continent dans l’arène internationale. Aujourd’hui, l’Afrique est prise dans un véritable cercle vicieux et les voies pour l’en sortir sont plutôt semées d’embûches. Embûches insurmontables ? On verra avec Achille Mbembe, s’il est possible de les contourner, d’autant plus que l’Afrique est au centre de nouvelles convoitises à l’ère de la mondialisation.

Au lendemain de la première tournée africaine du nouveau président français en Afrique, des questions se posent. Y aura-t- il de nouvelles orientations dans les relations Europe-Afrique ? La France gardera-t-elle une prépondérance dans les rapports commerciaux avec l’Afrique et comment l’Afrique parviendra-t-elle enfin à entrer dans le concert des nations sans sacrifier ses enfants ? Peut-on considérer l’agenda français pour l’Afrique tel qu’énoncé par Nicolas Sarkozy à Dakar comme une invitation crédible à faire ensemble l’expérience de la liberté et à construire ensemble un monde commun ?

Cette conférence sera animée par Eva Hendrickx et d’autres éminentes personnalités intellectuelles.