Événements

Rencontres Cinématographique de Hergla 2007
3ème Session

Français

La troisième session des Rencontres Cinématographiques de Hergla, organisée par l’Association Culturelle Afrique – Méditerranée aura lieu du 21 au 26 août 2007. Cette session honorera la mémoire de deux grandes personnalités des cinémas africain et européen, le Sénégalais Ousmane Sembene qui nous a quittés le 6 juin dernier et l’Italien Roberto Rossellini.
Au cours de la soirée d’ouverture, en hommage à Ousmane Sembene, sera projeté La Noire de … qui a obtenu le Tanit d’or lors de la session inaugurale des Journées Cinématographiques de Carthage en 1966. Cet hommage sera rendu en présence de deux grandes figures du cinéma africain, le critique Tahar Chriâa, ami de longue date de Sembene, et Sotigui Kouyaté comédien réputé de l’Afrique de l’Ouest qui présentera à cette occasion un spectacle musical et théâtral : La voix du griot !
Quant à la soirée de clôture, entièrement consacrée à Rossellini dont on connaît les affinités avec Hergla pour y avoir tourné plusieurs épisodes des Actes des Apôtres et Le Messie. Elle sera marquée par la projection d’un documentaire de 70 minutes intitulé La dernière utopie : la télévision selon Roberto Rossellini. Ce film, réalisé par Jean Louis Comolli, en 2006, évoque les œuvres tournées par Rossellini pour la télévision italienne et brosse une synthèse de la philosophie humaniste de l’auteur de Rome ville ouverte. Cette soirée de Clôture sera assurée avec le précieux concours de la section culturelle de l’Ambassade d’Italie à Tunis.
Hergla fera connaissance, au cours de cette 3ème session, avec de nouveaux hôtes, dont notamment le Syrien Omar Amiralay, incontestablement le plus grand documentariste arabe vivant qui viendra présenter certains de ses films. En honorant Omar Amiralay, les Rencontres Cinématographiques de Hergla prennent naturellement le relais de leur nouveau partenaire, le Festival international du Cinéma du Réel du Centre Culturel Georges Pompidou à Paris, qui a consacré en mars 2006 une rétrospective de l’intégrale d’Omar Amiralay.
Pour ce qui est des ateliers de formation, organisés en marge des rencontres, l’atelier documentaire animé par Kamel Régaya, sera renforcé par deux ateliers, courts-métrages de fiction animé par Nouri Bozid et analyse filmique par Hédi Khélil.
Des intervenants de marque apporteront leur expérience et donneront des leçons au sein de ces ateliers dont le Tchadien Mahamet Salah Haroun, auteur de Daratt (La Saison sèche)
Kahena Attia, monteuse de carrière et bien sûr, Omar Amiralay. De tels échanges ne peuvent que servir la vocation fondamentale des Rencontres Cinématographiques de Hergla.
Le renforcement des relations entre l’Afrique et la méditerranée. Les courts métrages de la sélection représentent plusieurs payes d’Afrique et de la méditerranée dont la Tunisie, le Sénégal, l’Egypte, le Maroc, l’Algérie, l’Afrique du Sud, La Guinée, le Liban, la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal.
Cette soirée aura un invité de marque en la personne de la jeune cinéaste italienne Giovanna Taviana qui présentera pour le public tunisien son documentaire de 52 minutes intitulés Ritorni (Retour) qui raconte un voyage entre les deux rives de la Méditerranée, de la Sicile à Mazzara Del Vallo et jusqu’au Sud Tunisien à Nefta. Le film présente également des témoignages d’intellectuels maghrébins à l’instar de Assia Djebbar et Tahar ben Jalloun sur les enjeux de l’émigration et la notion d’identité.



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications