Événements

Tomber la frontière !
Dans le cadre du 5ème Festival de Strasbourg – Méditérranée

Français

« Nous fréquentons les frontières, non pas comme signes et facteurs de l’impossible, mais comme lieux de passage et de la transformation ».
Edouard Glissant
Tomber la frontière !
Le thème de cette édition, est dans la continuité des thèmes de l’hospitalité et des nouvelles identités développées lors des éditions précédentes.
Ces thèmes expriment la condition de l’altérité et ses multiples figures : celle de l’étranger, de l’indigène, du colonisé, de l’immigré, de l’exilé, du réfugié, du clandestin, du sans-papiers…, telles qu’elles résultent de l’histoire euro-méditerranéenne, récente et ancienne, et de ses représentations.
Ils invitent à dresser un état des lieux des nombreuses frontières, physiques et symboliques, qui enferment et excluent, par opposition à celles qui, fondées sur la reconnaissance de l’autre et sur le respect des diversités, permettent la circulation des hommes, des biens et des idées.
Tomber la frontière ! Cette invocation est destinée à faire tomber les frontières identitaires, raciales et sexuelles qui, sous l’argument fallacieux du choc des civilisations et de l’essentialisme des identités et des cultures, nient l’héritage commun et prétextent l’origine, la couleur, la condition, le genre, la religion, pour justifier les rapports de domination, les inégalités, le racisme, les discriminations.
Il en va de même des frontières dues à la pauvreté et au sous-développement, à l’insécurité, aux guerres, aux conflits divers et aux régressions multiformes, de plus en plus rigides et violentes, sous l’effet de la mondialisation, des murs, des grillages, des barbelés, des nouvelles lignes Maginot, entre l’Europe et le sud de la Méditerranée, entre les pays riches et les pays pauvres ou, celles, intérieures, de la ségrégation sociale et urbaine, politique et culturelle, qui n’épargnent pas les pays riches.
Tomber la frontière ! concerne également les domaines de la culture, des arts, des savoirs qu’il convient d’explorer et de décliner comme s’y sont employés les participants à cette édition, artistes, écrivains, intellectuels, universitaires, acteurs de l’espace public, des deux rives de la Méditerranée, chacun selon sa vision, sa sensibilité, son style, son langage, ses questionnements. Sous le signe de l’audace et de l’imagination. De l’ouverture et du refus des cloisonnements. De la créativité, de la fête et du mouvement.
Ainsi cette édition 2007 sera l’occasion de proposer de nouvelles rencontres, de bâtir des passerelles, de tisser des liens entre les diverses cultures, les diverses communautés, de construire des espaces de parole et d’expression artistique où les mémoires, les créations et les savoirs circulent et se confrontent. Pour faire tomber la frontière !



Le thème de la frontière se déclinera sur des modes d’expression variés : concerts, cinéma, danse, hip-hop, débats, lectures, expositions… comme autant d’opportunités pour découvrir l’autre.

Des concerts
avec des têtes d’affiche nationales et internationales : Idir, Mouss & Hakim/DAM, Bevinda, Biyouna, Moussu T, Hayet Ayad, le Grand Ensemble de la Méditerranée, Orient Expressions, Spakka (Napoli), Accroche Note, le Chœur de chambre de Strasbourg, La Shica, Boya et le chœur bulgare Béla Rado…

– Des conférences
les questions liées à la notion de frontière seront soulevées lors de conférences tenues par le Parlement des philosophes avec Jean-Luc Nancy, Marc Crépon, etc., ou encore par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, par les auteurs de l’ouvrage collectif publié à l’occasion du festival autour de Tomber la frontière!, sans oublier aussi Les défis d’une culture de l’entre-deux, avec Freddy Raphaël. Et bien d’autres…

– Du théâtre
avec Pire qu’un voisin, l’étranger!, 75 % familles nombreuses, Sindbad…

Et d’autres spectacles comme Gilgamesh, A nos morts…, Taoub, My favorite things, Le Sacre du printemps …

– Des expositions
se centreront sur la thématique de la ligne frontière comme celles présentées à l’Institut culturel italien, ou par l’Ecole des arts décoratifs, ou encore par le collectif Chambre à Part, dont Le Long de la ligne de Nicolas Fussler, Exils, 2000-2004 de Michel Séméniako, Ma Turquie d’Ataman Teufik, La Ligne invisible, atelier pédagogique de Philippe Paret. D’autres expositions sont plutôt une ouverture sur l’histoire du monde méditerranéen, comme La Femme dans l’imaginaire colonial de Souad El Maysour.

– Des nourritures terrestres !
La convivialité de la programmation passera aussi par les nourritures terrestres : un grand pique-nique d’ouverture, mais aussi des ateliers comme celui du Vaisseau où, grâce au cuisinier Alain Chausson, vous pourrez participer à un voyage gustatif autour de la Méditerranée, sans oublier cette soirée « Cuisines et musiques sans frontières » avec le groupe turc Aksak Anatolia et ses invités.

Durant deux semaines (du 24 novembre au 8 décembre), la Grèce, la Bulgarie, l’Espagne, la Turquie, l’Algérie, etc., s’invitent sur les scènes de Strasbourg et de la Communauté Urbaine de Strasbourg (L’Illiade, Point d’Eau, Salle du Cercle, Cheval Blanc…).
Près de quatre-vingt manifestations seront organisées : concerts, lectures, expositions, débats, danse, cinéma, théâtre, contes, marionnettes. Un programme foisonnant pour faire entendre la Méditerranée à travers la parole d’artistes, de comédiens, de musiciens, de photographes, de réalisateurs qui viennent (presque) tous de la Mare Nostrum et rendent un hommage à toutes les communautés du Sud qui aujourd’hui vivent en Alsace.
Depuis 1999, et tous les deux ans, ce festival entend mettre en valeur ces richesses placées sous le signe de la découverte des pratiques culturelles et artistiques des pays du bassin méditerranéen et créer des moments de fête, de rencontre, de réflexion.

Renseignements et réservations
strasmed@strasmed.com
➥www.strasmed.com
Avant le 19 novembre : Festival : 03 88 75 51 17.
A partir du 19 novembre : accueil Salle de la Bourse, place de Lattre-de-Tassigny, 67000 Strasbourg – T : 03 88 36 65 04
Billetterie : FNAC Billet place Kléber, Strasbourg, Tel. : 08 92 68 36 22 (0,34/mn) www.fnac.com;
Harmonia Mundi 21 rue des Juifs, Strasbourg, Tel. : 03 88 36 91 99; auprès de chaque organisateur;
caisse du soir sur chaque lieu de spectacle 30 min avant le début de la représentation.