Événements

Programme de la Cité de la Musique de Marseille
Avec entre autres Latin-jazz trio, Eddy Gaulein-Stef Quintet, une projection de documentaire « Gwoka – L’Ame de la Guadeloupe » etc.

Français

Vendredi 1er février – 20h30 // jazz // création
Résidence d’artistes du 28 janvier au 1er février
Latin-jazz trio
Alejandro del Valle, piano
Xavier Cortazar, contrebasse
Jorge Luis Barrios, batterie
En résidence à la Cité, Alejandro del Valle, pianiste cubain, est accompagné de musiciens qui l’ont déjà suivi dans plusieurs projets. Depuis toujours, au cours de ses voyages, trottent dans sa tête des mélodies jazz, des compositions contemporaines… Le Jazz Trio Project, qu’il a créé, en est le reflet : une création musicale contemporaine instrumentale et improvisée, une œuvre jazzy, mais originale grâce à ses rythmes latins, influences de l’auteur.
Son propos musical est de rompre avec le jazz traditionnel typiquement nord-américain, avec ses structures harmoniques auparavant nouvelles, qu’il qualifie aujourd’hui « d’infiniment conventionnelles et académiques ». Toutes les pièces qu’il a composées pour cette nouvelle création sont inédites, à vous de juger…

Cité de la Musique, Auditorium
Tarifs : 12 € – 10 € Réservation : 04.91.39.28.28
Organisation : Cité de la Musique de Marseille

Lundi 4 février – 21 h // jazz
Eddy Gaulein-Stef Quintet
Eddy Gaulein-Stef, basse/contrebasse
Compositions et arrangements
Hervé Gourdikian, saxophones, flûte, clarinette
Chris Henry, batterie
Nicolas Castagnola, percussions
Alejandro del Valle, piano

Les compositions d’Eddy Gaulein-Stef sont bien sûr marquées par son histoire, entre Martinique où il est né, Paris où il a vécu et Antibes Juan les Pins où il demeure désormais ; entre études en musicologie et expédition musicale à travers 12 pays d’Afrique, les Etats-Unis, Israël et Cuba ; entre académisme et exotisme.
Son écriture est bien identifiable par les polyrythmies mais également par l’attention portée aux mélodies. En insufflant un air de jazz au substrat généreux et coloré des musiques caribéennes mâtinées d’influences africaines, Eddy réussit à forger un concept novateur, loin de la recherche de l’ethnicité à tout crin.
Ses derniers CD, « Many faces » ou « Moonland », sont donnés comme une nouvelle tendance française du jazz actuel.
Les musiciens qui l’accompagnent relèvent les rythmiques implacables, groovy à souhait… voilà une musique vivante qui ne manque pas de séduire

Cité de la Musique, la Cave – 16, rue Bernard du Bois – 13001 Marseille
Tarifs : 5€ – 7€ Billetterie : 04.91.39.28.28
Organisation : Cité de la Musique de Marseille

Mardi 12 Février
18h30 – projection de documentaire
Gwoka – L’Ame de la Guadeloupe
1995, 55′, couleur, documentaire
Réalisation : Caroline Bourgine, Olivier Lichen. Production : films du Village, TLT.
Participation : ministère de la culture (DMD, Drac Guadeloupe).
« Autrefois, le « gwoka » était joué par les esclaves des plantations les jours de fête, sur des tambours « ka » typiquement guadeloupéens fabriqués avec des barils de morue ou de viande salée. Depuis les années 70, chanté en créole par un soliste et un choeur, il est devenu le symbole de la culture guadeloupéenne revendicative, en particulier lors des grandes grèves des travailleurs de canne à sucre. … » M. C. Balcon

20h30 : Spectacle
GWOKA : Tambours, chants et danses de Guadeloupe ?
par le groupe Indestwaska
10 musiciens et danseurs

Hérité de la période esclavagiste et fortement marqué par ses sources africaines, le Gwoka est l’expression même de la culture guadeloupéenne et l’une des formes les plus créatives de la vie musicale créole. Une tradition populaire exigeante, qui associe l’art du tambour, du chant et de la danse selon des règles et des rythmes précis. Le Gwoka est partout en Guadeloupe, dans les spectacles, les fêtes, les veillées, dans les écoles, dans les rues, sur les plages, dans les manifestations syndicales ou religieuses.
Le Gwoka n’est pas en Guadeloupe, il est la Guadeloupe.
Et il bat dans le cœur de tout guadeloupéen, où qu’il vive.
Le groupe Indestwaska est actuellement en Guadeloupe l’un des meilleurs ensembles de GwoKa, dont il s’attache à transmettre et renouveler la tradition, en perpétuant les 7 rythmes de base liés chacun à une façon propre de jouer les tambours, chanter et danser. Indestwaska raconte, avec les accents des conteurs d’antan, le vécu quotidien sur l’île. Ces « pawol- vérité » balancées à la façon des bluesmen par des voix tantôt rugueuses, tantôt tendres, jouent un rôle de chronique sociale.

Cité de la Musique, Auditorium
Tarifs : 12 € – 10 € Réservation : 04.91.39.28.28
Organisation : La FAMDT (Féderation des associations de musiques et danses traditionnelles) en collaboration avec la Cité de la Musique de Marseille

Mercredi 13 février
14h-17h :
atelier-découverte du GwoKa animé par Jacky Jalème et le groupe IndestwasKa à l’intention des élèves et professeurs de la Cité de la Musique de Marseille
Jacky Jalème, danseur et musicien, est titulaire du Diplôme d’Etat de Professeur de musique traditionnelle et formateur à l’IUFM de Guadeloupe.Il s’attache à transmettre l’esprit, le langage et les 7 rythmes fondamentaux du Gwoka.

18h30-20h30:
Ti Kozé (table-ronde) Partage culturel
« Guadeloupéens du dedans et du dehors »
TI KOZE : Vivre la culture créole à Marseille…
Profitant du passage à Marseille de l’ensemble guadeloupéen Indestwaska, nous invitons guadeloupéens, martiniquais, réunionnais, créoles de toutes origines et toute personne intéressée par les cultures d’Outremer à venir partager un TiKozé (table-ronde) sur l’apport des cultures créoles en métropole, notamment dans la région marseillaise.
Quelle est la place des cultures créoles dans l’identité et la diversité culturelle française ? Quelle relation les métropolitains venus d’Outremer entretiennent-ils avec la culture de leurs îles d’origine. Qu’en conservent-ils dans leurs pratiques culturelles et que leur apportent-ils de nouveau ou de différent en retour ? Comment les cultures antillaises et créoles participent-elles au bouillonnement culturel et artistique de Marseille, une ville réputée pour favoriser les métissages et les rencontres interculturelles.
Voilà quelques-unes des questions autour desquelles nous vous invitons à venir discuter en toute amitié. Cette table-ronde s’inspire d’un thème de débat initié au Festival de Gwoka de Sainte-Anne en Guadeloupe sur le thème « Guadeloupéens du dedans et du dehors »

Animateurs : Thierry Gairouard et Philippe Fanise.
Entrée libre

A la Cité de la Musique, Auditorium – 4, rue Bernard du Bois – 13001 Marseille
Réservation : 04.91.39.28.28

Co-organisation : Cité de la Musique de Marseille et la FAMDT
(Fédération des associations de musiques et danses traditionnelles) dans le cadre de Planètes-Musiques 2008, avec le soutien d’Air Caraïbes en collaboration avec l’Arcade et le Centre des Musiques et Danses Traditionnelles et Populaires de Guadeloupe et la complicité de Radio Grenouille.

Planètes-Musiques est une opération du réseau FAMDT soutenue par le Ministère de la culture, l’ADAMI, le CNV, la SPEDIDAM, le FCM et la SACEM.
Partager :