Événements

Accords Croisés : le rendez-vous des Musiques du Monde
Avec entre autres, Houria Aïchi (chanteuse algérienne)

Français

Bureau de concert, maison de production et label, Accords Croisés développe depuis dix ans la création musicale et la promotion des grandes voix du monde.

À l’occasion de cet anniversaire, nous avons décidé d’offrir aux artistes un moment unique de rencontre et de diffusion à Paris, une scène où plusieurs univers et traditions se croiseront et dialogueront pendant deux week-ends, du 31 janvier au 9 février au New Morning. Un festival pensé comme une vitrine de choix de la création musicale contemporaine, l’ensemble des répertoires désignés pour cet événement, qu’ils soient nouveaux ou pour certains inédits, étant soigneusement précédés ou prolongés de productions discographiques.

Plus qu’un simple festival de Musiques du Monde, le rendez-vous est conçu comme un espace de collaborations et de créations scéniques, où chanteurs et musiciens d’horizons divers s’écoutent et repoussent leurs frontières. Une opportunité pour la vie culturelle de la capitale, qui accueillera un événement à la croisée des traditions occidentales et orientales, entièrement dédié aux talents musicaux, confirmés ou émergents.

Cette première édition s’ouvrira sur le singulier projet « L’Ivresse de l’Ame », conversation scénique entre l’actrice Marie-Christine Barrault et les Chemirani, trio de percussionnistes franco-iraniens.
Du chant persan d’Alireza Ghorbani aux accents tziganes de la Compagnie des Glotte-Trotters, jusqu’aux charmes mélodiques de la jeune virtuose chinoise Liu Fang, le Festival sollicitera, durant six soirées, les nouvelles sonorités, inventant des points de rencontre a priori improbables. Le chant breton d’Erik Marchand résonnera au son des percussions iraniennes, arpentant les improvisations instrumentales de Thierry « Titi » Robin. À la vigueur des répertoires sacrés de la chanteuse algérienne Houria Aïchi se mêlera la mélancolie des thèmes de l’Hijâz’Car.

Notre périple musical n’oubliera pas le patrimoine français revisité par Le Còr de la Plana ou les Têtes de Chiens, alors que nous continuerons ce voyage à travers les voix avec celle du Sénégalais Cherif M’Baw, du chanteur flamenco Duquende ou de la Japonaise Etsuko Chida.

En clôture, le dialogue rythmique et vocal indo-irano-méditerranéen « Battements au cœur de l’Orient », réunira le Trio Chemirani, Swati Natekar, Prabhu Edouard et Stelios Petrakis.

Autant d’associations traduisant l’inépuisable richesse des brassages culturels.