Événements

Festival Musiques Métisses 2008 en Suisse
Le Festival Musiques Métisses est né de la volonté de créer un événement musical, littéraire annuel, permettant de montrer la richesse et la diversité des peuples et des cultures du monde.

Français

Pouvoir exprimer les différences fait toute la différence et l’acte est en soi un vecteur d’intégration. Genève et ses communes, ouvertes depuis des décennies à l’émigration, accueillent un nombre important de personnes d’origines très diverses. Il nous semblait important de créer un cadre d’expression ouvert sur les cultures du monde et consacré aux rencontres. Rencontres entre les citoyens de toutes les catégories d’âge, de toutes les provenances, de toutes les sensibilités. Rencontres possibles, riches et métissées.


Les Communes de Thônex, Chêne-Bourg, Chêne-Bougeries, dont la population étrangère est nombreuse, n’ont jamais accueilli au préalable un pareil événement. La création du « Festival Musiques Métisses » avec, entre autres, le soutien du Comité de Coordination Culturel Chênois, vient pallier à ce manque et propose un grand rendez-vous annuel, tout public et interactif, consacré aux musiques du monde et aux cultures métisses de tous les continents.


Le Festival des Musiques Métisses, plateforme d’expression artistique, se veut aussi un véritable outil d’intégration engendrant de multiples synergies entre institutions municipales et cantonales, communautés étrangères, population genevoise et Genève internationale.

Vendredi 23 mai 21h30 *

Kajeem
Concert / Reggae, Ragga / Côte d’Ivoire
De haute portée sociale, le message de Kajeem est un message de combat et d’espoir. Combat contre toutes les formes d’oppression, les injustices, les inégalités et d’espoir par sa volonté de soutenir l’espérance des persécutés et ranimer la vigilance des tièdes.
« On m’a souvent reproché de susciter plus de questions que de réponses pour ce qui est de ma musique, de mon style vestimentaire que de mes prises de position. La vérité est que pour moi-même je suis une interrogation – aussi ne serai-je jamais une réponse ». Kajeem
D’une poésie jamais démentie, les textes de Kajeem puisent dans les formes d’expressions orales africaines tout en demeurant en règle avec la poésie occidentale qui est elle écrite.
Ainsi, au symbolisme de l’expression orale africaine, viennent se griffer les subtilités des langues occidentales (principalement le français) pour donner une nouvelle forme de poésie chantée enrichie de sagesse africaine et donc plus vivante.

DJ Afro Ras Mali
Animation DJ / Musiques tropicales / Mali
DJ Afro Ras Mali, virtuose des platines, nous transporte pour deux soirées, à travers sa large palette de musiques, au coeur du continent africain. Danses en perspective

Samedi 24 mai 18h00
Dimanche 25 mai 15h00

Nuits d’Afrique
Spectacle / Danse, musique, théâtre
« Nuits d’Afrique » est le nom donné au spectacle créé par les Afriqu’ateliers. Il met en scène pus de 160 enfants qui récitent, dansent, chantent et jouent de la musique conjuguent tantôt la joie, la tristesse etl’humour.
Lors d’une nuit en Afrique, où la pleine lune éclaire au loin le village, un groupe de personnes est réuni au pied du Baobab, l’arbre à palabre. Un vieux sage éclairé par sa lampe à huile raconte les mystères de la création et emmène son auditoire au cœur de l’Afrique profonde.
A l’image du conte des mille et une nuits, « Nuits d’Afrique » relate différentes histoires qui se passent tantôt dans le monde des hommes tantôt dans la société des animaux, dans le village ou au cœur de la forêt.

Création et mise en scène : Maciré Sylla & Cédric Asséo
Régie son & lumière : Albert Gomis
Balafon : Abdoulaye Diarra

Samedi 24 mai 21h30

Maciré Sylla
Concert / Chant et danse / Guinée Conakry
Maciré Sylla a beaucoup voyagé et tourné dans trois continents. Les expériences partagées avec des musiciens aux origines diverses se reflètent dans ses compositions originales, à la croisée des chemins de l’Afrique en mutation de l’Occident en quête de nouvelles sources d’inspiration.
Dans les textes de ses ballades remplies de poésie, se mêlent l’hommage à l’artiste disparu, la leçon de morale et la complainte amoureuse, dans un univers vibrant d’un expressionnisme vif en contagieux. Synthèse éblouissante des prouesses chorégraphiques des grands ballets d’Afrique Noire et des joutes dansantes de la jeunesse métropolitaine, Maciré Sylla vibre, et entraîne avec elle un public qu’elle sait ravir et faire danser.

Samedi 24 mai 23h30

DJ Amina
Animation DJ / Musiques tropicales / Maroc
Originaire du Maroc, Amina vit à Genève depuis 1979. Après des voyages en Afrique, Amériques du sud, aux États-Unis et aux Caraïbes, le besoin de faire de la musique se faisait pressant. Dès les années 90 avec l’effervescence des festivals et la reconnaissance de la world music, elle a choisi le djing pour faire connaître les sonorités arabo-africaines et d’ailleurs, de la musique festive et ensoleillée. Actuellement, elle fait danser dans les soirées tropicales du MAD à Genève, sillonné les clubs en Suisse Romande et Alémanique, les après-concerts des artistes tels que Salif Keita, Oumou Sangaré, Khalid, Cheb Mami etc… Elle s’est orientée particulièrement dans la musique d’Afrique, du Maghreb, de l’Orient, des Caraïbes et de la Fusion World pour faire découvrir toute génération confondue, des artistes et des sons.

Dimanche 25 mai 15h00

Nuits d’Afrique
Spectacle / Danse, musique, théâtre
Lors d’une nuit en Afrique, où la pleine lune éclaire au loin le village, un groupe de personnes est réuni au pied du Baobab, l’arbre à palabre. Un vieux sage éclairé par sa lampe à huile raconte les mystères de la création et emmène son auditoire au cœur de l’Afrique profonde.

Dimanche 25 mai 16h30

Salim Hatubou
Contes / Comores
Boubacar a grandi au Sénégal, dans la petite ville de Tivaouane, située dans la région de Thiès. Immergé dans l’univers du conte, du chant et de la poésie depuis son plus jeune âge, il est un des dignes héritiers de ses aïeux, de la mémoire de son peuple et de l’art de dire.
Griot de père en fils, c’est dans la lignée de ses ancêtres que Boubacar Ndiaye a choisi de faire vivre, entendre et partager les hymnes, épopées et chants sacrés de la tradition orale wolof pour rendre hommage à sa grand-mère Ngoné Gueye Samb.
Il transmet leur message universel en wolof et français. Les rythmes, les chants et les danses accompagnent les mots de Boubacar pour nous transmettre la parole d’une enfance qui résonne en lui dans une approche artistique simple et authentique.
Il dit : « … ma bouche est une porte ouverte sur ma grand-mère ».
Avec sa grande générosité, il nous offre l’énergie et le rayonnement de sa joie d’être ensemble… Petits et grands écoutez… Lorsque Boubacar apparaît, une énergie contagieuse nous emplit le corps tout entier, nous emmenant dans un voyage conté, chanté et dansé c’est un moment de fête qui commence !

Dimanche 25 mai 17h00

Badenya, les Frères Coulibaly
Originaires du Burkina Faso en l’Afrique de l’Ouest, ils sont issus d’une famille de GRIOTS de l’ethnie des BWA. En Afrique de l’Ouest, les griots sont dépositaires des traditions orales, de l’histoire de leur peuple, de ses rythmes et musiques. Ce sont des messagers et les gardiens de la mémoire de la culture.
Composé à l’origine par les jumeaux Lassina et Ousséni, le groupe s’est élargi et compte à présent 8 artistes, d’où le nom BADENYA, la famille. Nés à Bobo Dioulasso, ville carrefour, mosaïque culturelle de l’Afrique de l’Ouest, ils y ont passé leur enfance.
Quelques dates
Invités en 1989 par les Ateliers d’Ethnomusicologie de Genève, les Frères Coulibaly y enseignent la danse et la percussion africaines. De là, ils sont invités en Allemagne, aux Pays-Bas et en Angleterre: le public est immédiatement conquis par leur aisance naturelle. Leur parfaite entente scénique a dès lors captivé tous les publics.

Vendredi 23 mai

18h30 : Verre de l’amitié, discours inaugural, contes avec Salim Hatubou

19h30 : Restauration et bar tropical

Samedi 24 mai

10h00 : Ouverture du marché
Stands,marché du monde

10h30 : Spectacle de contes et théâtre Guignol
avec Anne Marie Aeberhardt

12h00 : Restauration, bar tropical

13h30 : Animations
en collaboration avec les centres de loisirs de Chêne-Bourg, Chêne-Bougeries, Thônex.

15h30 : Danses d’Afrique
avec les élèves de Maciré Sylla

16h00 : Animation

16h30 Parade multiculturelle
avec la troupe Baobab et le sepctacle de rue « Solid’air » Echassiers, danseurs, musiciens, comédiens, cracheurs de feux sont au rendez-vous.
Les 4 éléments prennent corps dans cette déambulation fantastique ou comment montrer l’alchimie bien connue qui fait de la nature et de l’environnement la matière première et indispensable à l’homme, à son bonheur autant qu’à son organisme. Où trouver l’énergie ? Comment se recharger ? La réponse est bien sous nos yeux, et tout autour….

Dimanche 25 mai

10h00 : Ouverture du marché
Stands,marché du monde

11h00 : Animation djembé
avec les élèves du Conservatoire Populaire de Musique de Cédric Asséo

12h00 : Restauration, bar tropical

13h30 : Animations
en collaboration avec les centres de loisirs de Chêne-Bourg, Chêne-Bougeries, Thônex.

18h00 : Tirage au sort de la tombola, remise des prix du concours de dessins

19h00 : Clôture du festival

Les ateliers pedagogiques :

Afriqu’ateliers
Afriqu’ateliers est à la base un projet d’intégration et vise, au travers d’un enseignement positif et dynamique à impliquer des jeunes dans un processus créatif et didactique, à préparer les citoyens de demain à concevoir et intégrer une société multiculturelle. Dans un contexte où la vision politique de nombreuses nations, malgré une ouverture mondiale au commerce, a tendance à se recentrer sur les identités nationales et à instrumentaliser les questions liées aux migrations pour justifier une politique de repli, il devient nécessaire, plus que jamais, de rendre visible des actes de partage, des chemins de découvertes, au-delà de toutes les idées qui véhiculent la peur et la réticence de l’autre.
Les domaines abordés sont la danse, la musique, le dessin, la littérature avec quatre objectifs pédagogiques majeurs :
favoriser l’intégration des élèves étrangers ou d’origine étrangère dans les écoles,
amener les élèves à découvrir, avec l’aide des enseignants, des valeurs culturelles différentes,
améliorer chez l’élève la coordination du corps, la concentration, l’écoute et favoriser une bonne dynamique de groupe,
permettre aux élèves des communes de Chêne-Bourg, Chêne-Bougeries, Thônex, de se retrouver autour d’un projet artistique commun.
En 2006, sept classes (4 primaires, 2 secondaires, 1 postobligatoire) ont participé à ces ateliers. Un total de 109 élèves ont pu ainsi bénéficier d’une sensibilisation à la culture africaine de très grande qualité et présenter leurs nouveaux acquis et savoir-faire sur scène, une expérience riche, motivante et valorisante pour l’évolution personnelle de ces enfants et adolescents. En 2007, cette expérience a été renouvelée avec succès et l’approche a pu être affinée notamment en ce qui touche à l’apport attendu des enseignants en charge des classes sélectionnées.
En 2008, dans le cadre du « Festival Musiques Métisses » et en étroite collaboration avec le Comité de Coordination Culturel Chênois (CCCC) l’Afrique s’invite dans les écoles et centres de loisirs des communes de Chêne-Bourg, Chêne Bougeries et Thônex. Sept classes du primaire ainsi que les centres de loisirs bénéficieront pendant huit semaines, de ce programme. Au terme de ce stage, deux représentations publiques sont prévues.
Toujours dans la perspective d’un projet intercommunal, il est prévu d’impliquer en 2009 les Cycles d’Orientation du Foron, de la Seymaz et de la Gradelle le Collège Claparède et d’aborder, en collaboration avec les enseignants, des thèmes comme la mixité, le métissage, la perception et l’acceptation des « autres », les idées possibles du développement du développement etc. Ce programme pourrait avoir comme extension en 2010 un projet d’échange avec la Guinée où des jeunes des trois communes pourraient se rendre pour un stage de découverte artistique, sociale et géographique et s’associer avec des jeunes guinéens du même âge.


Nuits d’Afrique
Spectacles les samedi 24 mai à 18h00 et dimanche 25 mai à 15h00
Point favre
Lors d’une nuit en Afrique, où la pleine lune éclaire au loin le village, un groupe de personnes est réuni au pied du Baobab, l’arbre à palabre. Un vieux sage éclairé par sa lampe à huile raconte les mystères de la création et emmène son auditoire au cœur de l’Afrique profonde.

Ateliers Sud / Nord
Ces ateliers répondent à trois critères : « enseignement, création et diffusion »
Au fil des décennies, la notion de « coopération » a évolué, mais en général, il s’agit plutôt de transferts de compétences du nord au sud et plus rarement du sud au nord.
Au delà des spectacles et concerts de musiques d’ailleurs, soumis au lois du marché et de la mondialisation, ces ateliers tendent à valoriser et faire découvrir par la pratique les arts traditionnels des continents, notamment les musiques et danses d’Afrique, au public genevois.
Il s’agit d’un programme de découverte et de partage qui doit permettre l’approche de pratiques artistiques provenant de cultures « autres » mal connues et souvent dévalorisées. Une sensibilisation à la richesse des peuples et au fait qu’ils ont aussi quelque chose à nous apporter.
Deux ateliers sont prévus dans ce cadre :
Un atelier de danse africaine ouvert au public, un atelier de dessin et de collages

Danses d’Afrique
Stage les samedi 24 mai et dimanche 25 mai de 12h30 à 14h00
Centre de loisirs de Chêne-Bourg
Stage de danse africaine avec : …

Dessin, collage
Dimanche 25 mai 14h00 à 17h30
La halle
Atelier créatif pour enfants animé par Karine Sobscak

Les expositions

Dessins

Tissons des liens
Point favre
À l’occasion du Festival Musique Métisse, l’association Djembé Faré, musiques et danses d’Afrique propose un concours de dessin intitulé « Tissons des liens » qui sera, cette année, lié prioritairement à l’Afrique.
En proposant ce concours, l’association désire associer la découverte de nouvelles formes musicales à l’ouverture vers d’autres aspects artistiques comme la peinture, la sculpture, l’architecture, la mode, le cinéma, le théâtre, l’écriture, … qui tous s’inscrivent dans un étroit réseau de relations. Les enseignants sont sollicités à guider les élèves pour traduire des mots ou des idées en images, ou vice versa, et à leur faire découvrir des liens entre les différentes formes d’expression artistique. Ils peuvent, par exemple, amener leurs élèves à exprimer sous forme de brainstorming tous les mots qu’ils associent à l’Afrique pour ensuite créer un petit texte, rassemblant une ou deux idées fortes, qui sera traduit en dessin. Ou encore, ils présentent aux élèves des éléments d’esthétique africaine (tissus, masques, poteries, bijoux,…) pour nourrir la représentation de l’Afrique de leurs élèves et enrichir leur langage pictural. Dans tout type de production, c’est important que les élèves soient libres d’exprimer tant la fête que la souffrance, l’éclat comme l’implosion intérieure…
Les élèves seront donc amenés à découvrir des couleurs, des formes, des idées, des arts nouveaux qu’ils lieront avec ce qu’ils ont entendu, vu, vécu dans leur quotidien et qu’ils exprimeront dans des dessins qui seront présentés au public durant tout le festival.

Photos

Anne Niestlé, « Le Zouf »
Point favre
2, chemin de la Fontaine
1224, Chêne-Bougeries
Artiste bijoutière-joaillère, Anne Niestlé, « Le Zouf », a toujours associé sa passion de la création de bijoux à celle de la macrophotographie.
De retour d’une expédition de découverte d’une partie désertique du Niger, elle nous fera partager, par une série de photos, la beauté d’une région peuplée d’ancêtres préhistoriques et la vie d’êtres qui ont su s’adapter au monde minéral difficile.

Tania Gresse
Point favre
Tania Gresse a réalisé cette série de photos (27 réparties en 11 sous-verres) au cours de deux séjours effectués au Burkina Faso entre août 2006 et février 2007. Elle nous montre que malgré la précarité qui saute aux yeux comme une évidence, les enfants restent gais, les lieux gardent leur poésie, les gens sont vivants.

Littérature
MLC Librairie Café Littéraire
La halle
Recueils de contes d’Afrique, du Maghreb et des Caraïbes.
www.librairie-cafe.com

Sculptures & objets d’art
Façon – façon, jouets d’Afrique de l’Ouest
Espace Nouveau Vallon, 8, rte. Du Vallon
1224 Chêne-Bougeries

Vernissage : mercredi 7 mai 18h30, exposition jusu’au 18 mai.

Au cours des dix dernières années, Hubert Froidevaux, du collectif « Plonk et Replonk » a peu à peu constitué une vaste collection de jouets achetés au Togo, au Burkina Faso, au Ghana et au Bénin, fabriqués à partir de divers matérieux de récupération.
100 jouets de différents formats ainsi qu’une trentaine de photographies encadrées composent l’exposition où le visiteur pourra admirer des objets fabriqués en petites séries et des pièces uniques de taille plus imposante, considérés comme de petits chefs-d’œuvre qui, comparés aux objets de série préfabriqués et sans charme que l’on trouve sous nos latitudes, portent l’empreinte de l’imagination et de l’amour du détail.
« Les prestigieux emballages industriels de nos multinationales du café soluble ou de lait condensé, reviennent comme des boomerangs, métamorphosés en mobylettes surréalistes, en camions bosselés et rapiécés et les avions de combats portent hauts et loin, dans des cieux imaginaires, les couleurs rouge sang de l’impitoyable insecticide Rambo ! »
(Extrait du livre Une Afrique en mouvement – Jacques Froidevaux)

Stands artisanaux
Pablo Abdoulaye Sylla M’Bengue
Artisanat africain, instruments de musiques et tissus

Maasai Aid Association
Artisanat africain, bijoux
www.e-solidarity.org

Maasai Aid Association
Artisanat africain bijoux

Conference & Debat Public

L’échange des savoirs,des points de vues, des sensibilités nous paraît être un élément essentiel pour la découverte de l’autre, pour l’apprentissage du civisme dans une société multiculturelle. Le dialogue permet de rompre un silence, d’éclairer des zones d’ombres de notre société et de nous même.


(Thématique en cours d’élaboration)
Samedi 24 mai 14h00
Centre des losirs de Chêne-Bourg
Conférence débat organisée en collaboration avec MLC, Librairie – Café littéraire