Événements

Cinéma de Nuit (12ème séance)
« Voyages mythiques »

Français

« Voyages mythiques »
Samedi 01 mars 2008
à partir de 22H00 précises

« BATAKHAL »
un film de Khadidiatou Sow – Sénégal – 14′
Une jeune africaine arrive à Paris avec ses rêves. En rencontrant des sans-papiers, elle découvre la réalité de ces immigrés clandestins. Elle écrit une lettre à sa meilleure amie pour raconter son séjour à Paris.

et

« SAARABA »
un film de AMADOU Saluum Seck – Sénégal – 85′
Saaraba est un mot wolof pour désigner un endroit mythique à l’abri de la misère et des contradictions de l’existence quotidienne, un équivalent de l’idée occidentale d’Utopia ou d’Eldorado.
Amadou Saalum Seck utilise ce concept traditionnel ouest africain comme un métaphore pour illustrer les rêves et les désillusions du Sénégal et de l’Afrique durant les décennies après l’indépendance.
Les personnages du film représentent un découpage transversal de la
société sénégalaise. Chacun d’entre eux est engagé dans la quête malencontreuse de sa propre version de Saaraba, et chacun d’eux atterrit tout près du désastre.

Scénario : Amadou Saalum Seck
Durée : 86 minutes
Format : 35 mm Couleur
Version originale: Ouolof
Sous-titrage : Français / Anglais / Allemand
Image : Thomas Merker
Son : Klaus Peter Kaiser
Montage : Christopher Roth
Musique : Diabaté et Sanou Cissoko Orchestra / et autres
Interprètes : Abdoul Aziz Diop / Fabienne Joëlle Felhio / Diankou Bakhayokho / Awa Cheikh Gueye / Cheikh Seck / Ablaye Seck



Khadidiatou SOW
Nationalité : Sénégalaise
Née en 1978
Khadidiatou SOW vit et travaille à Dakar. Après des études primaires et secondaires, elle s’inscrit à l’Ecole des Beaux Arts de Dakar d’où elle sort avec un diplôme d’Arts Plastiques. Elle commence alors à participer à diverses expositions collectives et individuelles à Dakar.
En Mai 2002, elle ouvre sa propre galerie/atelier baptisée DEFFART.
Sa curiosité artistique l’amène vers le cinéma : elle participe aux
tournages de films long et court métrages avant de débuter sa propre carrière.
La réalisation lui permet d’associer son amour pour l’art plastique et sa passion pour le cinéma.

Filmographie
2005 : La Solution – doc. 2mn
Un très court sur la situation environnementale à Dakar et les questions que on peut se poser.
2006 : Lueur des beaux jours – doc. 17mn
(Présenté au Festival du Cinéma Africain de Milan, 2007)
Hors sélection
2007 : Batakhal (La Lettre) – doc. 14mn
(Prix du jeune publique au Festival Image et Vie, Dakar 2007)
2007 : Entre mère et mer. durée : 13 mn.
2008 : La punition 8mn


Amadou Saalum Seck est né en 1952 à Dakar (Sénégal). Après le baccalauréat, il fréquente entre 1973 – 74 l’université de Dakar à la faculté de lettre (dépt. Anglais). Parallèlement à son cursus scolaire, il a été membre successivement des clubs culturels « David Diop » et « Watoo Sita » où il participe activement à leurs activités théâtrales.
En 1974, il réussit au concours d’entrée à Air Afrique et subit à l’école de Port-Bouet à Abidjan une formation d’où il sort Major de la 1ère Promotion de Haute Maîtrise Fret.
En 1977, il démissionne d’Air Afrique et émigre en Allemagne où il réussit en 1978 au concours d’entrée à l’École Supérieure de Télévision et Cinéma de Munich (HFF).
Dans le cadre de ses examens pour le diplôme de fin d’études, il produit et réalise en 1987/ 88 « Saaraba », son premier long métrage dont il est également l’auteur du scénario.

Prix et distinctions
1988 Mention « excellent travail » décernée par le jury (HFF) pour le film de fin d’études Saaraba
1988 Mention spéciale OCIC aux JCC (Carthage – Tunisie) pour Saaraba