Événements

« Nouvelles écritures d’Afriques »
Le Théâtre du Rond-Point, la Compagnie Influence en partenariat avec THECIF et la SACD proposent les « mardis midi des textes libres », présentés par Ecritures vagabondes

Français

Textes de : Gustave Akakpo, Arezki Mellal, Rodrigue Norman, Idi Nouhou, Léonard Yakanou
Lecture par : Carole Fréchette, Mohamed Kacimi, Koffi Kwahulé, Eric Durnez, Rodrigue Norman, Pierre Barrat…

Les cinq auteurs présentés le 29 avril au Théâtre du Rond-Point ont participés à une ou plusieurs des actions menées au Togo et au Mali par Ecritures vagabondes.

Quatre auteurs aux univers très différents, à la recherche de nouvelles écritures ancrées dans la réalité contemporaine de l’Afrique mais, qui revendiquent la liberté poétique et prennent leurs distances par rapport aux traditions d’oralité et à la pratique du « théâtre utile ».

Des extraits de leurs textes récents seront lus, et permettront ainsi de se faire une idée de ce qui s’écrit pour le théâtre aujourd’hui en Afrique.
Un temps d’échange sera prévu au cours duquel, l’équipe d’Ecritures vagabondes et certains des auteurs parleront de leurs aventures…

Extraits des textes :

Arezki Mellal
RAMO : J’écrivais en conduisant sur les autoroutes. Je ne vous l’ai pas dit. Un stylo dans une main et tenant de l’autre main le volant et le cahier. Je roule vite, je ne regarde pas la route, j’écris. J’ai beaucoup écrit, on m’a retiré mon permis. Je me suis mis à écrire sur des falaises, en marchant tout au bord, le plus près du vide, dans le vent. La mer, en dessous, m’invitait, m’appelait, m’ouvrait les bras.
Extrait de « SISAO »


Rodrigue Yao Norman
LA FILLE : Ici, je suis dans une chambre d’hôtel. Maison blanche qu’on l’appelle. Première fois que j’arrive dans un hôtel comme celui-ci. Chic comparé aux autres où je suis déjà allée. C’est fille de rien du tout qu’on peut penser que je suis. Mais c’est faux. Je ne suis pas fille de rien du tout, rien en moi ne se dit qu’il est rien du tout. Ça part de notre tête ce que nous choisissons d’être. Et moi dans ma tête, je ne suis pas rien du tout. Je suis tout. Je ne suis pas rien du tout. Ce que je fais ici ? J’attends un homme. Un homme, ça ne veut rien dire. Absolument rien du tout.
Extrait de « ENTRE DEUX BATTEMENTS »


Idi Nouhou
LA GRIOTTE: Regardez-moi cet avocaillon de diablesses! Encore ! Mais encore ! Moi quand je me fâche, c’est tout mon corps qui s’enflamme ! Tu me connais ! Je suis feu vorace parmi les feux voraces. Je suis sables mouvants ! Plus traître que moi n’est pas sur cette terre ! Mon cher, qui m’enquiquine s’enquiquine la vie ! Hé ! Je suis comme ma patronne Khadijata Keita ! La vengeance, c’est elle ! La vengeance, c’est moi ! Woup ! Wop !
Extrait de « KHADIJATA KEÏTA » (éditions Lansman)


Koffi Léonard Yakanou
BAFON : Momo, c’est mon histoire… Momo, c’est un enfant sans sexe, sans parents, sans race… Le fruit de la misère… Une misère créée et entretenue par des Rois-sangsues… Ceux-là mêmes qui m’ont jetée dans la rue ; le ventre creux, les pieds sales, les mains liées… Le nez béant pour respirer leurs pourritures, la gueule largement ouverte pour avaler tous leurs déchets, sans lâcher un mot, un demi-mot… même pas une seule syllabe …
Extrait de « BAFON »