Événements

Still fighting – Sculpteurs du Zimbabwé et Bruce Clarke
Quatre sculpteurs du Zimbabwe : Fanizani Akuda, Witness Bonjisi, Colleen Madamombe, Lincoln Muteta ET BRUCE CLARKE

Français

Depuis 1990 et l’exposition au musée national des Arts
d’Afrique et d’Océanie à Paris, nous avons représenté, en France et en Europe, les principaux sculpteurs sur pierre du Zimbabwe. Après avoir annoncé l’indépendance du pays et la fin de l’Apartheid en Rodésie-Zimbabwe, la première génération de sculpteurs (Mukombreranwa, Munyaradzi, Takawira ou Akuda) a pu, peu à peu, s’imposer au plus haut niveau. Leurs successeurs, Colleen Madamombe, Witness Bonjisi ou Lincoln Muteta, présentés dans cette exposition, s’attachent sans doute plus à l’exploration esthétique des possibilités plastiques de la pierre serpentine. Toutefois, même si leur préoccupation première n’est pas de transmettre un message politique, le fait même de continuer à créer dans un pays frappé par l’hyperinflation, la corruption et la dictature du régime de Mugabé est en soi remarquable. Rappelons qu’un tiers des jeunes zimbabwéens vit aujourd’hui en Angleterre, en Afrique du Sud ou en Australie. Cet exode silencieux fait écho aux tableaux présentés par le peintre sud-Africain Bruce Clarke dans cette exposition. Ni pessimiste, ni
angélique, l’exposition Still Fighting est un état des lieux de la création
plastique en Afrique Australe, région encore très fragile à de nombreux égards.