Événements

Cinéma de Nuit (29ème séance)
Soirée Algérie. avec Mascarades (Lyès Salem) et La Pelote de laine de Fatma-Zohra Zamoum.

Français

La 29 eme séance de Cinéma de Nuit du 20 Mars est reportée au 27 Mars 2010.

<Samedi 27 mars 2010 à 22 H 00

« Mascarades« 
2008, 1h32min

Comédie réalisée par
Lyès Salem, Algérie/France, 2008
avec Lyes Salem, Rym Takoucht, Khaled Benaïssa, Sarah Reguieg, Mohamed Bouchaïb, Merouane Zmirli, Mourad Khan

Résumé :
Un village quelque part en Algérie. Orgueilleux et fanfaron, Mounir aspire à être reconnu à sa juste valeur. Son talon d’Achille : tout le monde se moque de sa soeur, Rym, qui s’endort à tout bout de champ. Un soir, alors qu’il rentre soul de la ville, Mounir annonce sur la place du village qu’un riche homme d’affaires étranger a demandé la main de sa soeur. Du jour au lendemain, il devient l’objet de toutes les convoitises. Aveuglé par son mensonge, Mounir va sans le vouloir changer le destin des siens…

Précédé de

La Pelote de laine (2005)
Réalisatrice : Fatma-Zohra Zamoum
Acteurs : Fadila Belkebla, Mohamed Ourdache
Court-métrage. Durée : 14mn 16s

Résumé :
Au début des années soixante-dix, Mohamed ramène Fatiha et leurs deux enfants du bled pour vivre avec lui,
dans une banlieue française. Mohamed continue d’aller à son travail, comme à son habitude, en fermant la porte
à clef. Sa femme et ses deux enfants se trouvent prisonniers dans leur propre maison. Fatiha va alors inventer
des moyens insolites pour commuiquer avec l’extérieur.


MASCARADES
Prix et nominations

Pour le long-métrage « Mascarades » :
– Meilleur Film au festival international de film de Dubaï 2008.
– Meilleur Film Arabe au Festival International du Film du Caire 2008.
– Prix de la première oeuvre aux Journées Cinématographiques de Carthage 2008.
– Nomination aux Césars 2008.
– Nomination aux Oscars 2008.
Pour le court métrage « Cousines » :César du meilleur court métrage en 2003

« …Avec une gerbe de distinctions et prix, le jeune Algérois est aujourd’hui un homme plus sûr de ses potentiels créatifs et expressifs.
Sorti en Algérie, en septembre dernier, « Mascarades » a suscité beaucoup de débats, que ce soit dans la presse ou auprès du public car il a réussi à remettre en question avec élégance certains aspects de la société algérienne, loin des sempiternels clichés. Grâce à cette chronique sociale, on rit beaucoup de nos malheurs. »…
Imen ABDERRAHMANI

Lyes Salem
Le Réalisateur

Lyes Salem est né en 1973 à Alger. Comédien de théâtre, de télévision et de cinéma, il s’inscrit en Lettres Modernes à la Sorbonne puis poursuit sa formation à l’Ecole du Théâtre National de Chaillot et au Conservatoire National d’Art Dramatique. Sur scène, il a joué dans des pièces du répertoire classique et moderne. En 1998, il met en scène et joue Djelloul, le résonneur d’après Les Généreux de Malek Alloula. Au cinéma et à la télévision, il apparaît dans des films de Maurice Failevic, Benoît Jacquot et Hamid Krim. En 1999, il réalise son premier court-métrage intitulé « Lhasa », suivi en 2001 de Jean-Farès, prix Jeune public à Montpellier. Avec « Cousines », en 2003, Lyes Salem évoque l’évolution des mentalités dans une société en mutation et peint avec justesse un portrait de l’Algérie d’aujourd’hui. Ce court métrage remporte de nombreux prix internationaux et un César.
source : http://www.dilap.com/cinema-arabe/cinema-arabe-algerien/realisateurs-algeriens/lyes-salem.htm

FILMOGRAPHIE :
. 2008 : Mascarades
. 2004 : Cousines (court-métrage, primé à Clermont-Ferrand et aux César)
. 2001 : Jean-Farès (court-métrage)
. 1999 : Lhasa (court-métrage)
Acteur :
. 2008 : Mascarades, de Lyes Salem
. 2007 : L’Affaire Ben Barka (TV), de Jean-Pierre Sinapi
. 2006 : Bonne Nuit Malik, de Bruno Danan
. 2005 : Délice Paloma, de Nadir Moknèche
. 2004 : Alex, de José Alcala
. 2003 : A ton image, de Aruna Villiers
. 2001 : Jean-Farès, de Lyes Salem
. 2000 : Clan destin, de Abdel Hamid Krim

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyes_Salem

Fatma-Zohra Zamoum
La Réalisatrice

De nationalité algérienne et française.
Née le 19 janvier 1967 à Bordj-Ménaïel (Algérie), un village entouré de terres fertiles à 5 kilomètres de la mer, elle arrive à Paris en 1988.
Fatma-Zohra Zamoum a fait ses études à l’école supérieure des Beaux-Arts d’Alger de 1985 à 1988. En 1995, elle obtient une Licence d’Etudes Cinématographiques et Audiovisuelles à Paris 1er Sorbonne. Partage, depuis, sa vie entre deux passions : la peinture et le cinéma. Le cinéma et la fiction se sont confortablement installés dans son existence depuis 1995 (éclipsant la peinture en tant que pratique), courts métrages autofinancés et écriture de scénario longs et courts.
Actuellement enseignante en histoire de l’art à l’université de Marne-la-Vallée et réalisatrice du court-métrage « La Pelote de Laine ».
Projet en développement : « Le corps de l’artiste », documentaire et « Bons vivants », court métrage.
Fatma Zohra Zamoun est l’auteure de plusieurs publications et des ouvrages sur la peinture.

FILMOGRAPHIE :
2009 :SEMBÈNE OUSMANE, DOCKER NOIR
2008 :Z’HAR
2005 :PELOTE DE LAINE (LA)
2004 :MAISON DE ROY ADZAK (LA)
2004 :UN HOMMAGE EN PEINTURE
1996 :LEÇON DE CHOSES
1996 :TÉMOIN, MÉMOIRES D’UN CÈDRE (LE) [FILM INACHEVÉ]
1995 :PHOTOS DE VOYAGE
1993 :ET LES FLOCONS DE NEIGE

ROMAN
2006 :COMMENT J’AI FUMÉ TOUS MES LIVRES

Source : http://www.africultures.com/php/index.php?nav=personne&no=10422

L’entrée est toujours libre