Événements

Trip’Afrik de Valérie Gérablie
dans le cadre de la semaine L’Afrique en marche Ernest Dükü Philippe Rillon Georges Ouanounou William Wilson Eddy Saint-Martin Christophe Chéri Crevure Thomas Ivernel Wissem El Abed

Français

« Voyager en Afrique » peut s’envisager de n’importe où. Là où çà s’exprime. Là où il se passe quelque chose de fort, de puissant, quelque chose qui nous met en mouvement, qui nous anime. Là où on désire.
J’ai souhaité réunir, dans cette exposition, le travail et la sensibilité de 9 plasticiens pour qui l’Afrique se vit, se parcoure intérieurement. Qu’ils en soient issus directement ou non, ils ont, selon moi, pour point commun, d’entreprendre ce voyage intérieur qui les conduit aux tréfonds de l’expression. Je pose résolument comme hypothèse que lorsque nous « creusons » notre expression nous arrivons nécessairement en terre africaine, Notre terre, Notre histoire, Notre origine. Et cette régression, au sens psychanalytique du terme, est nécessaire et salutaire, à l’artiste comme sans doute à l’être humain. Elle interroge, elle relie, elle donne du sens. Outre son travail d’inspiration africaine, Picasso n’exprimait-il pas très clairement, c’est-à-dire avec des mots, son désir de parvenir à dessiner comme un enfant ? Picasso exigeait de lui cette régression car il savait que là, résidait sa force d’expression, sa source d’inspiration artistique et peut-être simplement d’être humain. Point de concept, point de « construction mentale », point de justification à notre très naturel désir d’expression, au vivant, à ce qui atteste de notre existence, de notre présence au monde. Du vécu, du ressenti, du cœur, des tripes, bref une respiration ! Accepterons-nous alors de vivre pleinement notre humanité ? Valérie Gérablie