Évènements

Femmes en scène 2009
4ème chantier panafricain d’écriture dramatique des femmes
Partager :

Français

Du 14 octobre au 22 novembre 2009, s’est tenue à Grand Bassam, à une vingtaine de kilomètres d’Abidjan, capitale économique de Côte d’Ivoire, la 4ème édition de
‘’FEMMES EN SCENE”.

Pour sa quatrième édition, le projet ‘’Femmes en scène” de Grand-Bassam a accueilli 41 stagiaires venues de différents pays du continent africain : Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo Brazza, Guinée, RD Congo, Mali, Mauritanie, Niger, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo, Mozambique, Centrafrique. Certaines candidates d’autres pays, comme la Tunisie, s’étant désisté à la dernière minute.

Ces stagiaires ont été réparties sur différents ateliers : neuf (9) en écriture dramatique, dix (10) en mise en scène, onze (11) en jeu d’acteur, (5) cinq en scénographie, et six (6) en régie lumière.

Pour rappel, ‘‘FEMMES EN SCENE” est un projet initié par le Sokan Théâtre de Côte d’Ivoire, compagnie théâtrale dirigée par le metteur en scène et comédien Ablas Ouedraogo, en collaboration avec le B A C (Bureau des Arts et Communication), une structure associative basée en Côte d’Ivoire, professionnelle de la production, de la formation, de la création et de la promotion artistique et culturelle, dirigée par Zié Coulibaly.

FEMMES EN SCENE est une plate forme de rencontre, d’échange, de recherche, de formation et de création artistique, né depuis 2004 pour contribuer à renforcer les capacités techniques et à œuvrer à la professionnalisation des femmes dans les métiers de l’art dramatique”.
“FEMMES EN SCENE” reçoit, chaque deux ans, sous la forme d’une résidence pendant plus d’un mois, des femmes africaines. Les ateliers sont animés par des experts en art dramatique d’Afrique, d’Europe et des Caraïbes”. Pour la quatrième édition, ces formateurs étaient au nombre de neuf, et venus de Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Italie, Finlande, Suisse, Belgique, France etAllemagne.

Cette année, deux innovationss ont été ajoutées pour permettre au Chantier d’être plus ouvert sur les échanges interculturels. La première a consisté en la participation de la Guyane Française. Quant à la seconde, il s’agit d’une création théâtrale internationale Afrique/Europe/Caraïbes. Cette équipe de création est composée de dix personnes : un metteur en scène de Suisse (Fabrice Gorgerat), un auteur du Congo Brazza (Dieudonné Niangouna), quatre comédiennes (Aïcha Kamara (Côte d’Ivoire); Aminata Abdoulaye (Niger); Anne-Maud Meyer (France) ; Latigone Goma (Guyane), deux comédiens Roger Atikpo (Togo), Ildevert Meda (Burkina Faso), une régisseur-lumière (Patricia Zebato (Côte d’Ivoire), et un scénographe Yoris van der Hout (Belgique).

Le projet FEMMES EN SCENE s’inscrit dans un programme global qui prend en compte une résidence de Grand Bassam, des ateliers de proximités à Niamey et à Ndjamena appelés ‘’Ateliers pôles” et la réalisation d’un film documentaire.
Les partenaires artistiques, entre autres, Théâtre Evasion du Burkina Faso, Arène théâtre du Niger, Themacult du Tchad, le Théâtre de la ruche de la Guyane et la compagnie les Jourstranquilles de la Suisse, prennent une part importante dans la réalisation de l’ensemble du programme global.

A chaque édition, le projet FEMMES EN SCENE reçoit plus d’une centaine de candidatures de femmes désirant s’initier ou se perfectionner dans les métiers de l’art dramatique. Malheureusement, compte tenu des moyens et plus d’efficacité, les organisateurs doivent faire une sélection assez serrée.

Pour la cinquième édition, qui est prévue pour avoir lieu en 2011, le Chantier Panafricain d’Ecriture Dramatique des Femmes de Grand-Bassam devrait ouvrir deux autres ateliers à savoir la régie son et la gestion d’entreprise culturelle (compagnies artistiques, troupe de théâtre, etc.)