Événements

Hommage à Francis Bebey
21h00: Toups et Patrick Bebey et de nombreux musiciens qui revisiteront l’œuvre de Francis Bebey.

Français

* Toups Bebey
Compositeur (le piano était mon premier instrument), Toups Bebey travaille depuis plus de trente ans sur le métissage culturel, à commencer par le mien.
« Africain par mes parents, Parisien de naissance, né dans une famille où les cultures du monde avaient une importance prépondérante. J’ai donc appris très tôt à apprécier toutes les formes de musiques. C’est au travers de trois projets, tous nourris de la racine africaine au sens large, que j’ai essayé de m’exprimer musicalement :
– Le groupe de jazz s’appelle donc « Toups Bebey & Paris Africans » pour un répertoire totalement original, avec tout de même çà et là des relectures comme « Freedom jazz dance » d’Eddie Harris, ou « Little wing » de James Marshall Hendrix. Le principe étant celui de la musique créative, sinon rien..
– La fanfare africaine qui joue un répertoire de reprises et aussi quelques originaux d’Afrique continentale et extracontinentale s’appelle « Le Spirit Pan African Brass Compagnie ». Du bonheur…
– Et le groupe qui fait de l’ethno-tronique s’appelle le « PACT » (Paris African Cosmic Tone »), pour une musique africaine des années 2014, reflet des influences induites par les avancées technologiques dues au miroir occidental »…
(Site : www.myspace.com/toupsbebey)

* Patrick Bebey
Patrick Bebey est un musicien chanteur et compositeur. Il joue du piano, des claviers, de la sanza (piano à pouces), des percussions ainsi que de la flûte pygmée. Il possède des techniques vocales africaines puisant dans le patrimoine de ses origines.
Patrick Bebey est toujours un pianiste très prisé des stars africaines internationales (Miriam Makeba, Papa Wemba, Simphiwe Dana). Bien d’autres musiciens et groupes de talent ont eu recours à son savoir faire (Charlélie Couture, Mory Kanté, Minino Garay, So Kalmery, Roy Ayers, Geoffrey Oryema, Gérard Blanchard, Ladysmith Black Mambazo, Pajaro Canzani, Peio Serbielle, Lokua Kanza, Roe, Gérard Blanchard, Coco Mbassi, Kora jazz trio, Sam Tshabalala, Francis Lalanne, John Williams).
Patrick Bebey commença à jouer du piano lorsqu’il avait 5 ans. Il a étudié la musique classique au conservatoire à Paris. Il a également étudié le jazz, la musique brésilienne et la musique africaine. Sa carrière musicale a commencé en 1983 lorsqu’il a fondé son propre groupe à Paris. Depuis, il s’est produit à travers le monde en de nombreuses occasions. En 2000, il fut invité à jouer sur la grande scène du Pavillon africain de l’Expo Universelle.
Voici par exemple des projets aboutis il y a quelques années qui l’ont mené :
– à tourner à travers le monde avec Miriam Makeba
– à l’Exposition Universelle à Hanovre avec son père avec lequel il a enchaîné des concerts en duo dans le cadre d’un festival de musique classique en Allemagne
– à enregistrer et produire deux albums pour le chanteur Sud-Africain Sam Tshabalala
– à composer la musique pour un spectacle appelé « Couleurs », chanté par une chorale de 40 enfants du CREA d’Aubervilliers (Centre de Recherche et d’Eveil Artistique)
– à composer une pièce pour flûte pygmée et orchestre symphonique intitulée « Timba », qui fut jouée en Octobre 2000 par l’orchestre philharmonique de Stuttgart.
Dans le cadre de la production « Africa at the Opera », il a joué une pièce pour flûte pygmée et chorale en compagnie des Ladysmith Black Mambazo, de Ghina Mhlope et de Francis Bebey.
Une autre production a eu lieu en 2002 en compagnie du chef d’orchestre Bernd Ruf, qui dirigea la tournée philharmonique de Chris de Burgh. Cette fois, Patrick a composé plusieurs pièces pour instruments africains (sanza, flûte pygmée, percussions) et orchestre de cordes (le Stuttgarter Kammerorchester).
L’année 2004 l’a vu sur les routes avec son groupe, le percussionniste Minino Garay, le chanteur basque Peio Serbielle, le vibraphoniste américain Roy Ayers ainsi que les guitaristes John Williams et John Etheridge (WEB trio : Williams/Etheridge/Bebey) pour un spectacle mêlant intimement la musique classique, le jazz et les musiques du monde.
Il fut également invité à interpréter ses chansons, accompagné par le Big Band de la WDR de Cologne. Il a également produit l’album « Meadowlands » du chanteur sud-africain Sam Tshabalala.
En 2007, des concerts avec le trio WEB, 4 soirées exceptionnelles durant lesquelles il interprétera sa musique accompagné par l’orchestre symphonique de Reutlingen, des concerts avec son groupe en Italie, en Allemagne, quelques dates avec le quatuor à cordes European string quartet et…la finalisation de son nouvel opus « Oa Na Mba ».
En 2008, toujours des dates en Allemagne (Munich Africa Week Festival), en Suisse, au Womad Festival de Las Palmas…
En 2009, il est invité en tant que soliste/compositeur par l’orchestre philharmonique de la ville de Jena. Il tourne aussi en Amérique du Sud, en Algérie, en Norvège. Concerts et enregistrement avec les African Jazz Allstars dont il est le pianiste depuis 2004…
Lors des concerts avec son groupe, Patrick est accompagné par la crème de la musique world jazz de Paris. Ces musiciens exceptionnels lui permettent de donner le meilleur de lui-même, avec toujours une large touche d’humanisme qui le caractérise bien.
(Site : http://www.myspace.com/patrickbebeyofficial)