Événements

Femme mon école (création 2010)
Récit de vie et musiques migrantes

Français

Ceci n’est pas une histoire mais un récit de vie dans lequel Boubacar nous raconte l’histoire de ses deux mères :

« Oui, j’en ai deux; Yaye Fatou et Nabou. Toutes les deux m’ont nourri de leur propre lait, mais elles m’ont aussi nourri de leurs propres sueurs » dit-il. Elles sont pour lui « des femmes d’amour en l’absence d’un père, des femmes pères et surtout des femmes école ».

Ce récit nous conduit dans le passé et dans un ailleurs, où les mots sont portés par les musiques aux couleurs du souvenir (le oud), un raffinement d’un certain occident (piano), la rugosité d’une terre et l’appel aux forces spirituelles (percussions et chants sacrés du Sénégal).