Événements

Danse l’Afrique Danse 2010
8ème édition

Français

La prochaine édition de la biennale Danse l’Afrique danse se déroulera à Bamako du 29 octobre au 5 novembre 2010.
Après plusieurs éditions à Madagascar, Luanda, Paris et Tunis, cette huitième édition s’installe au Mali.

Initiateur de la manifestation, CULTURESFRANCE/Programme Afrique et Caraïbes en Créations associe à la mise en oeuvre de l’édition 2010 Donko Seko, structure qui opère sur la scène malienne comme un foyer vivant où se conjuguent formation, création et diffusion artistique. Un partenariat Nord-Sud que consacre une stratégie de développement de la création chorégraphique africaine.

Le concours chorégraphique, pierre angulaire de la manifestation mettra à l’honneur à Bamako 10 compagnies et 10 solos retenus parmi 150 dossiers.

Lire l’éditorial des directrices artistiques :
Kettly Noël
Sophie Renaud


Compagnies :
o Alou CISSE / Cie Doudadou – Apokalyps (Mali)
o Julie IARISOA / Cie Anjorombala – Sang Couleur (Madagascar)
o Boris GANGA BOUETOUMOUSSA / Cie Bô Zu Dia Katiopa / Port du casque obligatoire (Congo)
o Aly KAREMBE / Cie Karembastudio – Danse esprit, danse en corps et encore (Mali)
o Horacio MACUACUA / Horacio Macuacua Company – Orobroy, stop ! (Mozambique)
o Florent MAHOUKOU / Studio Maho – On the Steps (Congo)
o Harimalala Angela RAKOTOARISOA / Cie Soranihafa – Sora (Madagascar)
o Peter John SABBAGHA / The Forgotten Angle Theatre Collaborative – Deep Night (Afrique du Sud)
o Aguibou Bougobali SANOU / Cie Tamadia – Anhumanus (Burkina Faso) o Sayouba SIGUE / Teguérér Danse – A suivre (Burkina Faso)

Solos :
o Fernando ANUANG’A – A journey into the future (Kenya)
o Selim BEN SAFIA – Smurfeddin (Tunisie)
o Lebau BOUMPOUTOU – Carrefour 2 transits (Burkina Faso)
o Marcel GBEFFA – Et si ? (Bénin)
o Pierre Arnold MAHOUKOU – Fond fou (Congo)
o Prince Dethmer NZABA – Pénombre (Congo)
o Qudus ONIKEKU – My exile is in my head (Nigéria)
o Abdallah OUSMANE – Et alors ? (Niger)
o Sayouba SIGUE – Avec des mots (Burkina Faso)
o Junior ZAFIALISON – Ail ? Aïe ! Aïe ! (Madagascar)

Contemporaine, traditionnelle, spontanée, à caractère, originale, inventive, urbaine, créative, du patrimoine… La danse, le temps de la Biennale, se veut libre de toute expression. La curiosité sera forte, la nécessité bien présente, la créativité prendra de plus en plus sa place et laissera des traces… La Biennale Danse l’Afrique danse ! à Bamako se veut un évènement de proximité et s’engage à toucher de près ou de loin la population de la capitale en développant des ancrages dans chaque commune de la ville. Au programme « De la ville au corps » : le Défilé, les balanis, l’Instant Quinquéliba, les cours ouverts quotidiens, les mariages, les Impromptus, « A la rue Princesse », les afters…

La manifestation va déployer également une programmation hors concours, mettant en avant la richesse chorégraphique contemporaine du continent africain :
– Le plateau des Festivals : les festivals les plus ancrés en Afrique proposeront une pièce programmée lors de leur manifestation
– Le plateau « Les lauréats et après… »: les lauréats des précédentes éditions du concours présentent à Bamako leur travail. Que sont-ils devenus depuis ?
– Les Plateaux Danse de Bamako, Plateau de la jeune création malienne : présentent l’émergence de la génération « danse contemporaine » au Mali
– Le Plateau « Connecting Projects », co-productions internationales autour de projets développés entre l’Afrique et l’Europe
– A la rue Princesse : la rue et son quotidien au cœur de la démarche contemporaine. Corps, mouvements, musique, performing arts, concerts, installations, vidéos arts, scénographies, performances, improvisations…

La Biennale Danse l’Afrique danse ! 2010 se déroule à Bamako au Palais de la culture, au Centre culturel français, à Donko Seko, au Blonba, au Soudan Ciné, dans toutes les communes de Bamako (rues, lycées, cours des familles, hôpital du Point G…), et à la rue Princesse.