Événements

Festival Ayiti Cheri 2004
Premier Festival de musiques haïtiennes en France organisé par l’association Caraïbes Aller Retour en collaboration avec le TILF – invités : Bernard Lavilliers / Sergent Garcia

Français

En invitant six formations, dont certaines ne se sont jamais produites en France, ce festival présente un panorama de la richesse des musiques haïtiennes, de la tradition aux musiques actuelles.

Renseignements : 01 42 08 49 32 / 06 25 91 15 82




« Ilan Ilan » et « Racine Mapou de Azor »
« Ilan Ilan », trio résidant à Paris, ouvrira le festival, accompagné d’autres musiciens haïtiens établis en France, pour accueillir tous ensemble leurs compatriotes venus d’Haïti. « Racine Mapou de Azor », actuellement parmi les groupes de musique traditionnelle, ou rasin, les plus populaires, lui succèdera avec ses percussionnistes, chanteurs et choristes, authentiques interprètes du répertoire vaudou.
Bernard Lavilliers jouera en compagnie de « Racine Mapou de Azor »
mardi 1 juin à 20h

« Brothers Posse » et « Boukman Eksperyans »
La tradition se marie ici aux rythmes les plus modernes avec deux formations phare en Haïti : les jeunes musiciens de « Brothers Posse » proposeront leur version – roots haïtienne – des musiques actuelles, tandis que « Boukman Eksperyans », le groupe le plus représentatif du mouvement rasin moderne, fusionnera à son tour rythmes traditionnels, rock et reggae.
Sergent Garcia interprétera quelques titres avec « Brothers Posse »
mercredi 2 juin à 20h

« Ti-Coca et Wanga Nègès » et « L’Orchestre Septentrional d’Haïti »
Place à la danse avec « Ti-Coca et Wanga-Nègès » qui animeront le début de soirée, dans le pur style des orchestres de rue et des troubadours haïtiens, avant de laisser la place à l' »Orchestre Septentrional d’Haïti », la plus vieille formation urbaine existant en Haïti, et son big band de douze musiciens, qui nous feront chalouper au son des méringues, konpa, bolero et autres « rythmes de feu ».
jeudi 3 juin à 20h


Partenaires associatifs
Le festival « Ayiti Cheri » sera également l’occasion de mettre en lumière les associations issues de la communauté haïtiennes de France et celles qui travaillent en liaison avec Haïti, parmi lesquelles le Collectif Haïti de France, la Plate-Forme des Associations franco-haïtiennes (PAFHA) et l’association France Amérique Latine. Il réservera également une place particulière à l’association « Max Havelaar » qui délivre un label de commerce équitable, permettant aux petits producteurs défavorisés, – notamment aux cultivateurs de café en Haïti – de vivre dignement de leur travail.

« Retour » en Haïti
La phase « retour » du projet procèdera au réinvestissement de moyens financiers, techniques et humains, en Haïti, dans le domaine de la musique, selon trois axes de travail : conservation du patrimoine, formation professionnelle des musiciens et promotion locale et internationale de toutes les musiques haïtiennes. Le premier aspect concernera la réédition d’enregistrements anciens, dont ceux de la célèbre chanteuse Lumane Casimir, la Piaf haïtienne dont il n’existe malheureusement plus de disque disponible au public. Parallèlement, les échanges entre musiciens français et haïtiens seront consolidés, en partenariat avec l’APEJS (Association Pour l’Enseignement du Jazz et des musiques actuelles en Savoie). Ces différentes activités s’insèreront dans un travail plus large de promotion de toutes les musiques haïtiennes, en vue de leur reconnaissance locale, pour certaines, et de leur inscription sur la scène internationale, pour la majorité. Seront ainsi posées, espérons-le, les bases d’une organisation culturelle qui perdurera après 2004.

Avant-première au festival « Musiques Métisses »
« Racine Mapou de Azor », « Boukman Eksperyans » et l’ « Orchestre Septentrional d’Haïti » se produiront d’abord au festival « Musiques Métisses » d’Angoulême.
« Boukman Eksperyans » vendredi 28 et samedi 29 mai
« Racine Mapou de Azor », dimanche 30 mai
« Orchestre Septentrional », dimanche 30 mai et lundi 31 mai
Renseignements : 05 45 95 43 42 / [email protected]