Événements

Institut français de Dakar – programme janvier

Français

L’OGRE ET LE CLOWN (conte)
> samedi 8 janvier – 16H30 l Salle de ciné


un conte interactif où les petits spectateurs deviendront acteurs !

L’histoire de l’Ogre et le Clown est atypique ! Sous la forme d’un conte-spectacle, animé de jeux clownesques, qui feront ouvrir grands les yeux des enfants, et ponctué de chansons à rythmes et rimes, pour le plus grand bonheur de leurs oreilles, Marcel Zaragoza dévoilera une belle et drôle d’histoire, où l’amitié et le respect des autres et de la nature trouvent une place centrale.
Ici, le conteur devient clown, pantomime, chanteur et magicien… pour faire voyager petits et grands !

Par Marcel Zaragoza
durée : 1 h

tarif : 1 500 fcfa
adhérents : 500 fcfa




JAZZ ET VIN DE PALME (théâtre)

> jeudi 13 janvier – 21H l Théâtre de verdure


Une éclatante adaptation des nouvelles d’Emmanuel Dongala !

C’est l’histoire d’une Afrique ayant accédé à son indépendance et qui se voit recolonisée par son élite au pouvoir que raconte Emmanuel Dongala, avec une écriture rythmée et un humour corrosif, dans son recueil de nouvelles Jazz et vin de palme.
Quatre des nouvelles du congolais (Le Procès de Likibi, L’homme, La cérémonie et Jazz et vin de palme) sont ici mises en scène par la compagnie Bou Saana, qui évolue depuis une dizaine d’années au Sénégal, confi rmant son engagement à traiter dans ses pièces des grands maux des sociétés africaines.
De la révolution rouge de Brazzaville aux boîtes de jazz de New York, où l’on peut entendre John Coltrane, défi lent sous nos yeux quelques-uns des plus beaux textes sur la défaite du rêve des jeunes États africains, évoquée comme un écho par la tragédie du saxophoniste de génie.

Par la Cie Bou Saana
durée : 1 h

tarif : 3 000 fcfa
adhérents : 2 000 fcfa


CHEIKH LÔ ET LE NDIGUEUL BAND (concert)

> vendredi 21 janvier – 21H l Théâtre de verdure


Les grands orchestres revisités de façon subtilement décalée !

Le chanteur aux dreadlocks est un nostalgique de la période des grands orchestres, des coupes afro et des chemises serrées. Son dernier album, Jamm, qui signifi e la paix, propose une relecture subtilement décalée de cette époque : des morceaux salsa aux prémices d’un mbalax aérien, des guitares funky et même une reprise de Doni Doni de l’orchestre phare de la période, le Bembeya Jazz de Guinée ! Cheikh Lô apportent des arrangements d’une finesse époustoufl ante, une orchestration délicate, et un émouvant grain de voix… un mélange de sons semiacoustiques, d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale, de musique cubaine et fl amenco, qui détonne ! Ce concert sera l’occasion du lancement de son album au Sénégal, actuellement en tête des ventes du fameux label de Nick Gold, qui découvrit le Buena vista social club et tant d’autres.
D’une incroyable fi nesse, Jamm prouve que le sénégalais Cheikh Lô sait tout faire, du mbalax à la salsa, avec un groove contemporain unique. RFImusique

tarif : 5 000 fcfa
prévente : 3 000 fcfa


YOUSSOU N’DOUR (concert)

> jeudi 27 janvier – vendredi 28 janvier – 21H l Théâtre de verdure


Youssou N’Dour & le Super Etoile de Dakar enfl amment l’Institut !

Cherchez le point commun entre Youssou N’Dour et Serge Gainsbourg. Certes, il y a la rime, mais il y a surtout un magnifi que album reggae. Celui de You, dans les bacs depuis le mois de mars, a naturellement été baptisé Dakar-Kingston. C’est une heureuse nouvelle qui réjouira les amateurs de reggae comme les fans de mbalax puisque Youssou interprètera aussi quelques uns des tubes qui ont fait son succès.
Dakar-Kingston, le petit dernier de Youssou à été enregistré en Jamaïque dans les mythiques studio Tuff Gong avec certains des musiciens de Bob Marley et la participation de la génération montante : Ayo, Patrice, Morgan Heritage. Il ondule entre reggae, la musique à la force tranquille, mélodies en wolof, ballades rap et gospel. Car la musique selon Youssou est toujours métissée… Cet album en hommage à Bob Marley, au rastafarisme et à la diaspora africaine, est un véritable voyage musical.

tarif : 15 000 fcfa
prévente : 12 000 fcfa




EXPOSITION HAALPULAAR’EN


EXPO DU 12/01/11 AU 5/02/11
VERNISSAGE MARDI 11 JANVIER À 18H
COURSIVES ET JARDINS DE L’INSTITUT

Cinéaste et romancière, Laurence Gavron revient depuis quelques années à la photographie.
Vivant et travaillant au Sénégal, elle s’inspire des contrastes que présente le pays à ses yeux, et s’est attachée à rechercher des images peu représentées en photographiant les populations peules du Nord du pays. Cette exposition nous dévoile le quotidien et la beauté de ces peuples nomades, qui, à quelques centaines de kilomètres de la capitale, présentent encore des signes de vie traditionnelle, loin de ce qu’on est habitué à voir à la télévision ou dans les livres.
De ces regards fi ers et perçants, de ces longs corps drapés dans des couches de voiles colorés, de ces femmes au port altier, aux lèvres tatouées, coquettes et ornées de bijoux, de ces bergers dont le plus grand trésor est leur bétail, Laurence Gavron réalise une série de photographies sensibles, nobles et captivantes.
Avec le soutien de l’Ambassade de France au Sénégal, Mandarine et la fondation Sonatel Avec la collaboration de l’Ifan


EXPOSITION SAMUEL FOSSO

JUSQU’AU 30 JANVIER GALERIE LE MANÈGE
ENTRÉE LIBRE DU LUN. AU SAM. DE 11 H À 19 H

Cette exposition présente trois séries de photographies de Samuel Fosso, issues des collections du Frac de La Réunion. Depuis plus de trente ans, Fosso créé des autoportraits en studio, dans lesquels il incarne des personnages rêvés ou réels. D’une approche intimiste dans les années 70 où il se travestit de façon naïve et excentrique aux mises en scène des stéréotypes occidentaux de la série Tati, Fosso emprunte des identités multiples.
Sa dernière série, African Spirits 7, met en scène des grands leaders des Indépendances africaines ou du mouvement des droits civiques américain.
Avec le soutien de la Drac Réunion et de la Région Réunion