Événements

Désirs
chorégraphies de Boyzie Cekwana (Afrique du Sud), Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek (Tunisie), Seydou Boro et Salia Sanou (Burkina Faso)

Français

Réunis pour ce programme, danseurs et chorégraphes africains, construisent chacun dans un même élan de partage, de rencontre et d’échange, une pièce chorégraphique qui parle du désir dans tous ses états.
Des pièces dansées surtout pour dire celui d’aller vers l’autre, ici ou ailleurs…

Des désirs à partager.

A deux ou à quatre, à six ou à huit, à deux fois quatre, à deux fois six et à vingt… l’un prenant appui sur l’autre, dans le même souffle, dans le même rythme, dans le même pas de deux.

> Sur la mélodie du ngoni, au son du violon ou au rythme du balafon, voilà l’élan qui sera donnée par Fïlaa, imaginé par Salia Sanou et Seydou Boro, co-directeurs du premier Centre de Développement Chorégraphique installé au Burkina-Faso.

> Désir d’un pays sans frontière, désir de repousser les limites de l’imaginaire et désir de transformer la réalité en une rêverie générale, telle sera l’impulsion donnée par Un des sens des tunisiens Aïcha M’Barek et Hafiz Dahou.

> Désir de donner vie aux mots des comptines de notre enfance à travers les gestes des danseurs, c’est le sujet de Crossworlds puzzles, chorégraphié par le « Wonderkind » (enfant prodige) de la danse sud-africaine, Boyzie Cekwana. A travers des costumes variés, les interprètes fabriquent des histoires sans queue ni tête, mais qui s’enchaînent à la manière du jeu d’enfants « bout de ficelle, selle de cheval… ».

Dans un spectacle vif et joyeux, les vingt-cinq danseurs du Ballet de Lorraine vont explorer les mille et une facettes du désir !