Événements

« Révolution tunisienne, révolution africaine ? »
Conférence/débat sur la révolution du jasmin avec Maher Barboura (président de l’Atuge), Dalinda Ben Djemaa (journaliste), Nicolas Beau (journaliste, écrivain), Gilles Manceron (historien), Sophie Bessis (historienne – sous réserve)…

Français

Seront abordés avec des journalistes, des associations étudiantes et des opposants politiques diverses revendications de la révolution tunisienne (question sociale, liberté d’expression, perspectives de la jeunesse en général et des diplômés en particulier, droits des femmes, lutte contre la corruption…et sera analysée l’influence que cette révolution peut avoir sur le reste du continent partageant les mêmes problèmes.

Intervenants :

Maher Barboura, président de l’Atuge : association des Tunisiens des Grandes Ecoles
Créée en 1990, l’Association des Tunisiens des Grandes Ecoles est une association à but non lucratif, indépendante et apolitique. Réseau de plus de 3500 personnes, l’ATUGE regroupe à la fois, des étudiants, des jeunes diplômés et des anciens des grandes écoles françaises. Avec une présence à Tunis, Paris et Londres, L’ATUGE anime un réseau international
(Site : http://www.atuge.org)

Dalinda Ben Djemaa, journaliste
Correspondante et chef de la rubrique « News de Paris » à La Gazette du Sud, revue tunisienne basée à Sfax. Elle est également journaliste indépendante à Paris. De formation psychosociale, elle s’intéresse aux domaines liés à l’exclusion et se spécialise notamment dans le domaine du handicap, une cause qu’elle souhaite faire avancer en France, en Tunisie et en Afrique.
(Site : http://handisphere.over-blog.com)

Nicolas Beau
Nicolas Beau est un journaliste et écrivain français, né en 1952 et diplômé de l’IEP Paris en 1973. Il a travaillé pour le Quotidien du Médecin, Le Monde, Libération, l’agence CAPA, le Nouvel Économiste, L’Expansion et en tant que journaliste d’investigation au Canard enchaîné[1]. Depuis décembre 2007, il est rédacteur en chef du site Internet d’information satirique Bakchich. Il est notamment le co-auteur d’un article écrit avec Hervé Liffran, dans Le Canard enchaîné en février 2007, mettant en cause les relations de Nicolas Sarkozy avec le Groupe Lasserre. Nicolas Beau est également l’auteur avec Hervé Liffran de l’article paru dans Le Canard enchaîné et, avec Olivier Toscer, du livre aux éditions Les Arènes sur le compte japonais présumé de Jacques Chirac et de l’ouvrage « Notre ami Ben Ali, l’envers du décor tunisien ».

Gilles Manceron
Gilles Manceron est un historien français spécialiste du colonialisme français. Il est notamment le rédacteur en chef de la revue de la Ligue des Droits de l’homme, Hommes et Libertés. Auteur engagé à gauche, il affirme qu’il faut « affronter le passé colonial ».

Sophie Bessis (sous réserve)
Agrégée d’histoire et ancienne rédactrice en chef de l’hebdomadaire Jeune Afrique et du Courrier de l’Unesco, Sophie Bessis est actuellement directrice de recherches à l’Institut de relations internationales et stratégiques de Paris et secrétaire générale adjointe de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Elle a longtemps enseigné l’économie politique du développement au département de science politique de la Sorbonne et à l’Institut national des langues et civilisations orientales. Consultante pour l’Unesco et l’Unicef, elle a mené de nombreuses missions en Afrique. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont une biographie d’Habib Bourguiba avec la contribution de Souhayr Belhassen.