Événements

« Making of – Le dernier film »
AfricAvenir présente « Making of – le dernier film » de Nour Bouzid

Français

Le film dont le décor principal est un tournage, raconte le drame de trois personnages. Le réalisateur Youssef, à l’âge des bilans, est déchiré entre une vie privée qui part à la dérive, et un film qui lui fait peur, car il remue tout en lui, mais dont il ne voit pas l’aboutissement. Le comédien, Dali, a accepté le principe d’ignorer au départ la destinée du personnage qu’il incarne, se sent manipulé quand il découvre que ce petit danseur de quartier, évolue vers un intégriste en devenir. Il a peur du film et des enjeux qu’il porte, et va jusqu’à refuser de le finir. Enfin, le personnage de Bahta (que joue Dali), dévalorisé par les siens, malmené par les voisins du quartier, voit son projet de partir en Europe, pour devenir danseur, tomber à l’eau, à cause de la dernière guerre en Irak. Il échoue chez un louche prédicateur, qui va le manipuler, et lui faire un lavage de cerveau.
L’action du film se passe entre Rades et La Goulette au début du printemps 2003, au moment de l’invasion de l’Irak par l’armée américaine. Tous les personnages se sentent humiliés, blessés, atteints jusqu’au fond d’eux même, par cette guerre… Le spectre du 11 septembre plane sur eux. Pour Youssef, le seul moyen de s’en sortir c’est de l’exorciser dans une fiction. Arriveront ils à vaincre chacun sa peur, et à mener l’œuvre à son terme, et leurs rêves à bonne rive !!

Fait en 2006 « Making of – le dernier film » est, selon le cinéaste tunésien Hassouna Mansouri, une prophétie de la revolution tunisienne actuelle.

„’Making of – Kamikaze’ ist ein Film im Film, ein wunderbares Gesamtkunstwerk, das Polizeiwillkür entblößt und Obrigkeitsdenken anklagt (…) » Bernd Sobolla, Deutschlandradio Kultur

„Ganz subtil und mit beeindruckender technischer Souveränität erörtert der Regisseur sensible Themen wie den Islamismus, die Repression des Staates, die Jugendarbeitslosigkeit (…) »Ludovic Kibora, Bulletin Africiné n°04 (FESPACO 2007)

Diskutant
Hassouna Mansouri ist einer der bedeutendsten afrikanischen Filmkritiker. Er ist Begründer der Zeitschrift der tunesischen Filmkritik „Le Cinephile »und der Afrikanischen Föderation der Filmkritik (Fédération africaine de la critique cinématographique – FACC), für deren Webportal er auch tätig ist: www.africine.org. Darüber hinaus schreibt Mansouri für zahlreiche Tageszeitungen sowie für Filmzeitschriften und ist Autor mehrerer Sachbücher. Zzt. lebt er in Amsterdam.