Événements

Mon petit Poucet
Texte et mise en scène de José Plyia qui brode, transforme, réinvente à sa façon l’un des contes de notre enfance, celui de Perrault.

Français

Le petit Poucet a disparu. Il est rentré de ses glorieuses aventures, il a mangé, il a bu, il s’est assis puis, il a disparu. C’est son père, Guillaume le bûcheron qui le prétend. Il le cherche partout et ne le trouve pas. Pourtant, il aimerait bien savoir la vérité, la véritable histoire de son fils parce que tout ce qu’on raconte sur lui, son fils, il ne le croit pas. Il ne croit pas son fils « son pou, son sale petit pou », capable de tous ces exploits. Pourquoi ? Parce qu’il est son père et qu’il le connaît mieux que personne. Alors avant de partir à sa recherche il nous raconte sa famille : son propre père célèbre bûcheron, sa femme, ancienne bûcheronne, ses six fils futurs bûcherons, et son fils, le pou, qui lui ne sera jamais bûcheron… Metteur en scène, directeur de l’Artchipel, la scène nationale de la Guadeloupe, José Pliya revient à l’écriture avec le besoin de s’étonner, d’explorer un champ nouveau. Il brode, transforme, réinvente à sa façon l’un des contes de notre enfance. Ce qu’il nous raconte, nous le connaissons déjà, nous l’avons déjà vécu, mais nous ne le savons plus ou nous l’avons oublié.

Né en 1966 à Cotonou au Bénin, José Pliya a obtenu en 2003, le Prix du jeune théâtre André Roussin de l’Académie Française pour Le Complexe de Thénardier et l’ensemble de son œuvre. Auteur, il a écrit une vingtaine de pièces de théâtre traduites et créées sur les cinq continents. Il est metteur en scène de nombreuses pièces créées en Afrique, dans les Caraïbes et aux États-Unis. En France, il a dirigé les comédiens de la troupe de la Comédie Française dans sa pièce Les effracteurs au studio théâtre et mis en scène le discours De la race en Amérique de Barack Obama au théâtre du Rond Point.