Événements

Woyzeck on the Highveld
Handspring Puppet Company d’après la pièce de Georg Büchner mise en scène et adaptation William Kentridge

Français

Ce spectacle à la beauté mythique est le fruit d’une collaboration historique entre la Handspring Puppet Company (compagnie de marionnettes) et le plasticien William Kentridge. Créée en 1992 en Afrique du Sud, au moment même où Mandela abolit l’apartheid, cette histoire de Woyzeck, jouet de sa folie et de l’expérimentation médicale, est ici transposée dans l’univers des townships de Johannesburg. Par son univers plastique et la qualité de son récit, ce spectacle a marqué l’histoire du théâtre des quinze dernières années, il est ici repris une dernière fois dans le cadre d’une tournée européenne exceptionnelle… c’est tout simplement inoubliable.

Le Highveld est le haut plateau d’Afrique du Sud entourant Johannesburg. Là, Woyzeck n’est plus le soldat allemand vivant au début du XIXe siècle de Büchner, mais un ouvrier noir émigré à Johannesburg dans les années 50. Marie, sa compagne, le trompe avec un autre mineur, provoquant une jalousie meurtrière. Nous sommes dans l’Afrique du Sud soumise à l’industrialisation forcée, celle des mines du Transvaal, de Nelson Mandela et de l’Apartheid. Marionnettes à la peau de bois et comédiens entretiennent d’étranges ressemblances et sont les fabuleux interprètes d’un drame de la misère. Les tableaux tendres et désespérés s’enchaînent avec une douceur sublime. Ils grandissent dans les dessins animés au fusain de Kentridge. Tout fonctionne simultanément sur plusieurs plans. L’effet est magique, ouvre une approche charnelle du drame, donne à l’espace une profondeur de champ inattendue et change le théâtre en moment de grâce. C’est un spectacle délicat et grave comme l’existence. Une poétique d’une puissance rare qui agit avec des mouvements souples et des jeux d’ombres.


A la Scène nationale de Sénart :
>mardi 26, vendredi 29 et samedi 30 avril à 20h30
>mercredi 27 et jeudi 28 avril à 19h30.


Au CDN de Sartrouville :
> mardi 3, mercredi 4, vendredi 6, samedi 7 mai à 21h00
> jeudi 5 mai à 19h30

http://www.theatre-sartrouville.com