Événements

Germaine Acogny

Français

En Afrique, il y a un âge pour prendre la parole. Un âge pour dire les mots qui portent, et aussi ceux qui grondent, ceux qui adoucissent, ceux qui hurlent, ceux qui pleurent, ceux qui apaisent. Ceux qui enragent… Germaine Acogny danse sur tous les continents depuis plus de 35 ans.

L’Afrique, elle l’a toujours dansée, sans parole. Et puis l’âge est venu de parler, de mettre des mots sur ce qui danse en elle depuis qu’elle est vivante. De prendre les mots pour les danser, les siens et ceux des autres. Depuis longtemps, Germaine Acogny cherchait comment répliquer à ceux qui parlent de l’Afrique à tort et à travers. Elle a décidé de recourir à une coutume vivante de l’Afrique de l’Ouest, « la parenté plaisanterie » qui permet de se moquer de soi-même sans épargner les autres. Une manière de distancer son propos et garder l’humour.

Songook Yaakaar, qui signifie Affronter l’espoir en langue wolof, est ce message adressé à travers les gestes de sa danse, les mots, la vidéo.



Germaine Acogny a créé et dirige l’école des Sables à Toubab Dialaw, lieu de rencontre et de formation pour danseurs d’Afrique et du monde entier où elle enseigne sa propre technique de Danse Africaine Moderne. Directrice artistique de la Cie Jant-Bi, elle est considérée comme la mère de la danse africaine contemporaine.