Événements

Semaine du film congolais à Kinshasa – SEFICO 2011
1ère édition

Français

Semaine DU FILM Congolais
Du 03 au 07 mai 2011 à Kinshasa se tiendra la prémiere édition de la Semaine du Film Congolais, festival de cinéma organisé sous le haut patronnage de Son excellence Monsieur le premier ministre par le ministère de la culture, en collaboration avec le centre culturel congolais. Projections, conférences et atéliers dans différents sites de la capitale.

La SEFICO est un festival national de cinéma, un événement annuel qui consacre la production cinématographique dans notre pays. Elle est ouverte à tout film dont le réalisateur est de nationalité congolaise. Instituée par le Ministère de la Cultures et des Arts, ce festival est une exposition des films produits à travers le pays mais aussi à l’étranger par les cinéastes congolais.
La première édition aura lieu fin avril-début mai 2011 à kinshasa et sera annoncée officiellement par Son Excellence Madame Jeannette KAVIRA MAPERA, Ministre de la Culture au cours du point de presse tenu le vendredi 25 février 2011 au studio mama angebi de la RTNC



PLUS D’INFOS
Les projections de film seront sous-tendues par des conférences-débats et des ateliers dans l’optique de faire un état des lieux du cinéma congolais.
Le ministère de la Culture et des Arts organise, du 3 au 7 mai à Kinshasa, en collaboration avec le Centre culturel congolais « Le Zoo », la première édition de la Semaine du film congolais (Sefico). Patronné par le Premier ministre Adolphe Muzito, l’événement va se tenir en partenariat avec la ville de Kinshasa, la Radiotélévision nationale congolaise, la chaîne de télé B-One et le Cyber net.

« Le terme ‘Film congolais’ constitue actuellement un impressionnant stock d’images tournées sur la vie du Congolais depuis le temps colonial jusqu’à nos jours. Ces images, tirées de la famille, de la rue, du théâtre, de la musique et de l’environnement congolais pour la plupart ont été filmées avec des moyens souvent simples, dans un contexte d’une économie simple mais dans une variété de genres qui regroupent la comédie, la fiction, la documentation, l’animation et la satire sociale », indique-t-on.

L’objectif poursuivi par les organisateurs est d’essayer de dresser un état des lieux dans le domaine des arts audio-visuels soutenu par le cinéma et la télévision de la RDC afin d’évaluer le chemin parcouru. Deux enjeux fondent cet événement, affirme-t-on. Il s’agit, en premier lieu la volonté politique de promotion culturelle dans le domaine du cinéma congolais en vue de lui donner un ressort dynamique dans la sous-région, et ensuite, la capacité d’agir seul à partir des ressources locales sans trop s’appuyer sur les apports extérieurs, sans non plus négliger les contextes des échanges culturels et des partenariats.

Contenu de l’événement

La Sefico va s’articuler sur des conférences-débats, des ateliers, des projections des films et des expositions dans neufs lieux choisis par les organisations, à savoir, le Centre culturel congolais « Le Zoo », la Place du 30 juin (ex-Place de la Gare), le terrain municipal de Bandalungwa, le terrain municipal de Masina, l’Université de Kinshasa (Unikin), l’Université pédagogique nationale (UPN), l’Institut national des arts (Ina), l’Académie des Beaux-Arts (Aba), du Centre social kimbanguiste.

Le groupe de percussion Tuta Ngoma va agrémenter la journée d’ouverture avant la projection d’un film de 26 minutes. L’on note que les projections des films sont prévues tous les jours en début de soirée.

La salle de conférences de l’ambassade de Russie abritera, le 4 mai, la conférence sur « Le film congolais : états des lieux de 1960 à nos jours » avec Olivier Léon, Léon de Saint Moulin, Lumenganeso, Hemedi Mwana Mboyo et Bashiya Victor ; un atelier se tiendra le même jour à l’Institut national des arts sur le thème « Entre casting et tournage : bataille du terrain », avant la projection du film. « La problématique du film congolais : créations et marchés » est le thème de la conférence prévue le 5 mai en la salle de conférences de l’ambassade de Russie, avec quatre réalisateurs congolais : Monique Phoba, Balufu Bakupa Kanyinda, Djo Munga et Michel Kibushi. Et l’Académie des Beaux-Arts le même jour, un atelier sera organisé autour du sujet « De l’écriture cinématographique à la création d’un film » avec le professeur Matumweni Makwala, Wamushala Kamba, Pasi Samba, Nzuzi Ngoy et Bashiya Victoire. La synthèse des travaux en conférences et en ateliers interviendra le 6 mai en la salle du Zoo. Et le soir à partir de 18h30, les cinéphiles assisteront à des projections aux espaces ouverts, précisément, aux terrains municipaux de Bandalungwa et de Masina, à lUniversité de Kinshasa et à l’Université pédagogique national. La clôture de la Sefico intervient le 7 mai à la place de la Gare et sera agrémenté par l’orchestre de l’Institut national des arts

Le comité de pilotage du Sefico est composé du ministre de la Culture et des Arts Jeannette Kavira Mapera et des membres de son cabinet, notamment, Etienne Unega (directeur de cabinet), Muissa (conseiller audio-visuel), Hilaire Matundu (conseiller culturel), Kambale (chargé d’études) et conseiller financier. Tandis que Mwambayi Kalengayi est le commissaire général du Sefico.

Il a secondé par trois adjoints, dont, Tshitenge Madika chargé des questions technico-artistiques, Hemedi Mwanamboyo chargé de l’administration et Manda Tchebwa chargé des questions scientifiques. Danny Mulumba fait office de secrétaire permanent du Commissariat général du Sefico.

Source : www.congomaboke.com/pro/2011/04/25/premiere-edition-de-la-semaine-du-film-congolais-a-kinshasa/



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications