Événements

Printemps des poètes des Afriques et d’ailleurs 2006
3e édition

Français

« Chant des villes : le Paris noir »
Notre folle aventure poétique, qui s’est mise en place sous le regard protecteur de notre parrain Jacques Rabémananjara, se doit de continuer, car, comme on le dit, si justement, en terre africaine, lorsque le chef du village trépasse, le village, lui, ne disparaît point. La néo-négritude est en route, et le vent sonore néo-nègre de la capitale française a fait sortir des tiroirs tous les nobles poèmes des « nouveaux chevaliers de la poésie du monde noir » !
Quel plus bel hommage pouvons-nous rendre à la mémoire de Jacques Rabémananjara, que de répéter, une fois de plus son éternelle devise, que nous avons faite, à notre tour, notre. A savoir : « Il est bon que les poètes des Afriques et d’Ailleurs cherchent à se rapprocher, à se réunir le plus souvent possible pour un fructueux échange d’expériences humaines : se connaître entre eux et se faire connaître par ceux qui pratiquent la langue dont ils sont fiers de porter la bannière ! Tout geste inédit, toute parole nouvelle est toujours une révélation et, de ce fait, une source d’émerveillement pour chacun. »

Le parrain de la 3e édition de notre manifestation poétique est le poète et historien de renom Martial Sinda (Premier poète de l’Afrique Equatoriale Française en 1955, Grand Prix Littéraire de l’A.E.F. en 1956 et ancien professeur en histoire contemporaine à la Sorbonne). Martial Sinda appartenait, Jadis, aux poètes révoltés de la négritude de la génération des années 50. L’invité d’honneur de notre festival est la poétesse sénégalaise Annette Mbaye d’Erneville. Elle fut, en 1964, la première femme poète de l’Afrique noire francophone. Son recueil de poèmes intitulé « Kaddu » fut publié à Dakar aux Editions A. Diop.
Madame Mbaye d’Erneville fut aussi, dès les années 50, l’une des premières femmes africaines formées aux métiers du Journalisme. Cette grande dame de culture, initiatrice du féminisme africain, a piloté de nombreuses manifestations culturelles et écrit plusieurs ouvrages à destination des enfants, tout en occupant un poste de direction à la radiodiffusion du Sénégal.
Nous nous inscrivons, bien évidemment, dans l’année Senghor et de la francophonie. Celle-ci représentera pour nous l’opportunité de rendre un hommage appuyé aux compagnons des routes poétiques de Senghor et tout particulièrement, aux poètes Birago Diop et Pierre Seghers nés, tout comme lui, en 1906 ! Nous exprimons ici notre gratitude à l’endroit de Monsieur Seghers, l’éditeur des poètes par excellence, qui après avoir été l’éditeur des poètes français résistants, s’ouvrit aux poètes francophones de la négritude (Senghor, Rabémananjara, Damas, Dadié, Sinda et Keïta Fodéba).

Dans le souci de nous agréger à la 8e édition du « Printemps national des poètes », la 3e édition du « Printemps des poètes des Afriques et d’Ailleurs » est placée sous le thème « Chant des villes : le Paris noir ». Et maintenant chante les poètes des Afriques et d’Ailleurs….
Le Président, Thierry Sinda


Programme

Dimanche 5 mars
15h-22h
« Marché poétique des Afriques et d’ Ailleurs » en collaboration avec l’émission malgache « Echos du Capricorne » : Hommage à Jacques Rabémananjara, artisanat, atelier poésie enfant, parloir poétique, repas malgache etc.
Lieu : Mairie de Cachan
RER : Arcueil – Cachan
Détail : echosducapricorne.org


lundi 6 mars
17h – 19h
Intervention à l’université de la Sorbonne-Nouvelle (Paris-III) dans le séminaire de DEA du professeur Jean Bessière.

– conférences : « Senghor et l’Inde »par Déva KOUMARANE (poète et programmateur cinéma Indien).
« Senghor et Blaise Diagne » par Thierry SINDA
Lectures illustratives Moa ABAÏD, Déva KOUMRANE et Thierry SINDA

Lieu : Université de Paris III (Site Sorbonne) 17, rue de la Sorbonne – 75005 Paris
M° Luxembourg / Saint-Michel

20h30 – 23h
– Soirée dédiée à Pierre Seghers

Hommage : à 13 poètes de la négritude : Léopold Sédar

Senghor (Sénégal), Aimé Césaire (Martinique), Léon- Gontran Damas (Guyane), Jacques Rabémananjara (Madagascar), Jacques Roumain (Haïti), Bernard Dadié(Côte d’ Ivoire), Martial Sinda (Congo), Paulin Joachim (Bénin), Elongue Epanya Yondo (Cameroun), Birago Diop (Sénégal), Flavien Ranaivo (Madagascar), Jean-F Brière (Haïti), Guy Tirolien (Guadeloupe) et David Diop (Sénégal).

– lecture par : Francine Ranaivo, Henri Kala Lobe, Lima Fabien, Moa Abaïd et Thierry Sinda.

– débat :  » La poésie de la négritude » avec Thierry Sinda

Lieu Théâtre Lucernaire
53, rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris
Tél. : 01 45 44 57 34
M° Notre Dame des Champs

mardi 7 mars
19h30 – 23h
Soirée « Slam poésie » en collaboration avec Slam productions.

Lieu : Chez Régine
Escale France-Cameroun
14, rue Mercœur
75011 Paris
Tél. : 01 43 79 20 28
M° Charonne / Voltaire

mercredi 8 mars
15h30 -18h
HOMMAGE à Annette Mbaye d’Erneville, Première poétesse de l’Afrique noire francophone, en 1964.
Lieu : Université de Paris III (site Sorbonne) salle BOURJAC (près de la présidence de Paris III)
19h30 – 23h

lectures – dédicaces avec : Annette Mbaye d’Erneville (Sénégal), Lascony (Congo), Ruth Ozoua (Martinique), Giovanni – Michel Del Franco (France), Jean Baptiste Adjibi (Bénin), Habib Osmani (Beur) et Lima FABIEN (Guyano – Martiniquaise). Musicien : Malumbi N’Tombo (Congo)

Conférence : « Senghor et normandité » par Evelyne Pelerin Ngo Maa (Poétesse, conteuse et metteur en scène).

Lieu : Librairie l’Arbre à lettres
33, boulevard du Temple
75003 Paris – Tél. : 01 48 04 76 52 – M° République

jeudi 9 mars
19h30 – 23h

lectures – dédicaces avec : Henri Kala Lobe (Cameroun), Houria (Malgacho-Comorienne) Rolaine Jean-Louis (Haïti), Seydou Beye (Sénégal) Ferdy Ajax (Haïti) et Thierry Sinda (Congo). Musicien : Ben Nodji (Comores)

– Conférences : « Senghor et l’Inde » Par Déva Koumarane.
Lieu : Libraire l’Arbre à lettres (Paris 3e)

Vendredi 10 mars
19h30 – 23h

lectures – dédicaces avec : Henri pémot (Congo), Téodia Téodoro (Portugal), Daniel Illemay (Martinique), Marie-France Danaho (Guyane), Elimane Kane (Sénégal) et ANTSIVA (Madagascar), Musicien: Ben Nodji (Comores)

– conférences : « Senghor et Blaise Diagne » Par Thierry Sinda
Lieu : Libraire l’Arbre à lettres (Paris 3e)

samedi 11 mars
15h-18h
– Projection du film « David Mandessi DIOP, poète de l’amour » de David Ika Diop

conference : « Panorama de la littérature malgache contemporaine » par Fredy Jaofera (Vice-président de l’Union des Poètes et Ecrivains Malgaches) et l’enseignante Dominique Ranaivoson -Hecht (Université de Metz).
-Parloir poétique libre

Lieu : Université de Paris III (site Censier Daubenton) salle 49 (cinémathèque) 13, rue de Santeuil – 75005 Paris – M° Censier Daubenton

dimanche 12 mars
A partir de 15h précises

Lectures de poèmes (inédits, publiés en revue ou sur carte postale) : Marie-Thérèse Mloi (Cameroun), Marie-Louise Mloi (Cameroun), Josselin (Guadeloupe), Amine Chawki (Algérie), Jaimé Galdos (Pérou), Lady Ngo Mang (Cameroun), Omoleï Pons – Dolo (franco-malienne), Francine Ranaivo (Madagascar), Aude-Marguerite Schmitt (France), Romuald Chery (Antilles), Iverlene Diallo (Barbade), Déva Koumarane (Inde), Liliane Kipré (Côté d’Ivoire), Rénaldo Guerrero (France), Diacko Tange (Sénégal), Mboka Kiese (Congo), Marie-Claie Tayoro (Côte d’ Ivoire), Patrice Bébé (Antilles), Adjati Toussaint (Bénin), Ariane Aron (Guyano- Brézilienne) et Joyce Oto (Cameroun).


DÎNER DE CLÔTURE : Plat de résistance à Partir de 7 €.
Lieu : Chez Régine
Escale France – Cameroun