Événements

Mayra Andrade
Sa voix scintille entre ombre et lumière. Elle chante son attachement au Cap-Vert tout en se laissant librement inspirer par le jazz et le Brésil.

Français

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». La
célèbre réplique de Don Rodrigue (Le Cid – Corneille) appliquée à la musique
capverdienne, cela donne Mayra Andrade. A 26 ans, ce petit bout de femme
à la moue enfantine est une grande dame de la chanson lusophone. Dans le
sillage des « soeurs aînées » et des ancien(ne)s qui ont fait connaître le Cap-
Vert en le chantant sur les scènes du monde, elle se démarque aisément,
donnant son propre éclairage à la langue et aux rythmes de cet archipel battu
par les vents, situé à 500 kms des côtes du Sénégal.



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications