Événements

Ciné Sud de Cozes 2012
13e édition du Festival de Courts Métrages de réalisation africaine (Festival de Cozes)

Français

Un festival de court métrage africain unique en son genre.

CinéSud est le seul festival consacré exclusivement au court métrage de réalisation africaine organisé en France, en l’occurrence en Charente Maritime. Depuis 13 ans, la ligne directrice en reste la même : valoriser le court métrage comme forme cinématographique à part entière et faire découvrir au public des cinématographies d’Afrique par le biais de projections, de rencontres avec les réalisateurs et de séances en milieu scolaire.

CinéSud a vu le jour au sein de l’association Festival Plein Sud, organisatrice depuis plus de 20 ans du Festival des Arts et Cultures d’Afrique à Cozes (17). L’objectif de l’association est de faire connaître les cultures d’Afrique et de favoriser une éducation d’ouverture à l’autre, terreau indispensable pour former les citoyens du monde d’aujourd’hui et de demain. C’est ce à quoi CinéSud entend contribuer, en faisant découvrir des films et des réalisateurs, venus des quatre coins du continent africain.
Par le choix du format court, il s’agit aussi de présenter au public ce qui constitue parfois des premières œuvres et d’encourager ainsi les jeunes talents africains.
Rassembler le public autour du cinéma africain

Fort de son expérience, CinéSud est progressivement devenu un évènement à part entière, organisé en mars, en amont du Festival Plein Sud qui a lieu chaque année en mai. La compétition en tant que telle, ouverte au public, a lieu sur un grand week-end au Relais de la Côte de Beauté à St Georges de Didonne (17). Des projections sont également assurées, pendant une semaine, dans un grand nombre d’établissements scolaires (du primaire au lycée), ainsi que dans des salles de cinéma partenaires du département, en soirée. Puis c’est lors du Festival Plein Sud que CinéSud boucle la boucle, avec des projections sur le site du Logis de Sorlut à Cozes.

Au fil des années, ce festival unique en son genre s’est étoffé, pour proposer des films issus d’un grand nombre de pays d’Afrique. La 12ème édition en mars 2011 a ainsi permis, avec la projection de 22 courts métrages en compétition, de représenter 13 pays africains, du Sénégal à l’Éthiopie et de l’Algérie à l’Afrique du Sud. Une très grande variété de films ont été présentés, allant du documentaire au film d’animation, et couvrant de nombreux genres jusqu’à la science-fiction.

La 13ème édition de CinéSud, encore plus riche, aura lieu du 19 au 25 mars 2012.


Une édition 2012 encore plus riche

Cette édition 2012 s’annonce déjà très riche, puisque qu’à la date de clôture des inscriptions (le 1er décembre), plus de 195 films issus de 32 pays africains (un record), ont été adressés à l’équipe de sélection. Cette dernière, composée de bénévoles et soutenue par des professionnels, a pu visionner 175 films à la mi-décembre. Reste à effectuer quelques séances de visionnage, et la sélection 2012 devrait être connue au mois de janvier.

Le jury de professionnels a quant à lui été constitué. Il sera composé cette année de :
– Pierre Yaméogo : réalisateur burkinabé, président du jury,
– Djamil Beloucif, réalisateur algérien, prix du jury et prix des lycéens du 12ème CinéSud pour Djoûû
– Alain Gili, créateur et Délégué général du Festival international du film d’Afrique et des îles (FIFAI),
– Habiba Djahnine, documentariste algérienne, fondatrice des Rencontres du film documentaire de Béjaïa,
– Nathalie Roncier, consultante en cinéma, auteur et réalisatrice de documentaires,
– Pascal Perennes, réalisateur, responsable du Pôle Cinéma de la Région Poitou-Charentes.
Comme lors des précédentes éditions, outre le prix du jury, seront également remis le prix des lycéens, le prix du public et le prix de la CMCAS de La Rochelle.

L’édition 2012 constituera une nouvelle étape dans le développement du Festival. Elle sera notamment l’occasion d’intensifier les liens avec les structures de formation régionales (comme le Lycée de l’image et du son d’Angoulême), de renforcer les passerelles avec d’autres festivals, de continuer à diversifier l’origine géographique des films (notamment hors Afrique francophone en poursuivant le projet de sous-titrage), et de faire participer plus de professionnels africains, invités à présenter leurs œuvres.

C’est ce à quoi travaillent les bénévoles de CinéSud et du Festival Plein Sud, qui ont à cœur de proposer un festival de qualité à un public toujours plus nombreux.


PROGRAMME COMPLET DU 13ème CINÉSUD


La semaine de projections (19 au 22 mars) dans les salles de cinéma du département
Durant toute la semaine qui précède la compétition, CinéSud propose une rétrospective des films de S. Pierre Yaméogo (Burkina Faso), président du Jury, en sa présence.
Les films sont précédés par la projection de courts métrages primés en 2011.

Lundi 19 mars à 20h30 au Gallia cinéma à Saintes
BAYIRI « La patrie », 2011, 1h30, fiction, de S. Pierre Yaméogo
(Projection en avant-première en France)

Mardi 20 mars à 20h30 au cinéma Cinéma Eldorado à Saint-Pierre-d’Oléron
SILMANDE, 1998, 1h25, fiction, de S. Pierre Yaméogo.

Mercredi 21 mars à 18h au CAREL à Royan
DUNIA, 1987, 52 min, fiction, de S. Pierre Yaméogo.

Mercredi 21 mars à 20h30 à La Passerelle à Meschers-sur-Gironde
MOI ET MON BLANC, 2000, 1h30, fiction, de S. Pierre Yaméogo.

Jeudi 22 mars à 20h30 au Florida à Saint-Savinien
WENDEMI, l’enfant du Bon Dieu, 1992, 1h34, fiction, de S. Pierre Yaméogo

Le week-end de compétition du 23 au 25 mars
CinéSud prend ses quartiers durant tout le week-end au Relais de la Côte de Beauté à Saint-Georges-de-Didonne.
Les séances de projection sont animées par Dragoss OUEDRAOGO, réalisateur burkinabé, enseignant en anthropologie visuelle à l’université de Bordeaux et critique de cinéma, avec la participation des réalisateurs présents.

Vendredi 23 mars 2012

– 17h00 : Cérémonie d’ouverture et vernissage de l’exposition photographique

Durant la semaine de CinéSud, le Relais de la Côte de Beauté accueille, au rez-de-chaussée, l’exposition « ECRAN NOIR ». Pi’oui et Dopoy proposent un travail graphique et photographique sur le film Delwende de S. Pierre Yaméogo.

Les images réalisées lors du tournage se mêlent à un texte, à un morceau de scénario ou à une phrase, dans un travail graphique voulant souligner la symbiose nécessaire entre ces photographies et le cœur du film.

– 18h30 : 1ère séance de courts métrages en compétition

Baraz (La Clôture) de Gaston Valayden, Île Maurice, fiction, 2010, 7mn
La métaphore du manioc de Lionel Méta, Cameroun, fiction, 2010, 15mn
Vers le Nord de Youssef Chebbi, Tunisie, fiction, 2010, 16mn
Mokhtar d’Halima Ouardiri, Maroc, fiction, 2010, 16mn
Yvette de Marie Bassolé et Ferdinand Bassono, Burkina-Faso, documentaire, 2011, 21mn
Atrophy de Palesa Shongwe, Afrique du Sud, documentaire, 2010, 8mn

– 20h30 : Dîner d’ouverture
Repas africain avec les invités du festival


Samedi 24 mars 2012

– 10h à 12h30 : Conférence « Les cinémas d’Afrique : histoire, diversité et écritures »
par Jean-Claude Rullier, responsable du pôle éducation à l’image de la Région Poitou-Charentes.
La conférence aborde la chronologie des 5 décennies des cinémas d’Afrique. Elle s’appuie sur la diffusion et l’analyse de fragments de films clés des cinémas d’Afrique.

– 13h : Repas africain

– 14h30 : Projection de la 2ème séance de courts métrages en compétition
Garagouz d’Abdenour Zahzah, Algérie, road movie, 2010, 22mn
Five Pounds de Mohamed Adeeb, Egypte, fiction, 2011, 11mn
Maman Marthe de Mama Mbouobouo, Cameroun, documentaire, 2010, 26mn
Mouja de Mohamed Ben Attia, Tunisie, fiction, 2011, 12mn
Rocket Man d’Anton Du Preez, Afrique du Sud, fiction, 2010, 12mn
Zebu, the photofish de Zipporah Nyaruri, Kenya, fiction, 2011, 12mn

– 17h30 : Projection de la 3ème séance de courts métrages en compétition
La prière de Hyacinthe Ndongo, Cameroun, fiction, 2010, 3mn
Condamnations de Walid Mattar, Tunisie, fiction, 2010, 15mn
Dirty Laundry de Stephen Abbott, Afrique du Sud, fiction, 2010, 16mn
La naissance des couleurs de Katty Laguette, Île Maurice, animation, 2010, 2mn
Nola d’Askia Traoré, Tchad, fiction, 2010, 25mn
On ne mourra pas d’Amal Kateb, France, fiction, 2010, 20mn

– 19h30 Repas africain

– 21h : Projection de la 4ème séance de courts métrages en compétition
Square Port Saïd de Faouzi Boudjemai, Algérie, fiction, 2011, 5mn
Glissé Tombé de Joelle Ducray, Île Maurice, fiction, 2010, 8mn
Tabou de Miriem Riveill, Algérie, fiction, 2010, 15mn
Khouya de Yanis Koussim, Algérie, fiction, 2010, 16mn
The tailored suit de Kitso Lelliott, Afrique du Sud, fiction, 2011, 17mn
Demain, Alger ? d’Amin Sidi-Boumediene, Algérie, fiction, 2011, 20mn
Mwansa the great de Rungano Nyoni, Zambie, fiction, 2011, 23mn
Dimanche 25 mars 2012

– 14h30 : Rencontre avec les réalisateurs

– 16h30 : Projection long métrage (5ème séance)
DELWENDE, 2005, 1h30, fiction, de S. Pierre Yaméogo.

– 18h30 : Cérémonie de clôture
Remise des prix suivie de la projection des films primés (entrée libre).

Dimanche 25 mars 2012

– 14h30 : Rencontre avec les réalisateurs

– 16h30 : Projection long métrage (5ème séance)
DELWENDE, 2005, 1h30, fiction, de S. Pierre Yaméogo.

– 18h30 : Cérémonie de clôture
Remise des prix suivie de la projection des films primés (entrée libre).



Palmarès du 13ème festival CinéSud du court métrage africain
(19 au 25 mars 2012)


Prix du Jury (doté par la ville de Saint-Georges-de-Didonne) :
Mokhtar
d’Halima Ouardiri, Maroc, fiction, 2010, 16 min.

Mentions du Jury :
Atrophy
de Palesa Shongwe, Afrique du Sud, documentaire, 2010, 8 min.
Zebu and the photo fish de Zippy Nyaruri, Kenya, fiction, 2011, 12 min.
Mata Gabin, actrice dans La métaphore du manioc de Lionel Méta, Cameroun, fiction, 2010, 15 min, et dans Nola d’Askia Traoré, Tchad-France, fiction, 2010, 25 min.
_________________________________

Prix du public (doté par l’association Festival Plein Sud) :
On ne mourra pas d’Amal Kateb, Algérie, fiction, 2010, 20 min.

_________________________________

Prix du Jury lycéen (doté par le centre Leclerc de Royan) :
Khouya de Yanis Koussim, Algérie, fiction, 2010, 16 min.

Mentions du Jury lycéen :
Yvette
de Marie Bassolé et Ferdinand Bassono, Burkina-Faso, documentaire, 2011, 21 min.
Dirty Laundry de Stephen Abbott, Afrique du Sud, fiction, 2010, 16 min.

_________________________________

Prix du meilleur documentaire (doté par la CMCAS de La Rochelle) :
Maman Marthe de Mama Mbouobouo, Cameroun, documentaire, 2010, 26 min.