Événements

Vernissage de l’artiste HMI à l’occasion de la journée de la femme.
Le jeudi 8 mars, à l’occasion de la journée de la femme, l’artiste HMI exposera ses créations crées pour l’occasion.

Français

« HMI », pour « Hand Made Industry » sera à l’Espace Magh à partir du 8 Mars 2012, pour nous présenter une nouvelle étape de son travail.

Le vernissage aura lieu le jeudi 8 mars dès 18h, à l’occasion de la journée de la femme. Il sera précédé d’une rencontre-débat sur « La situation de la femme : états des lieux en 2012 » en collaboration avec Ni putes ni soumises et le Centre d’Action Laïque. À 20h00, la projection de La journée de la jupe avec Isabelle Adjani. Pour en savoir plus, consultez le programme du 8 mars sur www.espacemagh.be

Après les fresques, les portraits de grands personnages (exposés notamment au KVS) et les dessins de presse, l’artiste s’attaque aujourd’hui au thème de la femme. Une occasion de rendre un hommage à la fois tendre et torturé à sa sœur, décédée dans des circonstances tragiques. Entre croquis et installations, son art est un cri de révolte, un regard sur la condition de la femme et les choses infinies qu’elle peut représenter.

Adepte de la culture Hip-Hop, il la décline sous toutes ses disciplines : du costume Hip-hop pour le Manneken Pis, aux clips vidéo en passant, bien sûr, par l’art du graffiti. HMI est un artiste qui cherche constamment à repousser les limites de son art. Incontournable dans le milieu du Hip-Hop belge, Fouad Hachmi de son vrai nom, se distingue par sa précision et sa technique héritées de sa formation artistique et de ses créations urbaines.

En 1999, c’est en tant que graffeur qu’il intègre le crew CNN puis le collectif Hip-Hop Souterrain. Il fait voyage de Casablanca à Marseille, en passant pas Dakar. Son talent est rapidement reconnu par le milieu : Akhenaton l’invite notamment à styliser son studio. Il est aujourd’hui un membre actif du syndicat Prohibé et investi au sein de la culture Hip-hop belge, il a notamment exposé ses œuvres à l’occasion des 10 ans du label Souterrain, en 2005.

En 2011 il expose au KVS trente-neuf portraits de personnalités qui l’ont influencé. Une consécration personnelle et une reconnaissance de son travail artistique. Son sens de la caricature est remarqué par le journal « La Capitale » qui l’invite à créer des dessins pour une rétrospective de l’année 2011. Autodidacte, HMI explore sans cesse de nouveaux thèmes et de nouvelles techniques. « Mon art reflète aujourd’hui ce que je suis en tant qu’homme ; en tant que fils, en tant que père, avec toujours cette notion du beau. […] En ce qui concerne les concepts, je laisse les gens se faire leur idée et retirer de mes toiles ce qu’ils y trouvent… »