Événements

Viva l’Algérie à Paris !
7eme Festival des cultures d’Islam du 12 au 22 septembre

Français

L’Algérie pourquoi ?

Le 7e festival des cultures d’Islam nous offre l’occasion de célébrer, à l’unisson d’autres institutions, le 50e anniversaire de l’indépendance de 1962. Mais il est aussi un moment privilégié
pour faire entendre la singularité de la voix de l’ICI, ancré dans un quartier où vivent de nombreux Algériens de toutes générations. Notre relation à l’Algérie, pays à la culture si riche et intense, est ainsi une composante constante de l’identité de notre institution et de sa programmation.

Cette année pas comme les autres appelait cependant une attention toute particulière : nous avions donc à coeur de présenter, à travers ce festival du 12 au 22 septembre et son prolongement
jusqu’en janvier 2013, un panorama – forcément subjectif et lacunaire – éclairant de manière originale la relation passionnelle qu’aujourd’hui encore entretiennent nos deux pays, à travers, aussi bien qu’au-delà, des mémoires qui n’ont pas fini de se confronter.

Nous prenons ainsi délibérément le parti de ne pas enfermer la vision de l’Algérie dans un passé qui ne passerait toujours pas, mais plutôt d’inscrire cette histoire dans un questionnement
sur le présent et l’avenir d’un pays en plein changement. Sans angélisme, ni ignorance de la relation toujours complexe et parfois tendue avec la France, nous avons souhaité offrir ICI un espace pour que se déploient la vitalité et la créativité d’artistes qui montrent le visage d’une Algérie inventive, dynamique et stimulante.

Cinquante ans après, quel héritage, quels idéaux et quelles aspirations ? à quoi rêvent aujourd’hui les jeunes Algériens ? Quel avenir s’offre à eux et comment contribuent-ils à le construire ?

C’est à travers le regard de cinéastes, musiciens, metteurs en scène, chorégraphes, dessinateurs, humoristes mais aussi écrivains et intellectuels que nous espérons apporter des éléments de
réflexion pour nourrir ces questionnements. Cet anniversaire fournit aussi l’occasion de moments festifs, puisqu’il se doit avant tout d’être une fête qui nous ressemble et nous rassemble.
Plus qu’un discours univoque qui serait forcément dogmatique, nous avons donc préféré proposer des Fragments d’un discours amoureux envers un pays qui se dit, s’exprime et se vit de
manières multiples.

Nous voulions aussi donner à voir que, aujourd’hui, les artistes algériens sont des artistes avant tout et sont en train d’acquérir une place de premier plan sur la scène internationale, que
l’on pense à Nacera Belaza ou à Rachid Djaïdani dont les dernières créations ont été des événements forts respectivement en Avignon et à Cannes. Nous sommes fiers d’accueillir ces artistes et tant d’autres si talentueux, tous attachés, chacun à leur manière, au 18e arrondissement de Paris.

Pour cette édition, nous proposons cette fois encore des créations spécialement conçues pour le festival. Nous nous réjouissons tout particulièrement de présenter la dernière rencontre
musicale de Mehdi Haddab, en lien avec ses complices Skander et Rodolphe Burger. Nous sommes enfin très heureux d’avoir pu associer à cette programmation l’Institut français au côté d’un partenaire algérien aussi stimulant que le Festival de la Bande dessinée d’Alger, qui grandit d’édition en édition pour devenir aujourd’hui un événement de tout premier plan, montrant l’importance et la portée de cette forme d’expression dans un pays qui cherche à surmonter ses doutes.

Pour accompagner 50 ans de réflexion, première exposition personnelle de Halida Boughriet, questionnant la vie des Algériennes et des Algériens aujourd’hui, une Vidéobox placée au coeur de l’ICI permet tout au long du festival de découvrir l’émergence de plasticiens et créateurs formés à l’Ecole des Beaux arts d’Alger.

L’Algérie, pourquoi ? l’Algérie encore et encore… A toutes et tous, nous vous souhaitons un bon festival et une belle rentrée algéro-parisienne !

Jamel Oubechou et Véronique Rieffel



L’agenda du Festival




12 septembre :
Vernissage et ouverture d’ICI.dz
Rencontre Musicale de Mehdi Haddab, avec Skander et Pascal Teillet
13 septembre :
Rencontre Musicale de Mehdi Haddab avec Skander et Rodolphe Burger
14 septembre :
Avant-première de Rengaine de Rachid Djaïdani
15 septembre :
Brunch Littéraire
Visite Guidée
Soirée Barbès Memories
16 septembre :
Salon de la BD d’Alger
Ateliers jeune public
Soirée « Humour à l’algérienne »
19 septembre :
Le Cri – spectacle chorégraphique de Nacera Belaza
20 septembre:
New Jil – Cinéma algérien nouvelle génération
21 septembre:
Le poète comme boxeur, pièce de théâtre de Kheireddine Lardjam
22 septembre:
Brunch Littéraire
Visite Guidée
Soirée Rap-Alger-Paris