Événements

Festival du Film Court Francophone à Atakpamé 2012
3ème édition

Français

Programme d’Ouverture

La séance d’Ouverture vous propose de redécouvrir une rétrospective des deux précédentes éditions avec les films qui ont le plus marqués ces évènements :

La soirée d’ouverture est programmée le Mercredi 19 Septembre de 16h00 à 18h00 en deux parties :


16h00 – 17h00 – Hors Compétition Rétro 2010

Rêves d’Afrique (22′) – Togo de Rémi Jennequin

Rêves d’Afrique nous parle dans un rêve le métier que désirent faire chacun plus tard.

Espoir veut être gérant de cyber, Clémence, secrétaire. Koffi, lui, veut être électricien, Sandra, institutrice et Raïssa, docteur. Sous l’arbre à palabre, chacun s’endort pour vivre son rêve. Le spectateur est promené à travers les rêves de ces adolescents, appréhendant dans la sincérité et l’humour, leur vision de leur futur métier. Enfin, dans une orientation plus pédagogique, le film confronte le rêve et la réalité en présentant une série d’interviews menées par les enfants eux-mêmes sur des adultes du village qui exercent leur futur métier.

Le Reliquat (7′) – Togo de Joel M’Maka Tchedre

Baba boutiquier, vend une boite de défrisant à Fatou, jeune fille. Elle paye la boite de 1.000 F CFA. Avec un billet de 10.000 F CFA. Baba lui remet un reliquat de 4.000 F CFA au lieu de 9.000 F CFA. Elle tente de lui faire comprendre son erreur mais en vain. Il soutient le contraire. Furieuse, elle sort de la boutique, puis revient avec un soldat devant qui, Baba joue au sourd dans l’intension de faire l’innocent. Le soldat tombe dans son jeu et lui reproche d’accuser à tord un handicapé. Alors le portable de Baba sonne dans sa poche. Il sursaute de peur. Le policier étonné, se rend compte qu’il n’est pas sourd.

Au-delà du Miroir (13′) – Cote d’Ivoire de Henri Porquet

Un écrivain africain, fumeur et alcoolique décide de se retirer du monde et des gens qu’il considère comme hypocrites et méchants, afin d’écrire une histoire relatant toute la psychanalyse de ce dont il a été victime. Il se demande s’il est responsable de tout ce qu’il a vécu, ou bien, si ce sont les autres en face. Et c’est à travers son reflet dans le miroir de sa salle de bain que, son histoire s’avèrera être un vrai psychodrame qui, se soldera par la mort physique de son moi intérieur qu’il détruit sans s’en rendre compte.

Humanitaire (16′) – Burkina Faso de Adama Roamba

Une route. Une camionnette. Un camp de réfugiés.
Chaque jour, Barou, un humanitaire, part sur la route pour rapatrier les réfugiés qu’ils trouvent sur sa route dans un camp d’accueil. Un jour, pourtant, il doit faire face à une mission plus difficile…

17h00 – 18h00 – Hors Compétition Rétro 2011

La métaphore du manioc (15′) – Cameroun de Lionel Meta

Coco, chauffeur de taxi à Yaoundé, conduit à l’aéroport une jeune et jolie femme qui dit vouloir aller rejoindre son mari à Denver (USA). Coco va être confronté à une situation inattendue qui trouvera sa solution grâce à la métaphore du manioc.

Matys (10′) – Cote d’Ivoire de Victoire Aby Say

Matys est un enfant de six ans dont les parents sont bourgeois, malgré le confort dans lequel il vivait, il n’arrivait pas à s’épanouir, Un jour après une sortie avec ces parents, Matys décide de se créer un univers qui coûta la vie à son père en s’amusant avec des pommes de terre…

La bobine 16 (19′) – Congo de Anne Claude Lumet
Papa Laurent est propriétaire de l’ancien et prestigieux Ciné-Palace, aujourd’hui à l’abandon. Ce vieil homme bourru et passionné vit dans ses souvenirs cinématographiques.
Trésor, un homme d’affaires aux dents longues et peu scrupuleux veut racheter le cinéma de Papa Laurent pour en faire un luxueux bar de nuit.
Arthur connaît bien sa ville et vend ses services à Trésor.
Clarisse une jeune femme revenue dans sa ville natale après plusieurs années passées à Kinshasa n’a qu’un souhait : faire renaître le cinéma dans sa ville. Elle va chercher conseils auprès de son grand-père autrefois projectionniste.

Un mélange entre réalité et fiction puisque le Ciné-Palace existe réellement et est à l’abandon depuis plus de quinze ans. Une partie du cinéma a été rachetée récemment par une des très nombreuses église du réveil comme c’est hélas la destinée de beaucoup de cinémas en RDC.
Un défi, une course à la quête d’un cinéma.

Anna et Basile et le masque sacré (20′) – Bénin de Joseph Akligo

Anna et Bazil, en vacances à Ketou, ville du Bénin, apprennent la disparition du masque sacré qui fait tomber la pluie. De Ketou, ils iront jusqu’à Abomey, puis à Natitingou dans le Nord, pour retrouver le masque, volé puis vendu à un touriste.


Programme Jeune Public

Le jeune public raffole de notre festival et nous le lui rendons bien en lui proposant tout un programme pour eux
adapté aux différents âges, mais aussi en laissant un large espace au dessin animé.

La journée de Vendredi 21 septembre va prioriser ces programmes où chacun s’adresse à un genre de public.

Programme Enfants

Bouton d’or (22′) – France de Boris Vial
(Prix du Jury Enfants au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)

Marie, 12 ans, se soucie peu de ses kilos en trop. Son père, lui, rêve d’une petite sylphide et lui reproche sans cesse ses excès. Un vrai cauchemar, surtout quand on carbure comme elle aux chips et aux sodas ! Harcelée, elle croit qu’il ne l’aime pas. Aussi, après une ultime dispute, décide-t-elle de partir loin de ce père tyrannique pour retrouver Martin, l’amour de jeunesse de sa mère. Nanti d’un ventre proéminent pleinement assumé, martin réunit à ses yeux toutes les qualités du géniteur idéal. Marie se plait à imaginer qu’il est peut être son véritable père. Au cours de cette échappée, elle va faire une découverte inattendue… Un secret qui l’aidera sans doute à grandir.

Que personne ne sache (10′) – Belgique de Lydia Castellano

C’est le jour des travaux pratiques chez les CM1, mais un imprévu vient perturber la classe: une nouvelle élève est arrivée ! Tout le monde est curieux de savoir d’où elle vient et qui est-elle, et surtout Sébastien, secrètement amoureux d’elle… Mais cela ne va pas être facile pour lui d’approcher Lune, car il est malentendant et il ne veut surtout pas qu’elle le sache !

Le sucre (17′) – France de Raphael Médard

Ludo, 8 ans, est un enfant heureux et comblé. Pourtant, sa famille connaît des difficultés financières. Par manque d’argent, les parents construisent la maison familiale de leurs mains. Pour y parvenir, tout est économisé : l’électricité, l’eau, le pain, le moindre morceau de sucre. Jusqu’alors Ludo n’était pas vraiment conscient de cette « misère ». C’est en étant sollicité par son instituteur, qui lui demande de rapporter 500 grammes de sucre pour une expérience en classe, qu’il va prendre conscience des choses.

Junior (21′) – France de Julia Ducourniau
(Prix du Jury Collège au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)

Justine, dite Junior, 13 ans, des boutons et un sens de l’humour bien à elle, est un garçon manqué un brin misogyne. Alors qu’on lui a diagnostiqué une gastro-entérite, le corps de Junior devient le théâtre d’une étrange métamorphose… La réalisatrice joue habilement des codes du film de genre pour mieux illustrer l’épreuve du passage à l’âge ingrat. Un premier film aussi surprenant qu’attachant.

Programme Films d’Animation

Il était une fois l’huile (15′) – France de Vincent Paronnaud

Dans un garage, deux enfants fouillent les étagères et renversent par mégarde un bidon d’huile. Une goutte tombe à terre et devient Goutix, la mascotte officielle des huiles Méroll, friture et moteur. Un voyage merveilleux dans l’usine commence…

Mytho-logique (6′) – France de Jessica Ambron

Quand Satyre, trop cartésien, doit apprendre à mentir pour retrouver sa belle et … Sauver sa peau!

Citrouille et vieilles dentelles (8′) – Canada de Juliette Loubières

Un photographe vient chercher dans une maison de retaite une « bonne tête de papy » pour une affiche de pub. Il est vite pris au dépourvu par les vieux pensionnaires : ronces, citrouille géante, neige et autre manifestation incongrue envahissent la maison…

Mendelssohn est sur le toit (14′) – Tchéquie de Jean Jacques Prunes

Prague 1942 : Heydrich, grand mélomane et « protecteur » de la Bohême Moravie s’avise soudain que sur le toit de l’Académie de Musique trône la statue du compositeur juif Mendelssohn, parmi celles d’autres musiciens. Il ordonne à ses sbires de la déboulonner. Mais laquelle est-ce ?

Où en sommes-nous? (7′) – Madagascar de Vaïka Ravaloson

Au risque de se faire renvoyer, notre héros a le temps d’un week-end pour finir son rapport. Mais quand la tentation l’emporte sur la raison, on fait souvent les mauvais choix. La vie nous réserve des surprises et pas toujours les meilleures. Alors arrivera-t-il à finir son travail

Kin (11′) – Congo de L’Atelier collectif Kinshasa

Kin est une photographie sociale de Kinshasa, qui fait se rencontrer une série de personnages sur le thème de la débrouille et du recyclage.
Le film est réalisé dans une esthétique de jouets africains. Il est raconté par un conteur de là-bas.

Programme Jeunesse

Mon amoureux (22′) – France de Daniel Metge

Romain, c’est mon amoureux.
On s’embrasse avec la langue. On va se marier, on va vivre ensemble et on va avoir des enfants.

On va même avoir des rapports sexuels.

Mais bon, aux Eglantines c’est interdit. Entre résidents, on peut pas. Alors samedi, ma petite soeur elle va venir nous chercher avec sa voiture, et elle va nous emmener en week-end à la campagne. En amoureux.

Le grand jeu (20′) – France de Sibille Sylvestre

Chez les Hildebrandt, on et différent. On lit Libé, on va voir des expos, et on est conscients des malheurs du monde. Mais on aime son petit confort. Surtout le confort moral. Celui qui nous susurre à l’oreille qu’on est des gens biens. Et surtout si différents ! Aujourd’hui, le papa et la maman fêtent leur anniversaire de mariage. Tout le monde est heureux de se retrouver, et pour cause : on pense tous pareil. Mais un invité-surprise vient ébranler cette famille modèle.





Haram (11′) – France de Benoit Martin

Leila est marocaine, Mathieu est français. Ils vivent ensemble depuis deux ans. Leila étant depuis peu en situation irrégulière, ils ont pris la décision de se marier. Le mariage approche et il ne leur manque plus qu’un document : le certificat de célibat de Leila qui ne leur sera délivré que si la jeune femme épouse un musulman. Pas le choix, Mathieu doit se convertir à l’islam.

Dernier voyage improvisé (14′) – France de Julien Guiol

Une relation de couple est toujours complexe, surtout dans la durée. Dernier voyage improvisé est une comédie noire et poétique qui nous embarque dans les derniers instants d’une relation de couple qui dure depuis plus de cinquante ans. Comment trouver les mots pour dire à sa femme qui est sur son lit de mort, à quel point elle a pu compter pour soi ? Comment s’exprimer de manière simple quand on ne sait faire que compliqué ?


Films en Compétition‎ > ‎
Grand Prix Création Africaine


Le Grand Prix de la Création Africaine permet de promouvoir le cinéma africain actuel au travers de ses dernières créations dont les réalisateurs souhaitent pouvoir se retrouver en compétition sur notre festival.
Programme de Compétition Grand Prix de la Création Africaine
Le Grand Prix de la Création Africaine est programmé le Samedi 22 Septembre 2012

Programme A

Message filial (13′) Bénin -de Maxime Tchincoun

Maryse, une fille orpheline de mère, d’environs 10 ans, vit avec son père Claude et sa belle-mère Line, tous deux de la trentaine. Entre Maryse et Line existe une relation de mère et enfant. Line reprocheà Claude son manque d’attention et d’amour à l’égard de sa personne. Cette situation entraîne des malentendus qui plongent Maryse dans la tristesse et l’angoisse. Un soir, Maryse assiste, inaperçue à une dispute qui voit Claude donner une raclée à Line. Line, dépitée, décide de se séparer de Claude. Maryse apercevant Line qui s’apprête à quitter le domicile conjugal, décide de jouer sa carte pour la convaincre de rester. Ainsi, après la caricature de sa situation familiale et de son voeu à travers des dessins d’enfants qu’elle laisse à la connaissance de Line, elle simule une fausse crise dans l’espoir de rapprocher ses parents. Mais Line, opiniätre, semble ne pas être touchée par le message de Maryse. Troublée de vivre cette désunion, Maryse se souvient de la musique sur laquelle Line aime tant esquisser des pas de danse avec Claude. Elle se met à jouer au piano et plonge ses parents dans la nostalgie… une mélodie sur laquelle Claude la rejoindra avec sa guitare pour faire son mea culpa à Line.

Les Haoukas (10′) – Togo de JoelTchedre

En 1954, la projection du film « les maitres fous » du réalisateur et ethnologue français Jean Rouch a provoqué une grande polémique chez les spectateurs Noirs et Blancs. Chacun s’est fait une interprétation négative de ce film selon la couleur de sa peau. Aujourd’hui ce film est projeté aux jeunes lycéens français qui livrent leurs impressions. Que pensent-ils de ce film que d’aucun interprètent comme un film d’insulte et d’autres comme un film sur des sauvages ?

Un togolais sur la lune (30′) – Togo de Rémi Jennequin

Espoir a 13 ans. Il vit à Hiheatro, une petite ville du centre du Togo. « Plus tard, je serai astronaute ! » dit-il. Et c’est une blague qui fait bien rire ses amis: Ah ah un togolais sur la lune ! C’est le titre insolite d’une fable qui fera de cette idée saugrenue le terreau fertile d’un croisement de regard à deux caméras, la leur et celle du réalisateur.



Nuit de Noce (11′) – Togo de Marcelin Bossou

Lors de la nuit de noces de leur mariage, Ahmed et Jamila, deux jeunes marocains, se découvrent des secrets intimes qu’ils s’étaient cachés entre eux mais aussi à leurs familles qui attendent le drap nuptial, preuve de l’honneur du couple.



Le gendre rêvé (10′) – Togo de Madjé Ayite
Trois filles fautent et leur père les surprend à rentrer tard. Elles doivent revenir le lendemain accompagnées des fauteurs… Le père imagine trouver le gendre rêvé.



Sous influence (11′) – Togo de Jean Etonam Ahonto
La confiance est une vertu très précieuse dans la vie d’un être, elle se donne gratuitement mais peut être fatale ou source de malheur à l’une des parties se donnant mutuellement confiance. Sika est une jeune fille qui voudrait bien se donner la mort après avoir surpris le jumeau de son petit ami en plein ébat sexuel avec une autre femme sans savoir au paravant que son petit ami Nestor a un jumeau…

Programme B

Ettayeb (23′) – Tunisie de AnouarLahouar

« Ounaïess » un simple masseur, travaille au bain-maure de son quartier. Faute de pouvoir compter sur le laveur funéraire, les frères d’un défunt font appel à lui pour laver le corps. Il accepte à contre-cœur mais effectue le travail à sa manière.



Efu (15′) – Togo de Heros Nooré

Efu, la torture est l’histoire d’un jeune professeur de mathématiques dénoncé par un informateur, enlevé par les services secrets… Il raconte



Khouya (16′) – Algérie de Yanis Koussin

Une mère, troissoeurs, un frère. Dans ce huis clos qui se déroule au sein d’un intérieur algérien ordinaire, le frère bat ses soeurs, la mère laisser faire. Quand l’une de ses filles refuse un mariage arrangé pour elle, c’est le drame. La violence atteint alors un point de non-retour…



Maquis (15′) – Congo de Gilles Lemounaud

Maquis, une comédie congolaise avec des brigands, une campagne électorale, des maquisards, un marabout…et une légende africaine…



Le gardien du désert (15′) – Maroc de Anne Claude Lumet
Un groupe de jeunes pour des raisons diverses décident de partir pour le désert. Le gardien du désert veille.



Programme C

Le Père Bonbon (9′) Bénin de Sorel Agbodemakou

Le père Bonbon, c’est l’histoire d’une jeune femme de 19 ans du nom de Maryse. Pendant une partie de son enfance précisément entre 14 et 19 ans, elle a subit des abus sexuels de la part d’un prêtre catholique qui dirige un foyer d’enfants abandonnés. A 19 ans, elle tombe enceinte mais le prêtre veut qu’elle accouche dans des conditions effroyables. Le pire est que le prêtre lui arrache son enfant (Anne) et lui fait croire qu’elle est morte peu après l’accouchement. Elle se lance quelques années plus tard à la recherche de son enfant. Elle retrouve le prêtre mais les retrouvailles se passent mal et le prêtre reçoit accidentellement une balle. Elle est arrêtée. Le dossier prend du temps à être jugé. Son avocat meurt miraculeusement dans un accident de voiture. Un autre avocat commis d’office du bureau du procureur veut passer un marché, l’affaire doit être classée mais Maryse veut plus que tout au monde retrouver sa fille.

Une ville en difficulté (12′) Bénin-de Wenceslas Biaou

La question d’insalubrité étant une chose pertinente, à Cotonou au Bénin, on rencontre un peu partout des sachets plastiques de couleurs diverses bourrés de déchets de toute sorte. Ainsi, ce documentaire est une exploration de la ville de Cotonou à la découverte des rues, des dépotoirs sauvages, des caniveaux remplis d’immondices puis des lieux publics envahis par des déchets d’origines diverses.

Au fil de ce film, ont été interrogés certains riverains vivant dans ces conditions d’insalubrité,sur ce qui explique selon eux cette malheureuse situation dans laquelle ils sont. Ensuite, on part à la rencontre de quelques responsables en quête d’informations à ce sujet. Il s’agit donc de faire ressortir les causes, les conséquences, les difficultés, puis les diverses dispositions prises pour remédier à la situation.



Alerte aux dictateurs (8′) – Togo de Espoir Tchani et Edem Agbeko

Deux jeunes togolais de Hihéatro s’expriment comme acteurs et réalisateurs sur des évènements marquants de cette deuxième décennie et ciblent la souffrance que provoquent les dictateurs.



Rencontre virtuelle (13′) – Bénin de Ayéman Esse



Règle de Vie (31′) – Togo de Charles Etsi

Pour la présentation de leurs devoirs de la catéchèse portant sur le porquoi il est si nécessaire de faire du bien dans la vie, les étudiants du père Thomas vont tous à la recherche de la plus merveilleuse histoire. A qui reviendra la meilleure note ?



Lomé Vivina (32′) – France /Togo de Marie Samantha Salvi
C’est un documentaire sur l’étonnant phénomène du sport collectif dominical à Lomé, au Togo.Tous les dimanches depuis vingt ans, toute la population de Lomé court et s’entraîne ensemble. Au départ, ils ont commencé à courir avec les militaires au début des années 1990. Cet acte a bientôt concerné toute la ville, devenant une habitude immanquable au-delà des divergences religieuses, ethniques et sociales. Progressivement, les groupes sportifs se sont organisés et le tissu social de la ville se restructure grâce à eux sur des bases d’entraide, de joie et de tolérance. Lomé Vivina convoque les portraits de dix Loméens retraçant le bienfait de cette course du dimanche pour chacun et pour le pays.

Les Têtes Bénies(25′) – Togo de Mawussé Kodjo Nugloze

Un film qui évoque les Rastas au Togo

Programme Francophone
Le Festival de Film Court Francophone d’Atakpamé étant né d’une initiative portée par des membres du Festival de Film Court Francophone de Vaulx en Velin en France (« un poing c’est court »), nous ne pouvions pas manquer de vous proposer un ensemble de films francophone complétant le regard que notre festival porte sur le cinéma africain actuel.

Ce regard est complété par un programme destiné à permettre à de jeunes réalisateurs de se faire connaitre ce qu’ils ont déjà fait dans le cadre de Festimaj ce printemps dernier (http://www.festimaj.fr/)

Ce sera à 18h00 que chaque soir de mercredi 19 à vendredi 21 nous vous proposerons trois programmes :

Mercredi 19 Programme Coup de Coeur

Ultima Donna (17′) – Suisse de Tristan Aymon
(Prix de la Presse au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)
(Prix du Jury au festival de Zurich et d’Alès)
(Reflet d’Or du meilleur court-métrage suisse)

Le docteur Bertoz, âgé de 80 ans est veuf depuis deux ans et vit seul dans sa villa bourgeoise. Sa fille Florence, 50 ans, est une femme active qui n’a plus le temps de s’occuper de son père. Elle engage une bonne, Daniela, une jeune portugaise de 22 ans.

La place du coeur (15′) – France de Frédéric Dubreuil
(Prix du Jury Universitaire au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)

Dans le bus, il y a une place réservée, « la place du cœur ». Sont prioritaires à cette emplacement : les invalides, les aveugles civils, les femmes enceintes, les plus de 75ans… Que se passe t-il lorsque tous se retrouvent en même temps dans le bus ?

Brûleurs (15′) – France de Farid Bentoumi
(Prix du Jury Lycée au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)
(Mention spéciale du Festival de Film Court de Montpellier 2011)

Amine, un jeune algérois, achète un caméscope dans une boutique d’Oran. Il filme des souvenirs de sa ville, de son appartement et, une dernière fois, des images de sa fiancée et de sa mère. Avec Malik, Lofti, Mohammed et Khalil, ils embarquent sur une barque de fortune pour traverser la Méditerranée. Caméra au poing, Amine filme les traces de leur voyage.

Cette obscure tentation (26′) – France de Renaud Ducoin
(Prix du meilleur scénario au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)
(Ours d’or du Festival d’Ebensee 2012)

Mathilde Mussard, une jeune femme paraplégique, sombre dans un masochisme morbide. Masochisme physique, mais aussi moral en s’imaginant « génétiquement raciste », car héritière de François Mussard, célèbre « chasseur de nègres » du 18ème siècle. Les visites quotidiennes de François Amable, un kiné d’origine réunionnaise, vont être l’occasion d’exprimer ce racisme particulier.

Blue Line (20′) – France de Alain Sauma
(Prix de l’Espace Francophone au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)

Une vache libanaise qui se désaltère dans une mare traversée par la « Ligne Bleue », s’avance un peu trop et s’enlise du côté israélien. Personne ne peut aller la chercher sans autorisation. Du haut de son poste d’observation, un jeune soldat du contingent indien de l’ONU va tout tenter pour sauver cette vache, sacrée à ses yeux.

Jeudi 20 Programme Jeunes Réalisateurs


Feeling nothing (8′) – France de ESIA 3D – Bellecour – Lyon (69) – Réal : A. Popolare, A. Latour, M. Kuppert, L. Dietrich

(1er Prix Jeune Réalisateur Festimaj 2012)

Comment s’en sortir quand on ne ressent aucune émotion ?

Quatre vingt dix neuf (9′) – Maroc de IHB Art Média Casablanca – Réal : Ayoub Stradivarius

(2e Prix Jeune Réalisateur Festimaj 2012)

Un jeune homme est déstabilisé par la mort soudaine de son amie. Cette souffrance le conduit à vivre dans un monde illusoire.

Baï Moto (15′) – RD Congo Studios Kabako – Kisangani – Réal : Moïse Lomande

Peut-on trouver le bonheur dans un grain de riz ?



Récit d’hyperinflation (11′) – Canada de Un.Concordia Montréal – Réal : K. Haroun

Le monde vieillit et attend sa fin; une généreuse grand-mère perd la raison aussi vite que son épargne, une crise qui n’en finit pas de finir.


Promesse (14′) – RD Congo – Lubumbashi – Halle de l’étoile – Atelier des jeunes cinéastes



PST (13′) – Congo de Espace Unyanga Lubumbashi

Une jeune fille et un jeune homme séropositifs rejetés par leur famille sont arrêtés.


Vendredi 21 Programme Cinéma de France


Comme deux poissons dans l’eau (18′) – France de Agnès Doolaeghe
Karine c’est ma coloc. Elle se prend pour une guerrière, une amazone ! Enfin, à 39 ans, rentrer tous les soirs, hilare avec un p’tit coup dans le nez… C’est pathétique… Ce matin, je ne sais pas comment s’est arrivé, elle prenait tranquillement son café quand soudain une jeune fille lui est apparue, comme ça !



Carton rouge (17′) – France de Jean Marie Lantez

Parce qu’il fait partie des exclus, Charlie est surnommé Carton Rouge. Ce soir-là, il en a assez d’entendre les jérémiades de son pote Georges. Il quitte les cartons où ils passent tous les deux la nuit et s’enfonce dans la ville.



Dust Echoes (19′) – France de Haroun Saifi

En Afghanistan, de nos jours, une famille se trouve impuissante devant la grave maladie du fils cadet. Un journaliste français, plongé au coeur de cette tragédie en temps de guerre, va tenter un acte désespéré pour obtenir de l’aide des autorités.


Quidam (17′) – France de Gael Nazet
(Prix du Public au Festival Film Court Vaulx en Velin 2012)

Après que sa compagne l’ait quittée, un homme prend pour habitude de petit-déjeuner dans un café pour fuir sa solitude. Sa rencontre avec Charles, qui le prend pour un autre, lui donne l’occasion de sortir de lui-même et d’endosser une autre personnalité.



Lundi matin (16′) – France de Nicolas Boulenger

Joël, le roi des vendeurs, se prépare pour une journée de travail pas comme les autres.

PALMARÈS 2012

Compétition de la création africaine

attribué par le Jury Professionnel composé de :

AMOUZOU F.Steven (Steven AF) Réalisateur togolais
SABDANO Michael Réalisateur Burkinabé



1 – Grand Prix de la Création Africaine attribué à :

· Nuit de Noces de Marcelin Bossou (Togo)

2 – Prix du meilleur film Togolais attribué à :

· Règles de Vie de Charles Etsi (Togo)

3 – Prix du Meilleur jeune réalisateur africain attribué à :

· Rencontre virtuelle de Ayéman Esse (Bénin)

Mentions spéciales du Jury Professionnel :

· Ettayeb de Anouar Lahouar (Tunisie)

· Khouya de Yanis Koussin (Algérie)


Compétition internationale à titre honorifique

1- Prix de la Création Scolaire attribué à :

· Kimia de Espace Masolo – Kinshasa (Congo)

2 – Prix du Jury Adultes attribué à :

· PST de Espace Unyanga – Lubumbashi (Congo)

3 – Prix du Jury Enfants attribué à :

· Le sucre de Raphael Médard (France)

4 – Prix du Jury Collèges attribué à :

· La vie courante du Collège Providence – Bouzonville (France)

5 – Prix du Jury Lycées attribué à :

· Le nouveau est-il une bonne nouvelle ? de EREA -Flavigny (France)



Le Festival Off a permis la création d’un film

réalisé sous les conseils de : Joel Tchedre

Une histoire à sept collines

Montage : Annicet Bayamina

avec les participants co réalisateurs du documentaire :

José ABOFLAN
Mona Lea ABOFLAN
Patrick AYELE YAWOU
Emmanuel ASSOGBAVI
Victorine ADJONOU
Edem AGBEKO
Sandra ANAFOULA
Taïbatou ISSIFOU
Koffivi KOFFI
David Espoir TCHANI


Le prix du public à titre honorifique

(ce prix est pour le film le plus voté par le public ayant rempli une fiche disposée à l’entrée de la salle de projection)



1 – Prix du Jeune Public attribué à :

· Kaza et Karire de Camera Etc – Liège (Burundi)

2 – Prix du Public attribué à :

· Cette obscure tentation de Renaud Ducoin (France)