Événements

J’habite une blessure sacrée
Création théâtrale écrite et mise en scène par Mireille Perrier, d’après La Haine de l’Occident de Jean Ziegler

Français

Après Anna Politkovskaïa, non rééducable, monologue unanimement salué par le public et la presse en 2011, Mireille Perrier revient à la Maison des métallos pour y créer une pièce pour quatre acteurs d’après La Haine de l’Occident de Jean Ziegler.
Ancien commissaire à l’alimentation au sein de l’Organisation des Nations unies, le sociologue Jean Ziegler met dans son action auprès des populations du Sud, comme dans ses livres adressés aux publics occidentaux, sa connaissance du terrain et des institutions internationales au service du combat pour la dignité des hommes et des femmes sacrifiée par l’ordre financier et militaire mondial.
J’habite une blessure sacrée, titre tiré d’un poème d’Aimé Césaire, raconte la difficulté pour les peuples du monde à dépasser ce désordre injuste et irrationnel, toujours plus entraînés vers le chaos par la frénésie avide de puissants possesseurs. Le cynisme, l’indifférence, l’immoralité habillent désormais toutes les mises en scène de l’histoire inquiétante que nous traversons.

Des rencontres/débats sont organisés à l’issue de certaines représentations avec notamment Françoise VERGES, politologue, présidente du Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage : Les conséquences de l’esclavage et de la colonisation dans la situation africaine aujourd’hui.