Événements

La Mélancolie des barbares
« La Mélancolie des barbares » au Théâtre du Soleil – Festival Premiers Pas. Ce texte fort de K. Kwahulé sera joué 8 fois : l’occasion à ne pas rater pour les amateurs de Kwahulé et de littérature africaine contemporaine!!!

Français

Ce spectacle dresse le portrait d’une jeunesse au bord de la chute, oscillant entre le Bien et le Mal, l’amour et la violence, au plus près de la folie…

Un vase clos, quelque part, aujourd’hui.
De jeunes adultes tentent de se construire un autre futur, sous le regard inquisiteur de leur entourage : Zac se livre à de menus larcins se rêvant Tony Montana ; Lulu, sa soeur, tente de pénétrer le monde de l’entreprise pour gagner son indépendance ; Baby Mo, l’amante de Zac, espère voir sa condition sociale s’améliorer par son mariage avec le Komissari qui est à la fois le flic, le juge et le prêcheur du lieu.

Dans une langue puissante, violente et dérangeante, Koffi Kwahulé nous heurte et nous bouleverse, donnant voix à des personnages incapables de communiquer et dont la barbarie nous apparaît étrangement familière.
Se faisant, Kwahulé invente une écriture au sein de laquelle les questions fondamentales sont posées sans détour. Nous y contemplons, bousculés mais séduits, les enjeux d’une jeunesse contemporaine.

« La pièce de Koffi Kwahulé est brutale, cruelle, comme la société d’aujourd’hui. Elle décrit de jeunes adultes prisonniers de leur condition sociale bancale, à la recherche du sens de leur vie, contraints à la violence pour s’en sortir. Elle est sophistiquée dans sa construction et merveilleusement bien découpée par le collectif NOSE ( NOSE pour Nord, Ouest, Sud, Est pour signifier les chemins croisés de ces comédiens). La mise en scène de Laurent Franchi et Camille Marois est vive, énergique, sensuelle, cinématographique et chorégraphique ( la scène minée de Scarface – jouée deux fois – que Zac regarde inlassablement est un petit bijou). Et puis il y a le personnage très touchant de Baby Mo. « Foutez-moi la paix avec ma cochonne de vie ! » dit-elle. Elle doit rendre des comptes à son mari qui pointe vers elle un pistolet. Ce sont alors tous les comédiens qui l’entourent. Le collectif NOSE montre ici un très beau travail choral, avec une très belle maitrise qui force l’admiration. A voir et à soutenir. » Stephane Capron de sceneweb.fr

Une mise en scène de Camille Marois et Laurent Franchi.
Avec Méloëe Ballandras, Gautier Boxebeld, Mathilde Carreau, Nora Nagid, Quentin Robertucci, Yacine Salhi et Elsa Sanchez.
Ce specatcle est présenté par le Collectif Nose – www.collectifnose.fr