Événements

Bonga
1ère partie : Cap steel orchestra debout

Français

//// OFFRE AUX INTERNAUTES AFRICULTURES ////


Pour vous une rencontre VIP avec Bonga !

Un concert de Bonga gratuit et une rencontre d’une heure avec la star angolaise ! C’est ce que vous proposent Le Cap et Afriscope. Un Véritable circuit dans les coulisses du Cap vous attend ce 16 février. L’occasion pour Africultures et son magazine Afriscope de lancer son club des lecteurs.
Pour en faire partie contacter vite la rédaction au 01 40 40 14 65 ou par mail contact (signe arrowbase) afriscope.fr


Date limite des candidatures : 14 février 2013

***********************************************************************


Bonga sort son trentième album Hora Kota, avec des chansons qui dressent l’état de l’Angola qui l’a vu naître et qu’il a retrouvé après en avoir été longtemps éloigné.

Bonga sait s’arc-bouter dans la résistance. C’est pour cela que Bernard Lavilliers l’aime, pour sa voix éraillée et pour la justesse de son blues. Bonga renoue ici les liens qui l’attachent aux gens, il les implore de ne jamais ignorer d’où ils viennent afin de comprendre où ils vont. De Luanda, il aime la joie des rues, le carnaval mais Il en souligne également les navrantes inégalités.

Bonga chante, et joue de la dikanza, une sorte de bambou strié très long frotté à la baguette. Avec l’accordéon et la guitare voilà qui sonne joyeux comme une Fête de la Saint- Jean, mélancolique comme un air d’exil sud-américain, offensif aussi.