Événements

FestiCiné d’Afrique
L’association « Par d’ssus la Bouchure »
Partager :

Français

Le point de départ de ce festival vient du désir de découvrir les films d'Afrique, de voir les films primés au Fespaco.

L'association « Par d'ssus la Bouchure » à Theneuille ouvre ses portes au public le temps d'un week-end, les 8 et 9 novembre, à la découverte du cinéma africain, lors du deuxième FestiCiné d'Afrique. Une vingtaine de films de réalisateurs du Burkina Faso, d'Ouganda, du Sénégal, du Mozambique, Congo, Guinée Conakry, Mali, Cameroun, Nigéria, Tunisie, seront projetés dans la Salle des Fêtes de Theneuille transformée pour l'occasion en véritable salle de cinéma pour le confort et le plaisir des spectateurs. L'entrée est gratuite pour tous.

Cette manifestation est rendue possible grâce à la participation de la Cinémathèque Afrique de l'Institut Français qui est l'opérateur du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes pour l'action culturelle extérieure de la France.

Notre sélection comporte des films de fiction courts, moyens et longs métrages, avec cette année une programmation les matins, enrichie de documentaires, comme certains spectateurs nous l'avaient demandé l'an passé.

Ce programme est d'ailleurs consultable sur le site internet http://PardssuslaBouchure.monsite-orange.fr , vous y verrez les horaires de passage, la durée, le synopsis ainsi que l'affiche et le portrait de la réalisatrice ou du réalisateur de chaque film.

Le local de l'association « Par d'ssus la Bouchure » attenant à la Salle des Fêtes restera ouvert tout au long des projections pour une pause entre les séances. Nous aimons le principe du Festival car il permet soit de voir un maximum de films sur le principe du marathon, soit de picorer un documentaire ici, une fiction longue à tel autre moment, le programme plus orienté jeune public samedi de 14 à 16 h 30, à l'envie de chacun, chacune, sachant que les horaires de projection seront respectés à la minute.

Le choix du programme a forcément été partisan, mais toujours guidé par le désir d'éveiller la curiosité, le plaisir de découvrir des histoires racontées par des hommes et femmes du continent d’à côté.