Événements

Conférence grand témoin : Souleymane Bachir Diagne
D’Athènes à Bagdad puis à Tombouctou : la philosophie et l’Islam

Français

Le propos est d’abord de rappeler l’histoire du passage de la philosophie grecque au monde musulman, et l’accueil qui fut fait à « l’amour de la sagesse » dans un paysage intellectuel qui se voulait avant tout organisé autour de la Révélation. Les controverses qui n’ont jamais cessé de réapparaître, sous des formes toujours renouvelées, concernant le rôle de la philosophie dans la construction de la pensée religieuse de l’Islam, seront ainsi examinées et discutées. Sera également évoqué la continuation africaine de cette « translatio studiorum » qui a vu la tradition philosophique dans le monde de l’Islam voyager de Bagdad, la capitale des Abbassides dans le reste du monde musulman, le Maghreb et l’Afrique subsaharienne, une continuation dont Tombouctou reste le symbole.

Souleymane B. Diagne fut l’élève de Louis Althusser et de Jacques Derrida à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm. Reçu à l’agrégation de philosophie en 1978 à 23 ans, il passe une année à l’université Harvard. Il soutient une thèse de doctorat de troisième cycle de mathématiques à la Sorbonne en 1982 sur « De l’algèbre numérique à l’algèbre de la logique ». Il enseigne à partir de 1982 à l’Université Cheikh Anta Diop. Il a publié depuis de nombreux travaux dans les domaines de l’histoire de la logique, de la philosophie. Il est actuellement professeur de français et de philosophie de la prestigieuse université de Columbia à New York.