Événements

Radiophonies (Les) 2005
4e édition – Festival des fictions dramatiques radiophoniques francophones

Français

entrée libre

Cultiver l’imagination, pour les radios, c’est cultiver la diversité, et par conséquent, produire cette diversité sur les ondes. C’est une bonne façon d’améliorer le patrimoine génétique. Quel rapport, me direz-vous, entre le patrimoine génétique et la radio? Les oreilles. Ce qui entre par une oreille, en attendant de sortir par l’autre, reste, et ça mijote, et ça bourgeonne, et ça travaille pour du rêve, dans l’espace mental. Les ondes lient l’ouïe à l’œil et lient l’œil à l’ouïe. Cet espace rempli de neurones a bien quelque chose à voir avec le patrimoine génétique! Yves Gerbaulet


PROGRAMME


VENDREDI 23 SEPTEMBRE

18h30 ouverture du festival. Réservation indispensable pour la soirée d’ouverture uniquement : 0142 36 33 52



19h30 EN BAKELITE ET FORMICA de Yves Nilly. Réalisation : Jean-Matthieu Zahnd. France Culture. Début des années soixante. Le héros de cette histoire est un buffet en formica jaune, liserés bleus, 6 portes et 3 tiroirs, horloge et radio intégrées.



21h30 LE SACRE DU CEDDO de Alioune Badara Bèye. Réalisation: Pape Faye. Radio Nationale du Sénégal. Le puissant Roi Sekene exige la main de la belle Raby, fille du roi musulman Abdoul Aziz. Le refus d’ Abdoul Aziz va entraîner une guerre.



22h30 LA CITÉ DES CRÂNES de Thomas Day. Réalisation : Michel Sidoroff. France Culture. Déçu par les élections de 2002, Thomas quitte tout pour retrouver une jeune Thaïlandaise rencontrée lors de son précédent voyage dans le sud-est asiatique. Au bout de l’errance l’attend la Cité des crânes.



SAMEDI 24 SEPTEMBRE (14h-18h: HISTOIRES COURTES)

14h LE BAL DES PIGMENTS de Martin Provost. Réalisation: Jacques Taroni. France Culture. Comment des pigments, réunis pour la création d’un tableau, se retrouvent et se mélangent malgré eux.



14h50 L’ AMOUR REND AVEUGLE de Caroline Leforestier. Réalisation:Marguerite Gâteau. France Inter. Eva est embauchée par un aveugle pour l’aider dans son quotidien. Leur relation devient rapidement un jeu trouble et ambigu où le manipulateur n’est pas forcément celui qui croit l’être.



15h25 DÎNETTE de Charles-Éric Petit. Réalisation: Julie Timmerman. Radio Grenouille. La dînette: premier théâtre où l’on se retrouve après le coloriage pour jouer les tristes comédies tirées du seul monde que l’on perçoit alors: la famille. Que reste-t-il de ces vieilles représentations?



16h15 LE FEU ET LA CENDRE de Dominique Chaussois. Réalisation: Jean Couturier. France Inter. Alors qu’une veuve éplorée s’apprête à assister à l’incinération de son défunt mari, on s’aperçoit que ce dernier ne l’est pas tout à fait.



16h50 LES POMMES SAUVAGES DE NOËL de Pierre PELOT. Réalisation: Jean Couturier. France Culture. Dans un commissariat, Amélie et Jack racontent leur incroyable histoire aux gendarmes : pour le réveillon de Noël, ils avaient convenu de rejoindre Bastien et sa fiancée dans un chalet sur le col de Morteville, mais rien ne s’est passé comme prévu.



17h40 MÉMOIRE DE DIAM de Yves HUGHES. Réalisation:Christine Bernard-Sugy. France Inter. Après leur casse, deux cambrioleurs se réfugient dans l’enceinte d’un zoo et décident d’y cacher chacun une pierre. Où ? Tout le monde l’ignore, sauf peut-être la fille du directeur du zoo, qui traîne souvent entre les cages, la nuit.



18h30 QUAND ON A 17, 18 ANS, ON NE CRAINT PAS L’EAU FRAÎCHE d’Amalia Escriva. Réalisation : Catherine Lemire. France Culture. Une maison forte auvergnate, ouverte seulement l’été, se peuple d’êtres qui se ressemblent, génération après génération. L’allée de fayards centenaires qui mène à la maison porte les coeurs gravés des amours enfantines des morts et des vivants.



20h30 LE SALUT de Gnouma Keita. Radio rurale du Mali. Les plantes commencent à se faire rares au village de N’djibougou, et l’entrée des animaux dans un champ est à l’origine d’un conflit entre agriculteurs et éleveurs.



21h40 SANGUINE de Caroline Lamarche. Réalisation : Myron Meerson. France Culture. Jean a un sang qui tue. Enfant déjà, il élimine par simple contact son chien Bobby et son amie Lili. Pour éviter toute récidive, il renonce à succéder à son père dans la quincaillerie familiale et devient boulanger. Mais quand sa femme le trompe avec le commis, c’en est trop.



22h45 ŒDIPE NOIR de Yaya Konaté. Réalisation Baba Touré. Radio du Burkina Faso. Œdipe, réformateur politique, se heurte au refus des notables. Le féticheur, leur chef de file, lui révélera son identité.



DIMANCHE 25 SEPTEMBRE

14h RECONSTRUCTION PHONÉTIQUE D’UNE VÉRITÉ HISTORIQUE OU LES COULEURS PERDUES DU PTÉRODACTYLE de Vincent Ravalec. Réalisation : Jean-Matthieu Zahnd. France Culture. Un escalier descendant dans une cave peut-il communiquer avec la préhistoire? Est-il plausible qu’unptérodactyle que l’on a oublié de peindre soitresponsable de certains hiatus de l’évolution ?



15h10 OÙ EST TON FRERE? de BabaTouré. Radio du Burkina Faso.Parce qu’il ne partage pas les points de vue de son jeune frère Sutoogo, Raaga le chasse de la maison. Arrêté pour une affaire de vol, il regrettera l’absence de son frère pour éviter la pendaison.



16h PETITS GOUFFRES de Claudine Berthet. Réalisation : Claudine Berthet & Patrickde Rham. Radio Suisse Romande. Fin des années cinquante. Les trajectoires de plusieurs existences se croisent, avec, en toile de fond, le milieu du music-hall. Leur point commun, une grande solitude.



17h 10 GORÉE, montage de textes de Senghor à Pape Faye enpassant par René Depestre. Réalisation Pape Faye. Radio Nationale du Sénégal (Hors compétition). L’histoire de l’île de Gorée à travers une évocationoù danse et musique côtoient l’expression des poètes de la diaspora et de lanouvelle génération.



18h15 DÉBAT:Où en est lafiction dans les radios privées?

Aujourd’hui il n’y en a pas sur les grandes périphériques (RTL, Europe 1…) mais cela n’a pas toujours été le cas: Jacques Pessis, légataire universel de Pierre Dac, et Jacques Baudou, journaliste au Monde des livres, historien de la fiction radiophonique,et d’autres personnalités seront là pour en témoigner. Ce débat sera animé par Pascal Rogard, directeur général de la SACD et président de la Coalition Française pour la Diversité Culturelle.



20h: REMISE DES PRIX (texte, réalisation, interprétation féminine et masculine, Prix Histoires Courtes)