Événements

Misterioso 119 au Théâtre de la Tempête
De Koffi Kwahulé, une mise en scène Laurence Renn Penel

Français

Elles sont cinq, détenues pour meurtre, drogue, prostitution ou vol. Elles sont jeunes et parlent d’amour, de sexe ; cinq à participer au spectacle que monte avec elles la « femme du dehors », celle qui « mène une vie sans fenêtre » et que la spirale des passions va peu à peu mener au sacrifice. Misterioso-119 est une pièce chorale, musicale, entrecoupée de paroles tendues, fragiles : pas de sentimentalisme, de regret, de pleurs. Simplement les faits, sans émotion. Et la solitude. « Globalement, le monde est un lieu clos. Je le sais dans ma chair et dans mon esprit, tout simplement parce que je suis Noir. Les moyens de communication donnent l’illusion d’être ensemble mais en fait chacun est seul, lié à quelqu’un qui est tout aussi seul. Voilà ce que j’appelle la nouvelle liturgie du monde. » L’écriture charnelle de Koffi Kwahulé nous invite à une forme d’improvisation en phase avec la liberté que propose le jazz : « Donnant sortie aux impasses, créant un manque qui remplit, il a pour enjeu de reconstruire le corps violenté. » Théâtre et jazz se rejoignent en cette formule : « Habiter une durée ». Affaire de rythme, dans et pour un nouveau partage du monde.