Événements

Traversées Africaines au Tarmac : Machin la Hernie
Jean-Paul Delore

Français

« Machin » comme un objet innommable, non identifié. Une chose incongrue, insolente, hors norme. « Hernie » comme une excroissance, une protubérance, un appendice encombrant.

« Machin la Hernie » ou l’histoire d’un dictateur et… d’un livre.

L’histoire d’un dictateur dans sa furie, dans sa folie, « l’histoire de mon-colonel Martillimi Lopez fils de Maman Nationale, venu au monde en se tenant la hernie, parti de ce monde toujours en se la tenant…« .

L’histoire aussi d’un livre publié dans une version « raccourcie » en 1983 sous le titre de L’État honteux, et, quelque vingt ans plus tard, dans sa version « intégrale ». Jean-Paul Delore et Dieudonné Niangouna sont allés au cœur du monstre, dans les entrailles de la création de Sony Labou Tansi, au plus près de ses mots. Ils sont allés dans la matrice romanesque, dans le creuset, dans la furie d’écriture du trublion iconoclaste. Ils les restituent dans la puissance de leur démesure. Ils nous emportent dans une déambulation solitaire, dans les eaux furieuses d’un texte fleuve, dans la folie et la honte d’un tyran à la triste hernie et dont l’emblème est la braguette…


Distribution
Texte Sony Labou Tansi (Revue Noire Editions), Mise en scène Jean-Paul Delore, Avec Dieudonné Niangouna, Musique sur scène Alexandre Meyer, Collaboration artistique et costumes Catherine Laval