Événements

Errances et détours dans l’œuvre de José Pliya : du texte à la scène
Journée d’études organisée par Stéphanie Bérard et Sylvie Chalaye
Partager :

Français

Cette journée de recherche est l’occasion de faire se rencontrer les théoriciens des études théâtrales avec les praticiens de la scène afin de croiser des regards pluriels sur l’écriture du dramaturge franco-béninois, José Pliya. Nous aborderons des questions d’ordre esthétique mais aussi sociologique, politique et philosophique. José Pliya travaille sur la perte, le manque, la disparition (enfance perdue, terre confisquée ou quittée, être aimé volatilisé, désir envolé) tout comme sur le mensonge, la dissimulation, le non-dit, les silences qui rendent mal aisé le dialogue et entravent la communication.
Les êtres solitaires, égarés, errants du théâtre de José Pliya sont en quête de l’autre – qui sans cesse se dérobe – et du sens (direction et signification). En nous plongeant dans l’œuvre théâtrale de ce dramaturge de l’errance et du détour spatial et verbal, nous souhaitons aussi faire entendre la musicalité d’une langue qui se nourrit d’autres langues, d’autres univers culturels où l’art du conteur s’entremêle à la poésie rimbaldienne ou claudélienne.

PROGRAMME

8h30 : Accueil des participants et du public dans le hall du théâtre du TARMAC autour d’un petit déjeuner.

9h : ouverture par Sylvie Chalaye, co-directrice de l’IRET (Institut de Recherches en Études Théâtrales), Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et directrice du laboratoire SeFeA (Scènes Francophones et Écritures de l’Altérité).

9h15 : Remerciements et introduction « Enjeux et perspectives sur le théâtre de José Pliya aujourd’hui », Stéphanie Bérard, IRET, Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle.

Errances et détours dramaturgiques

9h30 : Lecture : Amour (extraits) par Yasmine Modestine. Présidence de séance : Sylvie Chalaye, Sorbonne Nouvelle. « José Pliya : Adapter Amour, colère et folie », Judith Miller, New York University, Etats-Unis. « Nous étions assis sur le rivage du monde au miroir des réalités ethno-sociales antillaises », Axel Arthéron, Université des Antilles, Martinique.

11h-12h : Faire entendre la langue de José Pliya Lecture : Karine Pédurand et Assane Timbo lisent Monsieur, Blanchette et le Loup (extraits) Table ronde animée par Stéphanie Bérard avec Yasmine Modestine, Assane Timbo et Karine Pédurand.
Lecture : Assane Timbo lit Parabole (extraits).

Dualité et altérité : écrire pour la scène

14h : Lecture : Yasmine Modestine et Rachel Kahn lisent Le Complexe de Thénardier Présidence de séance : Pénélope Dechaufour, Sorbonne Nouvelle.
« De la Secrétaire particulière en passant par Kondo, le Requin de Jean Pliya au Complexe de Thénardier de José Pliya ou l’héritage renversé », Ibrahima BA, Université de Thiès, Sénégal. « Entrées intertextuelles dans Le Complexe de Thénardier : enquête sur une voie(x) sans issue », Nella Arambasin, Université de Franche-Comté.

15h-16h : Mettre en scène et jouer le théâtre de José Pliya Table ronde animée par Sylvie Chalaye en compagnie de Léonce Henri Nlend (metteur en scène de Nous étions assis sur le rivage du monde…), Franck Teysseyré (metteur en scène du Complexe de Thénardier).

16h-17h : Rencontre avec José Pliya : discussion autour de son œuvre et son écriture, animée par Stéphanie Bérard.